Mafia

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Black Label Society
Nom de l'album Mafia
Type Album
Date de parution 08 Mars 2005
Style MusicalSludge Metal
Membres possèdant cet album307

Tracklist

1. Fire It Up
2. What's in You
3. Suicide Messiah
4. Forever Down
5. In This River
6. You Must Be Blind
7. Death March
8. Dr. Octavia
9. Say What You Will
10. Too Tough to Die
11. Electric Hellfire
12. Spread Your Wings
13. Been a Long Time
14. Dirt on the Grave
Bonustrack (European & Japanese Releases)
15. I Never Dreamed (Lynyrd Skynyrd Cover)

Acheter cet album

Black Label Society


Chronique @ Julien

24 Juillet 2008
Après un Hangover Music Vol. VI vraiment pas terrible, notre guitariste préféré avait beaucoup a se faire pardonner. En effet il se devait de revenir dans le droit chemin de l’harmonique sifflée triomphante et du gros riff bien grassouillet qui tache la nappe même en restant dans l’assiette. Ca c’est ce que l’on attend de Black Label Society pas un disque de balades plus soporifiques les unes que les autres. Vas y Zakk envoie la sauce.

D’emblé « Fire It Up » nous pose dans une atmosphère familière. Le riff y est donc bien gras, ça siffle a tout va et la tête se remet a bouger toute seule, sommes nous sauvés ? Oui et non car il va y avoir a boire et à manger dans ce Mafia. A boire car nous retrouvons des titres typique BLS mais à manger car pour la première fois (hormis Hangover Music Vol. VI qui n’est pas vraiment un album de BLS pour moi, il devrait être ranger avec Book Of Shadows dans la partie « solo » de Zakk wylde) on s’ennuie devant un certain manque d’originalité, pire de mauvais goût.
En revanche lorsque Zakky décide d’envoyer le boulet, ça fait du bien aux oreilles. Que se soit « What's In You » ou le culte « Suicide Messiah », on se délecte. Pour ce dernier le refrain est très accrocheur et le riff rageur. Il fait mouche à chaque fois en live et même si album ça le fait. Il y a également deux autres petite perles, la balade a la mémoire de Dime « In This River » qui par son coté sentimental ne que toucher et l’excellente instrumentale « Dr Octavia ». Reste une dernière chose de très positive, « Forever Down » qui commence tranquillement avant de nous envoyer une bonne grosse claque.
Alors oui il y des bons titres sur cet album mais l’on y trouve aussi des titres vraiment moyens qui n’auraient clairement pas trouvés leur place sur The Blessed Hellride. Je ne vais pas en faire la liste exhaustive puisqu’il s’agit de tous les autres. Notre gros Zakk nous avais habitué a mieux, mais il y a quand même du bon dans Mafia, point d’animosité nous sortons de Hangover Music Vol. VI.
Le second point négatif (et pas des moindres a mon avis), c’est le chant qui est vraiment pénible. Autant par le passé ça allait, autant la c’est carton rouge. Trop aigu, trop souvent doublé sur différent octave, trop Ozzy tout simplement. Honnêtement ce manque de discernement est très dommageable. Lorsque l’on voit ces titres en live, nous avons l’impression de redécouvrir les titres. Comme quoi la production fait parfois beaucoup. Vraiment décevant sur ce point car sinon l’on y retrouve notre petit son habituel, celui fait peur aux mamies et fait trembler les murs.

Content de revoir notre Zakky en Forme, dommage que certains titres et surtout certains choix soient hasardeux, mais au final on se laisse emporté par la magie. J’avoue que ce disque était, malgré certains points négatifs évoqués, arrivé comme le messie tant ma crainte d’avoir perdu BLS était grande. Mitigé mais soulagé quand même

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ wOLF

02 Fevrier 2006
La passion du seigneur Wylde (le gratteux du Sir Osbourne) pour la guitare se retrouve sur chacuns de ses albums...
On voit son talent pour la guitare dans ses solos qui fleurissent pratiquement sur tout ses titres, en un mot : magique !
In This River en hommage à Dimebag Darell Abott est une merveille...
Merci Zakk Wylde !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ iliketovomitvomit

03 Avril 2010
Après une série d'albums bons mais pas inoubliables comme Stronger Than Death, le fameux Black Label Society arrive enfin au summum de sa carrière avec cet indispensable Mafia, point culminant du groupe qui sera bientôt suivi par un autre parpaing magnifique, Shot to Hell.
Cet Album (avec majuscule, si si j'insiste!) commence en douceur, mais la petite intro bizzaroïde de durera pas; un bref break blanc et tout explose sur le mugissant Fire It Up: la batterie décolle le papier peint, Zakk vomit ses mots de sa voix criarde (quoique un brin agaçante par endroits), les riffs boueux s'enchainent, la basse bien que discrète, défend vaillament sa part avec glissandos impitoyables à la clé, le tout tronçonné par les harmoniques sifflantes si chères à notre gratteux préféré achevant de nous bombarder d'acouphènes. Et tout ceci est valable pour l'ensemble du cd! Je retiendrai en particulier Fire It Up dont la description est faite ci-dessus, le tube Suicide Messiah, et le moins connu Electric Hellfire, que je reccomande cependant.
Bref, vous l'aurez compris, voici un petit bijou de brutalité (bien que tout est relatif, on n'est pas dans le death metal!) brandi par les molosses de BLS. Pas un titre de remplissage, tous au même niveau, et même si l'unique slow de l'album, In This River, se sent bien seul d'un premier abord, il est quand même magnifiquement magnifique même si banal harmoniquement parlant. Que du bon pour conclure!
16/20

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire