Verräterischer, Nichtswürdiger Geist

Liste des groupes Black Avantgardiste Urfaust Verräterischer, Nichtswürdiger Geist
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Urfaust
Nom de l'album Verräterischer, Nichtswürdiger Geist
Type Album
Date de parution Mars 2005
Style MusicalBlack Avantgardiste
Membres possèdant cet album19

Tracklist

1. Dunkel, Still von Ewigkeit 13:32
2. Ragnarök Mystiker 05:38
3. Gespinnst des Verderbens 04:21
4. Trauerhöhle 10:21
5. Verflucht das Blenden der Erscheinung 07:05
6. Der Gottesverächter 04:40
7. In den Weiten, Öden Räumen 06:50
Total playing time 52:27

Acheter cet album

Urfaust


Chronique @ Nattskog

03 Octobre 2005
Second album de ses nouveaux Goethe hollandais contemporains, « Verräterischer, nichtwürdiger Geist » est encore une perle du Black Metal Occulte, un des rares chefs d’œuvres de cette année. Avant même de passer le disque en platine, on sait que l’on a à faire à un disque de Black plutôt tendance true. La photo de la gargouille, le nom du groupe et le titre de l’album à peine visible, tous les éléments sont là pour faire de notre attente quelque chose de sympathique.

Le style n’a pas changé depuis « Geist ist Teufel », ou très peu : on a toujours ces malades fanatiques de ce qu’on pourrait appeler de l’opéra Black, "ita est" toujours ce Black mid-tempo au chant clair mais furieusement malsain.
C’est donc surtout au niveau de la production que cet album se démarque de son prédécesseur : déjà, le son n’a plus à être poussé au dessus de la moyenne pour entendre correctement les titres et la qualité elle-même est supérieure.
Au niveau de la composition aussi on sent un petit progrès : l’album est un tout, une pièce d’opéra décadent et occulte. Les titres Black alternent avec des morceaux classiques d’une majesté impressionnante, écrasante qui contribuent énormément à l’atmosphère de l’album : si on ferme les yeux, on s’imagine facilement dans un grand théâtre à moitié abandonné, d’autant plus que ce ne sont pas que des introductions ou des courts passages… ou alors c’est une intro de 13 minutes... Oui, c’est très gothique. Beaucoup plus gothique que « Geist ist Teufel » même, qui lui se rapprochait plus du baroque.

En un mot comme en cent, cet album est encore meilleur que le précédent. Urfaust a vraiment un génie pour ce qui est de la création d’œuvres malsaines comme celles-ci. Cependant, encore une fois, le chant clair peut déranger les plus intégristes du chant Black, mais je trouve qu’il colle parfaitement avec la musique et il a l’avantage de faire mieux ressortir le chant crié (Black) quand il y en a. Les morceaux classiques donnent en plus une portée extrêmement importante à l’album (qui je pense doit s’écouter d’une traite) le plaçant au rang des chefs d’œuvres incontournables du Black.

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
KRegoR - 14 Mars 2009: Un bon Album, simplement bon car les chanson black sont vraiment très bonnes, mais les pistes ambiant n'apporte rien, c'est pas du tout le crédo dans lequel ils excellent.
j'espère que le prochain album sera expurgé d'ambiant.
seigpinig - 16 Janvier 2012: J'ai vraiment eu du mal à accrocher avec le chant clair chanté par se groupe, mais avec du recul j'ai de nouveau envie d'essayer et peut-être me procurer cet album. Le titre "Ragnarök Mystiker" est dur à faire sortir de ma tête!
gogol69 - 03 Juillet 2014: Par contre en peu de temps l'album est devenu introuvable. Et ça c'est bien dommage!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire