Lace and Whiskey

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Alice Cooper
Nom de l'album Lace and Whiskey
Type Album
Date de parution 29 Avril 1977
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album126

Tracklist

1.
 It's Hot Tonight
 03:21
2.
 Lace and Whiskey
 03:13
3.
 Road Rats
 04:51
4.
 Damned If You Do
 03:13
5.
 You and Me
 05:09
6.
 King of the Silver Screen
 05:35
7.
 Ubangi Stomp
 02:12
8.
 (No More) Love at Your Convenience
 03:49
9.
 I Never Wrote Those Songs
 04:33
10.
 My God
 05:40

Durée totale : 41:36


Commentaire @ Bourrin

05 Mars 2006
En 1977, les choses allaient décidément assez mal pour Vincent Furnier...Il faut dire que son alcoolisme ne faisait que s'accentuer depuis l'épuisante tournée de l'album "Welcome to My Nightmare", son premier album solo. Cela se faisait déjà ressentir sur "Goes To Hell", dans lequel on sentait un Alice légèrement en retrait...ce qui est encore plus le cas sur ce "Lace And Whisky". 1977 est également l'année du punk ! (Détail important car Johnny Rotten des Sex Pistols avait justement "ridiculisé" Alice en mimant "I'm Eighteen" (de l'album "Love it to Death-1970")). On aurait pu penser qu'Alice se serait vengé en nous délivrant un hard-rock particulièrement hargneux, mais ce ne fût pas le cas...
Profitant de l'état de santé désastreux d'Alice (sa voix en d'ailleurs devenu légèrement faiblarde), Dick Wagner -le guitariste- et Bob Ezrin -le producteur-, semblent avoir pris les choses en main (cf. les nombreux arrangements symphoniques chers à Ezrin, sur "King of The Silver Mountain", "(No More) Love At You're Convenience", "Lace And Whisky" et "My God" par exemple...).
Mais musicalement, qu'en est-il de cet album ? Eh bien très, très peu, voire pas de hard-rock, on a plutôt affaire ici à du rock assez typique des 70s ("(No More) Love At You're Convenience", "King Of The Silver Mountain", par exemple), ultra léché ; de la limite variété ("I Never Wrote The Songs", et la ballade "You and Me"), et du rock'n roll des 50s avec "Damned If You Do", et la reprise d'Underwood "Unbangi Stomp".
Ce bilan peut paraître criminel vu de l'extérieur, mais à vrai dire (j'ai l'impression d'être un peu tout seul...) je trouve l'écoute de cet album très sympathique ! Et je trouve tous les titres bons, mis à part "Road Rats" qui est en dessous du reste, et le refrain de "lace And Whisky" que je trouve un peu exaspérant.
En conclusion, c'est album, qui est à prendre dans son contexte pour être évalué à sa juste valeur par rapport aux autres album du 'Coop, n'est pas l'album minable, ennuyeux (etc...) que l'on décrit souvent, et est sympa à écouter de temps en temps, même s'il fait office d'album mineur dans la discographie (très) complète d'Alice.

5 Commentaires

1 J'aime

Partager

Cucrapok - 26 Avril 2012: Je l'avais déjà téléchargé celui-la, avec un gros paquet d'Alice mais il a fini à la corbeille. Pourtant j'aime bien You and Me que j'ai découverte sur Alice Cooper Show. Si je finis par accrocher à From the Inside, j'y reviendrai sans doute.
ZazPanzer - 26 Avril 2012: Il est largement moins bon que "From the Inside", mais je l'aime bien. Mort de rire de voir Cooper déguisé en privé sur la back cover... Maurice Escargot, il fallait le trouver ce nom !
Elevator - 26 Avril 2012: C'est le seul Alice que je n'ai jamais écouté, une lacune à combler ...
Cucrapok - 26 Avril 2012: Génial le nom en effet! Semblerait que Gary Oldman l'aie déjà utilisé comme pseudonyme pour un film en 90.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire