The Negation

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Decapitated (PL)
Nom de l'album The Negation
Type Album
Date de parution 10 Fevrier 2004
Enregistré à Hertz Studio
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album182

Tracklist

1. The Fury 04:26
2. Three-Dimensional Defect 03:57
3. Lying and Weak 03:25
4. Sensual Sickness 04:05
5. The Calling 01:17
6. The Negation 05:04
7. Long-Desired Dementia 03:21
8. The Empty Throne 04:41
Bonustrack (Limited/Itunes Edition)
9. Lunatic of Gods Creation (Deicide Cover) 02:32
Total playing time 32:48

Chronique @ Fabien

17 Mars 2011

Ejusdem furfuris.

Fer de lance au sein de la division Wicked World d’Earache Records et articulé autour d’un line-up soudé, Decapitated est parvenu à s’imposer parmi les formations deathmetal polonaises d’envergure en l’espace de deux albums, grâce à la force de ses rythmiques et un style de caractère. Le quatuor revient en ce tout début d’année 2004 avec son troisième album The Negation, fort d'une coopération renouvelée avec les frères Wieslawscy aux fameux Hertz Studios, centre de nombreux regards.

Decapitated attaque dès son premier titre The Fury sur des rythmiques en béton armé, imposant le couple basse batterie de Marcin & Vitek tout en puissance et les riffs brise-nuques de Vogg. The Negation se situe ainsi dans la droite lignée de son prédécesseur, juxtaposant passages saccadés, middle tempi à la double grosse caisse martelante et blast-beats meurtriers. Le groupe bénéficie en outre d’un enregistrement plus puissant et du chant guttural de Sauron en constante progression, lui permettant la libération d’une énergie toute particulière.

Bien que l’on retienne le titre éponyme bluffant lors des envolées techniques et des leads décoiffantes de Vogg, le furieux Long-Desired Dementia, ou encore The Empty Throne et ses riffs écrasants, The Negation ne réserve toutefois pas de surprises notoires, tant le quatuor avance en terrain conquis depuis le bon Nihility. La leçon de deathmetal ne s’étale par ailleurs que sur sept plages (sans compter l’interlude The Calling) pour trente petites minutes, manquant d’un ou deux titres supplémentaires pour être vraiment complète. Le deathster se consolera en revanche sur la session de rattrapage lors de la reprise cachée Lunatic of Gods Creation de Deicide, témoignage sincère et appliqué de l’adoration de Decapitated pour le géant nord-américain.

Solide comme un roc et servi par une production détonante, The Negation maintient ainsi Decapitated en bonne position au sein d’une scène deathmetal polonaise chaque jour plus puissante, poussée par la notoriété de Vader et Behemoth. Attention toutefois au surplace du quatuor lors d'une période où les talents explosent de toutes parts dans le pays, à l’image d’Azarath ou Trauma qui viennent tout juste de clore une année 2003 sur des Infernal Blasting et Imperfect Like A God sans grande pitié.

Fabien.

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
Goneo - 04 Septembre 2014: Merci pour ta chronique. Excellent album, un poil mieux que le précédent je trouve, mais contrairement à pas mal de gens la durée de l'album ne me gêne pas, de même pour Nihility. Vivement leur prochain "Blood Mantra".
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Nattskog

07 Mai 2004
DECAPITATED. quel nom ! Et quel groupe !!!
« The Negation » est le troisième méfait de ces jeunes polonais. Très attendu après le génial « Nihility », ils reviennent avec un album plus violent et mieux produit. Le seul point qui semble faire défaut sur cette prestation - je dis bien SEMBLE - c'est la technique. En effet, aucun morceau n'est comparable au fameux « Spheres of Madness » du précédent, mais ce n'est pas pour cela que les musiciens ont perdu leur niveau !
Alors pour présenter rapidement, Decapitated est apparu en 1996 pour sortir deux démos en deux ans alors que la moyenne d'âge des membres n'excédait pas les 15 ans ! Très rapidement ils signent chez Earache pour sortir leur premier véritable album, « Winds of Creation » en 2001, puis « Nihility » en 2002.
« The Negation » est donc leur troisième album. et il calme ! La production est époustouflante, les morceaux s'enchaînent comme une rangée de marteaux-piqueurs et de tronçonneuses, le chant est bien guttural et les guitares en imposent, ainsi que les solos très maîtrisés.
Le style est assez particulier : Decapitated aime jouer sur les blancs. Les saccades des guitares laissent parfois place à de brefs espaces sonores vides, ajoutant énormément au niveau de technique. Le batteur, ou plutôt « le malaxeur » mérite une mention spéciale. Sa rapidité et son talent en font l'un des meilleurs du genre.
Bon, étant plus habitué à chroniquer du black, je ne sais pas trop quoi dire de plus sinon que je recommande fortement cette galette à tous les amateurs de death brutal très technique. Incontournable et déjà légendaire !

Nattskog

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
clochard - 23 Juillet 2008: Très bon album qui devient de plus en plus délicieux au fil des écoutes!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire