Remission

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mastodon
Nom de l'album Remission
Type Album
Date de parution 28 Mai 2002
Produit par Matt Bayles
Enregistré à Zero Return Studios
Style MusicalSludge Metal
Membres possèdant cet album212

Tracklist

1.
 Crusher Destroyer
 02:00
2.
 March of the Fire Ants
 04:26
3.
 Where Strides the Behemoth
 02:56
4.
 Workhorse
 03:46
5.
 Ol'e Nessie
 06:05
6.
 Burning man
 02:47
7.
 Trainwreck
 07:04
8.
 Trampled Under Hoof
 03:01
9.
 Trilobite
 06:29
10.
 Mother Puncher
 03:49
11.
 Elephant Man
 08:02

Bonus
12.
 Emerald (Thin Lizzy Cover)
 03:49

Durée totale : 54:14


Chronique @ Svartolycka

03 Octobre 2004
Cet album est le début de l’aventure pour ces hardcoreux pour le moins singuliers. En effet, Mastodon est à placer dans le registre premier du hardcore metal, lourd, intense et sans artifices que l’on pourrait rapprocher de la scène new-yorkaise. Cependant, le groupe a insufflé dans sa musique des éléments que l’on n’imaginerait pas au sein de cette musique pour le moins radicale.

Des passages très heavy se conjuguent avec la rage de prime du hardcore. Le niveau des musiciens est excellent et mention spéciale pour le batteur qui est un véritable pro en la matière, que ce soit sur les roulements ou les rythmes décalés. Son jeu est impressionnant de savoir-faire et d’improvisation que l’on pourrait rapprocher du jazz par instants. Cependant, le reste du combo n’en est pas moins à la traîne. Les guitaristes varient sans une once d’effort les passages bruts du hardcore avec des arpèges mélodiques au milieu de titres tantôt très courts (moins de deux minutes) ou bien très longs (sept minutes) qui cassent l’ambiance de rage pour quelque chose de plus profond, plus mélancolique. Car ceux qui attendaient d'avoir des éléments de syncopes et de rythmes hachurés se sont trompés de chemin. Ce n’est pas le but de Mastodon qui joue un jeu plus hybride qu’il n’y paraît. Si certains passages sont aux limites de l’expérimental pour ce type de metal, le groupe montre qu’il a choisi un autre passage musical à emprunter. Et cela lui est payant.

Certaines parties sont magnifiques et se trouvent même paradoxales face aux chants eux, sur le coup, plus dans la ligne du hardcore et parfois se révélant assez proches du death. Ajoutées à cela des paroles différentes au style. Même si certaines sont proches du registre du style, toutes possèdent une charge plus spirituelle, quelquefois très voisines de NeurosisMarch of the Fire Ants » ou « Tribolite »). Et si le concept premier reste l’industrialisation (bruits de gares, de trains), une voie est en train de se percer dans la thématique de Mastodon. celui-ci n’en est qu’à ses balbutiements, mais l’avenir est prometteur (et il le sera).

« Remission » est un excellent album de hardcore, tantôt death, tantôt heavy mais toujours original, contenant aussi bien la rage que l’envie d’en découdre avec des sentiments plus subtils. Car le caractère de Mastodon est d’être avant tout un groupe ouvert. Un groupe à découvrir.

Je tiens à signaler qu'une édition limitée digipack a été pressée contenant un titre bonus "Emerald" ainsi qu'un DVD bonus contenant le live at the Masquerade en 2002. Avis aux amateurs...

Svartolycka

2 Commentaires

9 J'aime

Partager
ReaperCore - 25 Août 2010: Un album purement magnifique, unique en son genre, une petite bombe qui n'est que trop méconnue..
Game_system - 29 Avril 2018:

Pas très accessible au début pour le nouveaux venus, mais une fois qu'on s'y fait cet album nous montre tout son potentiel. Pour un album majoritairement influencé par le hardcore, il est vraiment très créatif avec ses nombreux passages imprévisibles et la manière dont les chansons sont structurées. Un album unique dans leur discographie, aussi sauvage et brutal qu'étonnant. Et oui, le batteur joue comme un dingue !

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire