The Battle of the Ivory Plains

Liste des groupes Metal Mélodique Dragonland The Battle of the Ivory Plains
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Dragonland
Nom de l'album The Battle of the Ivory Plains
Type Album
Date de parution 2001
Style MusicalMetal Mélodique
Membres possèdant cet album49

Tracklist

1. Dragondawn
2. Storming Across Heaven
3. A Last Farewell
4. Ride for Glory
5. The Orcish March
6. The Battle of the Ivory Plains
7. Graveheart
8. Rondo a la Turca
9. A Secret Unveiled
10. World's End
11. Dragondusk
Bonustrack
12. Worlds End (Japanese Edition)

Chronique @ Demoneyes46

21 Juillet 2009
The Battle of the Ivory Plains est le premier album du groupe Power Melodique suédois. Le projet de cet opus est explicitement épique et les influences principales de ce groupe ne sont autres que Stratovarius et Sonata Arctica, ça promet!

Le début de l’album n’est pourtant pas très appétissant : après une intro instrumentale typée « Seigneur des Anneaux » sans grande originalité ni grande recherche, nos oreilles sont malmenées par le passage de Storming Across Heaven, pas assez puissant pour contraster l’intro et beaucoup trop faible au niveau du chant notamment (du power mélodique sans refrain digne de ce nom est-ce encore du power mélodique?) au morceau suivant : A Last Farewell, mélodramatique et sirupeux à souhait que l’on saute sans le moindre remords.

Heureusement, la seconde phase de l’album approche et le titre Ride for Glory sonne enfin le réveil. Tout y est, le refrain est enfin puissant et en plus de ça le solo est d’un niveau plus élevé qu’auparavant. On reste sur des morceaux d’une aussi bonne facture jusqu’à Graveheart : le chant est enfin du niveau des instruments, les refrains sont entrainants et les ambiances variées sans tomber dans l’excès. Bon c’est tout de même pas d’un niveau incroyable mais ça se laisse agréablement écouter tout en faisant oublier les premiers morceaux pour le moins catastrophiques.

Le morceau "Rondo a la Turca", reprise originale de Mozart marque la transition entre ce «cœur» de l’album et la fin qui diminue en intensité. On retombe dans les travers du début d’album sauf pour World’s End. A la fin de l’album, l’avis reste très partagé. Malgré un potentiel important, il manque fréquemment une âme à ces créations. Les instruments sont d’un niveau très élevés mais il faut attendre le milieu de l’album pour que la voix suive le niveau! On peut mettre ce manque d’âme sur le compte de morceaux qui se construisent manifestement autour de l’histoire épique, plutôt que l’inverse, ce qui dessert la qualité musicale. 

En résumé ce disque passe moyennement bien, tout en étant bon si l’on excepte les premiers morceaux. Il apparaît «longuet» et on ne s’intéressera finalement qu’aux 5 pistes du milieu. Mais le potentiel ressenti à l’écoute de cet album permet d’espérer, et de remonter mon appréciation personnelle : 13/20.

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
edenswordrummer - 11 Septembre 2014: Qui aurais cru que leur musique passerait tellement inaperçue alors qu'aujourd'hui, elle est dans l'élite du symphonique... Même si le groupe est asser méconnu encore, les albums suivant valent le coup d'oreille ! Merci pour la chronique
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire