Nightmares Made Flesh

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Bloodbath (SWE)
Nom de l'album Nightmares Made Flesh
Type Album
Date de parution 27 Septembre 2004
Labels Century Media
Produit par Jens Bogren
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album397

Tracklist

1.
 Cancer of the Soul
 03:33
2.
 Brave New Hell
 04:03
3.
 Soul Evisceration
 03:38
4.
 Outnumbering the Day
 03:15
5.
 Feeding the Undead
 04:04
6.
 Eaten
 04:19
7.
 Bastard Son of God
 02:51
8.
 Year of the Cadaver Race
 04:33
9.
 The Ascension
 03:52
10.
 Draped in Disease
 03:59
11.
 Stillborn Saviour
 03:39
12.
 Blood Vortex
 03:31

Durée totale : 45:17


Chronique @ Fabien

28 Mars 2007
Après la sortie de Resurrection Through Carnage, chaque deathster pouvait se demander si Bloodbath allait continuer, ou bien s’il s’agissait juste d’un projet parallèle monté par des musiciens accomplis, ayant juste envie de jouer du deathmetal au parfum old school le temps d’un EP et d'un album. Deux ans plus tard, rassuré, il constate que la bande est fort heureusement de retour pour lui marteler de nouveau ses tympans, pour son plus grand bonheur.

Bloodbath revient toutefois avec quelques remaniements, puisque Mikael Arkerfeldt trop occupé avec Opeth cède la place de growler au célèbre Peter Tägtgren, leader d’Hypocrisy. Le multi-instrumentiste Dan Swano décide quant à lui de jouer de la guitare aux côtés d’Anders Nyström, laissant la place vacante derrière les fûts à l’excellent Martin Axenrot de Witchery, muni d’une sacrée frappe permettant de hisser force & précision à un niveau supérieur.

Avec une telle dream-team, Nightmares Made Flesh renferme un deathmetal d’une qualité remarquable. Bloodbath ne commet toutefois pas l’erreur de refaire un second Resurrection Through Carnage, mais déboule avec un son puissant aux contours plus modernes, tout en restant totalement ancré dans le death. L’intensité apportée par Axenrot est phénoménale, le tout servi par une production tout aussi meurtrière, qui donne notamment toute l’agressivité et la lourdeur demandées par les guitares de Nyström & Swanö. Enfin, le growl teigneux et varié de Tätgtren complète impeccablement le tableau.

Nightmares Made Flesh se place toutefois légèrement en dessous de son terrible prédécesseur pour deux raisons, histoire de chipoter. D’une part le son plus actuel place bien sûr Bloodbath dans l’ère du temps, mais donne à son deathmetal un côté un peu plus conventionnel. D’autre part, bien que l’on puisse citer l’efficace Eaten composé par Dan Swanö, les quatre morceaux écrits par Nyström, à l’image du destructeur Outnumbering The Dead, renferment chacun ces petits plus croustillants (un refrain, un break ou un solo très typé) qui éclairent magnifiquement l’album, éléments moins présents sur les compositions de Swanö & Renske un peu plus passe-partout.

Ne nous y trompons pas, Nightmares Made Flesh est un disque racé & puissant, et s’inscrit à mon sens parmi les sorties death remarquables de cette année 2004. Ce second album aux guitares si envoûtantes de Nyström confirme ainsi définitivement tout le bien que l’on pense de Bloodbath, tout en le plaçant désormais au delà d'une simple formation passéiste tournée vers le deathmetal des années 90. Reste à savoir si le cahier des charges très rempli de chacun de ses membres permettra à la bande une poursuite sereine de sa carrière.

Fabien.

10 Commentaires

15 J'aime

Partager

666Metalhead666 - 07 Septembre 2011: Bloodbath yeaaaaaaaaaaah nightmares made flesh est la meilleur album
dissident0 - 17 Novembre 2011: Salut ! après plusieurs écoutes mon coeur penche vers NMF plus complexe, plus poussé que RTC qui est lui plus fun. Peter Tägtgren a une voix démentielle avec un spectre vocal plus diversifié même si j'adore la voix death du chanteur d'Opeth.
LeMoustre - 03 Novembre 2014: Album découvert tout récemment, effectivement, l'évolution est palpable entre celui-ci et son prédécesseur. On dirait pas le même groupe, normal avec ces changements de musiciens. Ce NMF est plus abordable que RTC, car plus clair dans sa musicalité, moins étouffé, moins OSDM. La filiation avec Edge Of Sanity paraît assez évidente, pour l'apprenti que je suis. En même temps, le côté accrocheur proposé ici est très addictif, avec des morceaux possédant presque tous un petit quelque chose de vivifiant, là où RTC assumait un côté Grave (le groupe, hein) assumé. Bre, chronique tout à fait juste (est-il nécessaire de le préciser ?), et album fort plaisant.
LeMoustre - 24 Juin 2019:

Marrant d'ailleurs de constater que nombre des titres présents sur ce disque font toujours partie du répertoire live du groupe ("Eaten", "Cancer of the Soul" ou "Outnumbering the Day").

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ droksu

27 Avril 2010
Mettons nos conventions de côté et accordons nos guitares quelques tons en dessous des standards traditionnels, ajoutons un line-up surdoué.

Pas d'intro sur ce bel album de Bloodbath, concis et sans concessions, une production au top nous arrache les oreilles. "Cancer of The Soul", saccadé, les coups de toms résonnent et montent à la tête, c'est vraiment bon, une série de riffs parsemés de doux (tout est relatif) breaks diaboliques, ainsi nous découvrons un nouveau monolithe de Death-Metal, façon Old-school dirons certains. Quelques titres plus tards l'intro survoltée d'"Outnumbering The Day" nous réveille un bon coup, et étrangement sur un couplet vient se glisser un bel arrière-plan musical que je qualifierais de "Groovy", assez unique en son genre...
La recette de chaque morceau reste la même, mais c'est tellement bon ! Retenons quelques titres comme "Eaten" sur lequel on a parfois bien envie d'accompagner le vocaliste, "Year of The Cadaver Race" qui servirait bien de prétexte pour bousculer nos collègues ainsi "Stillborn Savior" avec son intro bruyante à souhait.

Globalement cet album de Bloodbath est un concentré chaotique de haine dans lequel quelques petit solos et mélodies viennent encore plus nous enfoncer dans l'atmosphère malsaine que dégage le groupe, mais malgré un line-up du feu de dieu (du Diable ?) et une technicité relative, je ne pense pas que l'on puisse inscrire "Nightmares Made Flesh" au Panthéon du Death-Metal, car même si quelques titres sont bons, il manque "ce titre", vous savez, celui que vous feriez écouter à un ami qui demande à découvrir le groupe ...

Enjoy.

14/20

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
WillNaamah - 01 Mai 2010: "Ce titre" je pense que justement Ountnumbering The Day remplit parfaitement ce rôle, car c'est justement un ami qui m'a fait découvrir Bloodbath avec ce titre et je suis resté bouche bée tout de suite, et jai ensuite adoré cet album et ceux d'après. Bonne chronique sinon; 14/20 ça me semble qd meme un totu petit peu en dessous de ce que mérite cet album, mais chacun son avis ;)
droksu - 01 Mai 2010: Merci =) Ok pour 'Outnumbering the day', si tu regardes bien j'avais consacré quelques lignes à ce titre car en effet je trouve qu'il se détache un peu du lot ;).
WillNaamah - 01 Mai 2010: Je sais tkt j'ai bien vu, je trouve aussi qu'il sort du lot, notamment par le couplet groovy comme tu dis. Mais justement jtrouve que cet album contient plusieurs titres qui définissent bien le son du groupe
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire