Ultu Ulla

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Rings Of Saturn
Nom de l'album Ultu Ulla
Type Album
Date de parution 28 Juillet 2017
Labels Nuclear Blast
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album37

Tracklist

1.
 Servant of This Sentience
 4:16
2.
 Parallel Shift
 03:49
3.
 Unhallowed
 01:01
4.
 Immemorial Essence
 04:44
5.
 The Relic
 04:47
6.
 Margidda
 05:00
7.
 Harvest
 04:14
8.
 The Macrocosm
 06:20
9.
 Prognosis Confirmed
 03:54
10.
 Inadequate
Ecouter03:57

Durée totale : 42:02

Acheter cet album

Rings Of Saturn



Chronique @ cm91

20 Juillet 2017

Pas mauvais, mais pas exceptionnel non plus, Ultu Ulla n’est qu’un album de plus pour Rings Of Saturn

Dans la famille des groupes de Deathcore technique, il est clair que Rings Of Saturn est le nom qui ressort le plus. Souvenez-vous quand tout a commencé en 2010 lorsque nos américains encore au lycée nous ont sorti leur « Embryonic Anomaly » qui a fait beaucoup de bruit sur la scène core. Et voilà qu’en cette année 2017, ils nous reviennent avec leur quatrième album intitulé « Ultu Ulla ».

Au niveau du titre, on est dans la suite logique de « Lugal Ki En » avec ce nom à connotation extraterrestre, et dans ce registre de couleur très flashy, mais aux nuances de rouge et de bleu, les musiciens misent ici sur le violet et le vert. Et au niveau musical, et bien la formule est reconnaissable puisque l’on retrouve ce léger côté progressif façon Born Of Osiris et ces envolées techniques fulgurantes à la Origin comme sur « Immemorial essence » ainsi que des sonorités (parfois un peu kitch) tout droit sorties d’un jeu vidéo des années 80 qui sortent très bien sur « Servent of this sentience ». A noter que cette fois-ci, les américains ont certainement dû changer la marque de leurs substances illicites puisqu’ils ont eu un certain grain de folie en introduisant l’interlude typé flamenco « Unhallowed ». On pourrait dire que c’est une réussite mais…

Ultu Ulla a beau être le quatrième album, on a l’impression d’écouter un « Lugar Ki En » bis tant on retrouve les mêmes qualités, et les mêmes défauts qu’autrefois, tels que des breakdowns placés là juste pour faire joli (« Parallel shift » ou « Inadequate »), un hurlement strident qui par moments en fait un peu trop, une double pédale dont l’authenticité est douteuse, et enfin un son un peu trop digital qui donne cette impression d’être transportée dans un jeu vidéo. En soit, ce dernier point peu ajouter une dose d’authenticité au côté geek du groupe, mais pour les non-initiés, cela peut paraître trop synthétique.

En bref, Ce « Ultu Ulla » n’est ni mauvais, ni exceptionnel, ce n’est qu’un album de plus dans la discographie de Rings Of Saturn. Les musiciens semblent être passé en mode pilote automatique, se contentant de répéter ce qu’ils savent faire de mieux. Espérons qu’ils ne restent pas trop longtemps sur ce mode automatique et qu’ils reprennent le pilotage manuel afin de ne pas s’essouffler en cours de route.

5 Commentaires

1 J'aime

Partager
supertiptip - 20 Juillet 2017: j'aurai un avis plus définitif quand il sera sortie, mais avec les titres présenter j'ai l’impression qu'il vont vers quelque chose de plus grandiose et symphonique. Du-coup je me pose la question est-il réellement aussi proche de lugal ki en comme tu le dit? Par ce que chaque albums de ROS ont une thématique différente.
Groaw - 21 Juillet 2017: Une chronique bien courte pour un album qui le mérite pas forcément. Je n'ai pas encore l'album, certes mais il y en a à dire, rien que sur les deux chansons qui sont en ligne.

Je reprends les dires de mon collègue du dessus en disant qu'en effet, ce nouveau Rings Of Saturn m'a l'air bien plus symphonique mais aussi plus accessible, quoi qu'on en dise. Donc, par conséquent, ce n'est pas du tout du réchauffé.

En revanche, je suis en désaccord total lorsqu'il dit qu'on ne peut pas le classer. ROS est tout simplement de l'aliencore qui est du deathcore pur et dur qui a comme thème la vie cosmos et extraterrestre.

Dommage du coup de ne pas en savoir plus sur ce nouvel opus :(
Furia - 26 Juillet 2017: > ROS est tout simplement de l'aliencore qui est du deathcore pur et dur qui a comme thème la vie cosmos et extraterrestre.

Style musical et thème n'ont rien à voir. "Aliencore" n'a aucune valeur en termes de style de musique.
Groaw - 26 Juillet 2017: Navré de te décevoir mais les deux termes sont entièrement liés. ROS a d'ailleurs popularisé ce thème et est uniquement utilisé dans le Deathcore. En effet, je te rejoins sur le fait que c'est bel et bien un thème et non pas un genre/sous-genre même si on pourrait (pardonnez-moi pour l'erreur).

Cela n'empêche, ça reste du Deathcore (à la rigueur du Death technique).
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Rings Of Saturn