Down to Earth

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Rainbow
Nom de l'album Down to Earth
Type Album
Date de parution 28 Juillet 1979
Labels Polydor
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album210

Tracklist

1.
 All Night Long
 03:49
2.
 Eyes of the World
 06:36
3.
 No Time to Lose
 03:41
4.
 Makin' Love
 04:36
5.
 Since You Been Gone
 03:10
6.
 Love's No Friend
 04:52
7.
 Danger Zone
 04:30
8.
 Lost in Hollywood
 04:51

Durée totale : 36:05


Chronique @ Saturnine

09 Avril 2013

L'album de la transition !

Petit flash back. Nous sommes fin 1978 et Ronnie James Dio ne fait alors plus partie de Rainbow, et ce malgré la réalisation de trois excellents albums studio parmi lesquels Rising, point culminant d’une première ère épique et mélodique. Toutes les interrogations sont donc permises quant à la nouvelle orientation musicale du groupe. Et pour commencer, Ritchie Blackmore décide de procéder à un remaniement presque complet du personnel, comportement devenu habituel chez lui.

Don Airey, bien connu aujourd’hui des amateurs du Pourpre et dont le CV est sans doute l’un des plus impressionnants du milieu, est ainsi recruté au poste de claviériste. Quant au choix du bassiste, poste précaire au vu du nombre de ceux ayant tenu la quatre cordes au sein du combo, il se porte sur un certain Roger Glover ( !), initialement choisi pour assurer le rôle de producteur et participer à la composition. Ne reste alors plus qu’à dénicher un remplaçant capable de s’emparer de la place laissée vacante par l’inégalable Dio. Une lourde tâche qui incombe finalement au britannique Graham Bonnet, ex-membre des Marbles, groupe de musique pop dont le tube « Only One Woman » marqua de nombreux esprits en 1968. Seul rescapé de la précédente mouture, Cozy Powell demeure toujours présent derrière les fûts, à notre plus grand soulagement ! La formation est ainsi fin prête pour entamer sa mutation.

Down to Earth est l’album des premiers hits. A ce titre, « Since You Been Gone », reprise d’un morceau de Russ Ballard, permet au groupe de grimper haut dans les charts britanniques. Autre grand succès, le festif « All Night Long » ouvre parfaitement l’album. Direct et efficace, ce titre laisse le champ libre à Bonnet, celui-ci faisant montre de tout son talent à travers un timbre rageur et puissant. Rainbow met donc quelque peu de côté l’emphase des débuts mais ne choisit pas pour autant de sombrer dans la facilité. Il délivre un hard rock mélodique savamment arrangé et structuré, servi par une excellente production, comme en témoigne « Eyes of the World », pièce de choix s’étirant sur plus de six minutes. Et comme à l’accoutumée, les interventions de l’homme en noir illuminent chacune des compositions.

Le tempo ralentit néanmoins avec un « Love’s No Friend » aux relents bluesy, registre dans lequel Graham Bonnet se montre particulièrement à l’aise, avant de reprendre ses droits sur le bondissant « Danger Zone » rehaussé ci-et-là par des chœurs pour le moins convaincants. Point d’orgue de cet album, le superbe « Lost in Hollywood ». Peut-être la plus belle prestation de toute la carrière de Bonnet. Une intro mémorable à la batterie, un riff ravageur, un refrain imparable, une performance vocale de tout premier ordre et un solo de guitare incandescent précédé d’un intermède aux claviers chargé de faire grimper la pression. Idéal pour conclure, ce morceau laisse l’auditeur pantois !

Un album de transition réussi, foncièrement rock, et qui ne verse pas encore dans le rock FM. Le foisonnement de la frappe puissante et précise de Cozy Powell est d’ailleurs le meilleur moyen de nous le rappeler, s’il en est encore besoin. Succès commercial, « Down to Earth » est suivi d’une tournée faisant halte aux Monsters of Rock 1980 de Donington, ultime prestation sous ce line-up, Cozy Powell ayant décidé de rejoindre le MSG et Bonnet s’en allant former Alcatrazz, congédié par l’intraitable Ritchie.

15 Commentaires

10 J'aime

Partager

samolice - 10 Avril 2013: dis donc Didier, tu es en plein jet lag depuis Madrid ou quoi?
"Zaz et Sam, eux, ont du goüt". Ben oui, je le savais, merci :-)
largod - 10 Avril 2013: Merde alors, tout le monde avait bien compris que je parlais de Matt et Zaz...
MattMaiden - 12 Avril 2013: Merci Largod, je t'envoi mon chèque demain ;)
samolice - 21 Décembre 2013: Est-ce que vous ne trouvez pas que "All night long" sonne très fortement comme du rainbow meets Kiss. Je ne comprends pas que ce titre ouvre l'album. D'ailleurs, en le réécoutant cette semaine, j'ai trouvé Blackmore peu présent dans l'ensemble, excepté les riffs caractéristiques envoyés tout de long. Mais en solo, bof.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ kiss33

21 Mars 2011

Les Titres sont très accrocheurs

Après le départ de Ronnie James Dio pour Black Sabbath, Ritchie Balckmore remanie une fois de plus le groupe mais garde Cozy Powell à la batterie. Il recrute à la Basse un de ses grands amis Roger Glover, ex-Deep Purple et recrute Don Airey aux claviers, qui lui est un futur Deep Purple car il remplacera Jon Lord en 2002. Au Chant, on retrouve Graham Bonnet.

Down to Earth est un très bon album et c'est le meilleur avec ce chanteur car le seul... En Effet, Ritchie le vire car sa coiffure (coupe en brosse courte) "n'est pas compatible avec son rôle de chanteur au sein d'un groupe de hard rock", car oui, c'est ce qu'est Rainbow et c'est même un des meilleurs et cet album confirme le rang auquel la période Dio l'a amené avec 3 albums excellentissimes !

Passons aux titres, au nombre de 8 et oui, c'est un album assez court mais c'est ce à quoi Rainbow nous a habitué avec des albums de 30 à 40 minutes jusqu'alors. Ils Sont écrits par Glover et Blackmore à l'exception de Since You Been Gone, une reprise de Russ Ballard et un des deux single de l'album avec All Night Long.

Cet album est donc très bon et même avec ce changement de chanteur !
Les Titres sont très accrocheurs. All Night Long, Love's No Friend, No Time To Lose, d'excellents morceaux avec un Ritchie impérial à la guitare (inutile de le préciser parce qu'on y est habitué mais bon...) accompagné par un bassiste d'exception en la personne de Roger Glover et un batteur qui monte en puisssance (Cozy Powell)sans oublier le chanteur Graham Bonnet même si c'est son seul album on le retiendra (malgré sa coupe^^). Les autres morceaux sont quand même bons ! Que demander de plus, Rainbow est au somment de la planète Hard Rock !
Un 18/20 bien mérité (même si c'est la plus mauvaise note des albums de Rainbow que je mets jusqu'alors^^)

2 Commentaires

1 J'aime

Partager
gamay_thrasher - 22 Mars 2011: Je t’avouerais que j'ai eu du mal avec ce chanteur mais ca c'est une histoire de gout! Mais sinon l'album est pas mal mais reste largement en dessous de leur premiers albums...dur de faire mieux!
kiss33 - 22 Mars 2011: ça c'est vrai les deux précédents sont excellents et les meilleurs du groupe mais le premier et celui-là sont très bien également (le suivant avec un autre chanteur également)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire