Straight Between the Eyes

Liste des groupes Hard Rock Rainbow Straight Between the Eyes
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Rainbow
Nom de l'album Straight Between the Eyes
Type Album
Date de parution 10 Janvier 1982
Labels Polydor
Produit par
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album203

Tracklist

1. Death Alley Driver 04:36
2. Stone Cold 05:15
3. Bring on the Night (Dream Chaser) 04:02
4. Tite Squeeze 03:15
5. Tearing Out My Heart 04:00
6. Power 04:23
7. Miss Mistreated 04:25
8. Rock Fever 03:40
9. Eyes of Fire 06:41
Total playing time 40:17

Chronique @ frozenheart

10 Octobre 2015

L'arc-en-ciel nous montre sa face la plus mélodieuse...

Straight Between the Eyes est le deuxième album de Rainbow avec Joe Lynn Turner au chant (et le digne successeur du très bon Difficult to Cure), accompagné par un groupe tout en osmose. Bien sûr, les guitares de Blackmore sont toujours aussi présentes, mais sans en faire des tonnes et en gardant cette fluidité dans ce jeu qui lui est propre.

Pour cela, Ritchie Blackmore garde le même line-up que sur "Difficult to Cure": Joe Lynn Turner au micro, Bobby Rondinelli à la batterie, David Rosenthal aux claviers et Roger Glover, fidèle bassiste et producteur du groupe depuis l'album Down to Earth paru en 1979. L'album est doté d'un son assez étouffé très flagrant, surtout sur le mix de la section rythmique, typique des années 80. Allez donc écouter le premier album de Michael Schenker pour vous en rendre compte.

Que trouvons-nous sur cette galette?
D'entrée de jeu, un Hard Rock rapide et assez Heavy, avec "Death Alley Driver" et son introduction de guitare-claviers jouissive, sans oublier un solo époustouflant de l'homme en noir et annonçant ce que sera l'album sur un peu plus de 40 minutes de musique. Nous découvrons ainsi des titres très percutants et rapides tels que le bien-nommé "Power", le très FM "Bring on the Night (Dream Chaser)" et son refrain qui ne vous quitte plus, ou bien le très Rock "Rock Fever". D'autres plus mélodieux et atmosphériques, comme les mid-tempi "Miss Mistreated" et "Stone Cold". Bien sûr, n'omettons pas d'ajouter le très purpulien "Eyes of Fire" et son solo de guitare incendiaire dont seul Richie Blackmore détient le secret.

Quant à "Tite Squeeze", c'est sans doute le morceau le moins bon de l'album avec son refrain répétitif. Pourtant, côté guitares, la magie est là. Heureusement, l'honneur est sauf grâce à l'émouvante ballade "Tearing Out My Heart" où le chant en retenue de Turner fait des merveilles, sans oublier le jeu de guitare de Blackmore au feeling incomparable. Ecoutez ce solo central pour vous en convaincre.

Faisons l'impasse sur la pochette de l'album que votre illustre serviteur trouve très moche et tout à fait dans les standards des années 80. De ce côté-là, Rainbow n'a jamais vraiment été gâté question esthétisme de ses pochettes. Enfin l'essentiel n'est-il pas le contenu musical de l'œuvre?

Richie Blackmore, en s'associant une fois de plus avec Joe Lynn Turner, continue sa route en composant une musique inspirée et mélodieuse voire FM, associée à des guitares qui font parler la poudre quand il le faut et accompagnée par un groupe en totale harmonie.

Une fois encore les fans du groupe se laisseront aller à l'écoute et ré-écoute de ce fabuleux album. Quant à ceux qui découvrent le Hard Rock mélodique, je leur conseillerais d'aller jeter leurs deux oreilles sur cette merveille.

7 Commentaires

11 J'aime

Partager

frozenheart - 11 Octobre 2015: @ choaharddoc: Effectivement je comprends ton ressentis par rapport à la grande période du groupe avec Ronnie James Dio. Comment un autre chanteur pourrais nous faire oublier ce qu'étais Rainbow à ses débuts.
N'oublions pas que Blackmore assure toujours comme une bête sur cet album, qui je reconnais à très mal viellicôté son et production.
Brozzy21 - 12 Octobre 2015: Merci pour cette jolie chro Frozenheart ! J'ai jamais écouté Rainbow après Long Live Rock and Roll je crois ... Par contre je suis pas d'accord avec toi, Rainbow a eu de jolies pochettes : Rising, Stranger in Us All et même Difficult to Cure que j'aime beaucoup (dans un autre style) !
Sonadenn - 12 Octobre 2015: Merci pour ta chro! Je ne me suis pas encore intéressée à la période Rainbow et Turner mais je vais tâcher de le faire prochainement!
samolice - 15 Mai 2021:

Merci pour la chro. 

Je partage totalement ton ressenti sur ce disque. Je suis même d’accord pour dire que le maillon faible est ce « Tite squeeze » dont on ne sait pas trop où il veut aller, entre pop et hard rock.

Au final, il s’agit ici à mon goût du meilleur album de la période « FM » de Rainbow et celui de cette même période sur lequel les soli de Blackmore sont les plus imparables. En grande forme l’ami Ritchie, il suffit d’écouter le solo de « Power » pour comprendre !

Pour l’anecdote, le titre de l’album (et son immonde pochette) serait inspiré d’une phrase prononcée par Jeff Beck pour décrire le jeu de Hendrix.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ kiss33

08 Octobre 2011

Etonnant, un seul changement dans le line-up^^

Deuxième album avec Joe Lynn Turner au micro, cet album m’a étonné car, contrairement aux albums précédents, le groupe ne connaît qu’un changement, le départ de Don Airey remplacé par David Rozenthal aux claviers. La pochette, de nouveau designé par Hipgnosis, reste dans le même genre, finis les petits arc-en-ciel de Down to Earth, de Rising et du premier album ! Ici, «juste» un homme avec un manche de guitare ressortant de sa tête «Straight Between the Eyes» ! Quoi de plus naturel ?
Le titre de cet album revient à Jeff Beck, qui a utilisé cette image pour comparer Blackmore et Hendrix ! Étrange, non ? D’ailleurs cet album continue dans la même lancée que le suivant, chemin que Blackmore a choisi de suivre, c'est-à-dire privilégier les mélodies aux gros riffs puissants de certains groupes… Mais pour Rainbow, cela a toujours été la marche à suivre ! Quoi de plus bon à écouter que des morceaux comme Death Alley Driver, Bring on the Night (Dream Chaser), Rock Fever… Même la semi-ballade Stone Cold est très réussie !! Cette fois, Blackmore est plus qu’épaulé par Joe Lynn Turner à l’écriture car ces deux derniers co-écrivent toutes les chansons, épaulés du morceau 2 au 6 par Roger Glover, sur le morceau 7 par le claviériste David Rozenthal et sur le 9 par le batteur Bob Rondinelli.

Mais qu’est-ce qui a bien pu m’empêcher de mettre 20 ?! Je vous pose la question…
Eh bien, cet album serait sorti sous un autre nom que Rainbow, c’était emballé et pesé je mettais 20 sans hésiter !! Mais, voilà… Un petit lutin magique était passé par ici quelques années avant lui mettant la barre bien plus haute que certains ne l’auraient imaginé, surtout pour ces productions chez Elf, non point mauvaises mais d’un autre genre… Que ce grand nom du hard et du heavy repose en paix…

Mais finissons cette chronique sur une note plus gaie, soit Death Alley Driver que je vous laisse découvrir ci-dessous.

PS : c'est pas parce que je mets 19 que cet album est mon préféré... Je lui préfère d'ailleurs le précédent alors que j'ai mis 18!

13 Commentaires

1 J'aime

Partager

kiss33 - 30 Décembre 2012: J'adore Down to Earth, graham bonnet était un super chanteur dommage que Ritchie l'ait viré à cause de sa coupe^^
sinon cet album était très accrocheur
Lepard - 30 Décembre 2012: Pas très cool, effectivement. Bonnet formera Alcatrazz après, où Yngwie Malmsteen et Steve Vai joueront.

Ouais, question de goûts après.
samolice - 15 Fevrier 2014: "un homme avec un couteau planté «Straight Between the Eyes» ". Ben non, c'est un manche de guitare (et non un couteau) qui ressort (plutôt qu'il n'entre) d'un crane. Sinon, très bon album, avec un turner convaincant et des bonnes compos. Enfin, ma prod' de Glover sonne toujours bien aujourd'hui. Voilà un disque qui vieillit bien. Merci pour ton texte.
kiss33 - 15 Fevrier 2014: oui j'avoue, je suis plutôt complètement idiot sur ce coup là XD Merci Samolice jvais corriger ça !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire