Flesh & Blood

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Whitesnake
Nom de l'album Flesh & Blood
Type Album
Date de parution 10 Mai 2019
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album25

Tracklist

1.
 Good to See You Again
 
2.
 Gonna Be Alright
 
3.
 Shut Up and Kiss Me
 
4.
 Hey You (You Make Me Rock)
 
5.
 Always and Forever
 
6.
 When I Think of You (Color Me Blue)
 
7.
 Trouble Is Your Middle Name
 
8.
 Flesh and Blood
 
9.
 Well I Never
 
10.
 Heart of Stone
 
11.
 Get Up
 
12.
 After All
 
13.
 Sands of Time
 

Bonus
14.
 Can't Do Right for Doing Wrong
 
15.
 If I Can't Have You
 
16.
 Shut Up and Kiss Me (Video Mix) (Bonus DVD)
 
17.
 Gonna Be Alright (X-Tendo Mix) (Bonus DVD)
 
18.
 Sands of Time (Radio Mix) (Bonus DVD)
 

Chronique @ winger

21 Mai 2019

Whitesnake nous montre ici l'étendue de son talent au service d' un album superbement maîtrisé.


Le serpent blanc n'a plus rien à prouver et pourtant David Coverdale sait toujours nous faire partager son sens du Riff et de la mélodie en s'arrogeant les services d'excellents musiciens. Aldritch, Appice, Beach, Sarzo, Paice, Vai, Vandenberg, Lord, Mendoza etc...etc ...Que de noms éminents au service d'un groupe devenu une légende du Hard.
D'un rock bluesy à un un gros heavy rock toujours mélodique le Snake a su muer au fil des années tout en restant fidèle à ses principes : du riff, de l'amour et des mélodies !!!

Ce "Flesh and Blood " ne déroge pas à la règle et sans nous surprendre, nous embarque dès le premier riff de "Good to See You Again" dans son univers quelquefois flamboyant, souvent percutant, parfois enthousiasmant. Bien évidemment, cet opus reste un digne hériter des précédents et son écoute titre après titre ne parviendra pas à décider les détracteurs du "Serpent" à adhérer à sa musique, prévisible pour certains, Pourtant, même si le premier titre parvient à accrocher l'auditeur, il semble moins percutant qu'un "Best Years" "ou "Fool for Your Lovin".
La production dans son ensemble est d''allleurs plus légère que sur "Good to be Bad" ou "Forevermore" et si les guitares sont toujours omniprésentes, les claviers très discrets, comme souvent sur les derniers albums, le son semble être un bon mix entre la période "Hard Fm " des années 80 et celui des dernières sorties. Rien à redire de ce côté là, tout est d'une précision irréprochable, les guitares se veulent tantôt agressives sur les riffs, tantôt mélodiques. La section rythmique menée par le Sénior et seigneur "Aldridge" fait le boulot tout en restant au service des titres..
La part belle est donnée aux voix bien sûr mais le "Snake" sait toujours utiliser les "six cordes" à la perfection. Le petit "nouveau Joel Hoekstra n'a rien à envier au sieur Reb Beach et les deux alternent solis et riffs comme ont pu le faire les paires précédentes avec le même bonheur.
Que dire de Coverdale...? Sa voix est toujours au top et son sens de la mélodie fait toujours merveille même si quelquefois certains titres pourront sembler un petit peu attendus.

Certes, comme je le disais, si le premier titre manque d'accroche et reste un peu trop "classique" dans son style (certainement dû au fait que Doug Aldritch est à mon goût bien plus doué que certains pour créer des riffs monstreux) et que "Gonna be Alright" joue plus sur une utilisation mélodique des guitares appuyés par des choeurs subtilement dosés, ensuite le "single" "Shut up and Kiss me" nous projette directement dans la danse préférée du grand "Whitesnake" . Terriblement vivant et chatoyant.
Et cela continue avec un lourd mais tonitruant "Hey You" bien servi par des guitares "heavy" à souhait et des choeurs bien épais qui nous ramènent aux meilleures années du gros Hard américain !
Si l'on cherche du côté des titres plus remuants, on trouvera un "Get up" bien mené et parfaitement maîtrisé même si très convenu. Les fans opteront plutôt pour "Trouble is Your Middlename", tout aussi évident, mais bien plus sympathique.
Bonnes surprises aussi que le titre éponyme" "Flesh and Blood" qui aurait pu ouvrir l'album ou le plus surprenant "Sands of Time" aux mélodies plus complexes et légèrement orientales. Deux titres estampillés totalement du "Snake", mais bien plus originaux et bienvenus dans cet album.
PLus mélodiques mais non moins superbes, "Always and Forever" et "Heart of Stone", ballade mise en valeur par un grand" "Coverdale", suave et poignante. Des titres qui ne surprendront personne mais ne dévalorisent en rien cet album.. Tout comme "Well I Never" assez simpliste mais parfaitement arrangée vocalement.
Plus dispensable est "After All", qui a le mérite tout de même d'apporter une sonorité acoustique décalée parmi ces gros rocks bien pêchus.

Un album parfaitement maîtrisé qui vient montrer à tous que le "Serpent Blanc" en a encore sous la sonnette et qu'il peut encore mordre très fort !


8 Commentaires

9 J'aime

Partager

frozenheart - 21 Mai 2019:

Effectivement Coverdale à quelque peu perdu en puissance et qualité vocale! Concernant le titre Always and Forever, je plussois on y perçoit bien le groove et les Twins guitares de Thin Lizzy, tandis que "Trouble Is Your Middle Name" lui sonne un peu comme l'album Coverdale/Page.

 
winger - 21 Mai 2019:

Concernant, la production, la notion de "légère", était plus dans le sens, moins lourde, moins aggressive que les deux précédents mais qui je trouve ressemble plus au style du "snake' dans ses accents "hard bluesy"  et mélodique

POur Aldrich, j'adore son sens du Riff, il suffit d'écouter "Burning rain" pour s'en convaincre. Je trouve que sur ce dernier album, les riffs sont beaucoup plus simples et classique même si ils sont efficaces

drrock - 21 Mai 2019:

Effectivement à l'écoute d'un tel album, on perçoit très distinctement que le groupe n'a surtout pas cherché à vouloir sûrenchérir dans quelque dommaine que se soit. Pas de frime gratuite, ni de vocalises à l'excès comme c'était par trop souvent le cas sur ses dernières productions. Ouf ! Enfin David Coverdale a-t-il compris (à presque 70 ans) que rien n'était plus attirant qu'une jolie fille au naturel, plutôt que de lui ravaler à chaque fois la frimousse à grand coup de fond de teint et de cheveux permanenté; Si vous voyez ce que je veux dire... Et ce n'est pas donné à tout le monde que de savoir trouver le juste équilibre entre épat' et la vraie classe.

Décidemment, entre Deep Purple, Alice Cooper, Judas Priest et aujourd'hui Whitesnake on peut dire que la vieille garde fait outrageusement la nique à 90% des prétendants au titre. Même si en Live, c'est évidemment une autre histoire.

 

J'y r'tourne ! 

 
winger - 23 Mai 2019:

A voir en live, Whitesnake, def leppard, ZZ top et autres au Hellfest de clisson  !!!!!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire