Stepped Up and Scratched

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Asking Alexandria
Nom de l'album Stepped Up and Scratched
Type Album
Date de parution 21 Novembre 2011
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album55

Tracklist

1. A Single Moment of Sincerity (KC Blitz Remix) 04:33
2. Another Bottle Down (Tomba Remix) 04:09
3. Reckless and Relentless (Document One Remix) 05:18
4. I Was Once, Possibly, Maybe, Perhaps a Cowboy King (Robotsonic Remix) 05:31
5. To the Stage (Bare Remix) 03:29
6. A Lesson Never Learned (Celldweller Remix) 03:45
7. The Final Episode (Let's Change the Channel) (Borgore Remix) 04:12
8. A Candlelit Dinner with Inamorta (Run DMT Remix) 04:14
9. If You Can't Ride Two Horses at Once... You Should Get Out of the Circus (Noah D Remix) 03:53
10. I Used to Have a Best Friend (But Then He Gave Me an STD) (Big Chocolate Remix) 04:45
11. Dear Insanity (Revaleso Remix) 04:38
12. Not the American Average (J. Rabbit Remix) 04:55
13. Morte et Dabo (Sol Invicto Remix) 05:26
14. Closure (Mecha Remix) 04:11
15. A Prophecy (Big Chocolate Remix) 04:27
16. A Lesson Never Learned (Sol Invicto Remix) 04:41
Total Playing Time 1:12:07

Chronique @ Arachnid

07 Décembre 2011

Les différents artistes satisferont sans aucun problème les fans de dubstep aussi bien que ceux d'Asking...

Sept mois après la sortie de leur second album, les Anglais d'Asking Alexandria ont décidé de sortir un album remix concocté par des artistes dubstep plus ou moins liés au metal afin de délivrer une compilation aussi brutale que possible. Surfant donc naturellement sur le succès de l'album remix de Bring Me The Horizon, Stepped Up and Scratched n'a rien d'original en soi mais s'avère au final bien surprenant.

Asking Alexandria sait où il va avec cette production attendue et repoussée sans cesse, et s'entoure d'artistes désormais connus dans le milieu comme Borgore, Bare, Run DMT, Tomba et Document One (les protégés de Borgore dont on comprendra la présence ici) mais aussi de metalheads s'initiant au dubstep comme l'inévitable Big Chocolate, l'improbable Celldweller, les quatre trublions de Sol Invicto (comprenant notamment Stephen Carpenter de Deftones) ou encore Revaleso et Mecha, alias Joe Buras et Lee McKinney, respectivement les claviériste et guitariste de Born Of Osiris.

On commence donc avec l'electro anglais planant du duo KC Blitz (comprenant le chanteur-guitariste de Pure Reason Revolution Jon Courtney) qui retrouve le genre après avoir œuvré sur Bring Me The Horizon. Ils livrent ici un premier titre posé en guise de longue introduction à ces 72 minutes de sons électroniques, un titre qui ne reprend qu'une infâme partie mélodique d'"A Single Moment of Sincerity" et transforme le morceau original en quelque chose de fabuleusement prenant. Pour le deuxième titre, débuts des hostilités : c'est le bourrin israélien Tomba qui nous dégomme la tronche avec du dubstep brutal sur l'échappé de Reckless and Relentless "Another Bottle Down". Bien inspiré par le travail de Skrillex, mi-festif, mi-destructif, le remix nous en met plein la poire avec des parties suffisamment violentes pour comprendre que ça sera énergique ou ne sera pas.

Et il en est de même avec le reste de la surprenante galette, certains morceaux étant plus énergiques que d'autres comme les monstrueux remixes de Document One, Bare (sûrement le plus violent), Run DMT, Big Chocolate ou encore Mecha. Restant quelque peu dans les clous histoire de ne pas trop s'éloigner de la chanson originale, les différents artistes donnent le meilleur d'eux-mêmes et satisferont sans aucun problème les fans de dubstep aussi bien que ceux d'Asking, ces derniers reconnaitront par ailleurs leurs titres favoris devenir de véritables bombes sonores sur le dancefloor.

De plus, certains morceaux sortent un peu du lot comme le surprenant remix de "Morte et Dabo" par Sol Invicto qui tente avec réussite une atmosphère industrielle/electro dark à la Psyclon Nine. Des sonorités au retravail sur la voix de Danny Worsnop en passant par l'ambiance générale : c'est du tout bon et le résultat est tout simplement bluffant. Même chose pour la délirante version de "Dear Insanity" par Revaleso et le "A Lesson Never Learned" de Sol Invicto en guise de titre final beaucoup moins violent et au contraire plus atmosphérique (voire glauque) dans sa forme. Nous retrouvons également des remixes déjà présents en tant que bonus tracks dans l'édition spéciale de Reckless & Relentless : "A Prophecy" par Big Chocolate, "If You Can't Ride Two Horses at Once..." par Noah D et l'excellent "I Was Once, Possibly, Maybe, Perhaps a Cowboy King" par Robotsonic...

Ainsi, comme Fear Factory ou Ministry dans les années 90, le metalcore se remixe aujourd'hui sans peine, dévoilant une nouvelle facette de l'alliage metal/electro/dubstep, faisant de Stepped Up and Scratched une réussite en matière de compilation de remixes, la production ainsi que l'ordre des chansons étant aussi puissants qu'ordonnés. Fans du groupe, vous serez agréablement surpris de redécouvrir vos titres favoris ici retravaillés. Fans de dubstep, préparez-vous à du lourd, cet album étant l’une des meilleures sorties du genre.

22 Commentaires

3 J'aime

Partager

Djaway - 06 Juin 2012: Mon dieu... Préféré un album d'asking alexandria de remix a The Browning, je dois t'avouer que je ne te suis plus !
Cet album est un merde pure et dure, pour les fans d'AA en tout cas , et moi qui ne suit pas fan de dubstep...
Arachnid - 06 Juin 2012: Comme tu le dis : tu n'es pas fan de dubstep.
Djaway - 11 Juin 2012: Euuff... La citation qui fais office de titre de ta chronique c'est quand même :
"Les différents artistes satisferont sans aucun problème les fans de dubstep aussi bien que ceux d'Asking..."
Je suis un fan d'AA et c'est tout sauf Asking Alexandria que j'entends, je ne vois pas en quoi cet album pourrait me satisfaire !
Ben ça n'empeche que je respect le boulot que tu fais même si la, comme très rarement, je suis vraiment pas d'accord !
Cet album cest soit 20/20 soit 0/20 pour moi !
Icare - 02 Juin 2013: Hum, ta chronique m'avait vraiment alléché, raffolant des mélanges electro metal, mais voilà, le problème... c'est que je suis loin de trouver que nous avons de l'excellente dubstep sur cet album...

Je préfère de loin ce que font des artistes comme Zeds Dead ou Bassnectar par exemple...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire