Reborn Through Flames

Liste des groupes Death Metal Centinex Reborn Through Flames
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Centinex
Nom de l'album Reborn Through Flames
Type Album
Date de parution 1998
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album23

Tracklist

1. Embraced by Moonlight
2. Resurrected
3. Summon the Golden Twilight
4. The Beauty of Malice
5. Under the Guillotine
6. Through Celestial Gates
7. Molested
8. In the Arch of Serenity

Acheter cet album

 $15.99  16,34 €  10,14 €  £8.68  $19.23  21,05 €  13,94 €
Spirit of Metal est soutenu par ses lecteurs. Quand vous achetez via nos liens commerciaux, le site peut gagner une commission

Centinex


Chronique @ BEERGRINDER

06 Octobre 2008
Pour ce quatrième album les suédois se retrouvent étonnamment chez Repulse Records le label de Dave Rotten ( Avulsed), plus habitué à s’occuper de combos bien plus brutaux comme Deeds Of Flesh.
Quoi qu’il en soit Centinex sort Reflections en 98 et heureusement pour eux c'est une période ou le Death mélodique marchait plutôt bien , boosté par le succès de Crimson (Edge Of Sanity), The Mind’s I (DT), ou Abducted (Hypocrisy).

La qualité de Reborn Through Flames (1998) n’est pas à remettre en cause et les morceaux sont efficaces, mais hélas ce disque sonne un peu comme un "copier-coller" de Reflections en légèrement moins inspiré, à l’image de la pochette plutôt quelconque, Petagno nous a habitué à beaucoup mieux.
Dès le début de Embraced By Moonlight le style Centinex est immédiatement identifiable : on y retrouve ces morceaux moitié mélodique-moitié old-school, cette voix efficace mais sans plus et...Kalimaa, la boîte à rythme du groupe. Au niveau du son pas de problème : Thomas Skogsberg connaît son boulot, mais du coup ce produit estampillé Sunlight Studio est presque trop stéréotypé.

On trouve tout de même des titres qui sortent du lot comme Summon The Golden Twilight énergique et aux harmonies et soli intéressants, Through Celestial Gates plutôt agressif qui sonne presque Black Metal ou encore Molested pas très loin d’un Entombed période Clandestine.
Il faut signaler aussi une reprise très sympathique de Kreator : Under The Guillotine qui relève un peu l’intensité globale du disque et a le mérite de briser un peu la monotonie en apportant une touche de fun.

Au final voilà juste un honnête album de Death mélodique bien composé, ce n'est pas si mal mais on attendait quand même un petit peu mieux des suédois, qui se sont contentés de reprendre la même recette sans vraiment chercher à l’améliorer.

Ca va venir…

BG

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
NICOS - 24 Octobre 2010: Moi, je le trouve très bien, comme album.
Pas au niveau de reflection, mais aucun album de CENTINEX est au niveau de Réflection, qui reste un super album. Il est cependant entrainant, bien composé, et c'est un vrai plaisir de l'écouter.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire