Flammentriebe

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Dornenreich
Nom de l'album Flammentriebe
Type Album
Date de parution 11 Fevrier 2011
Enregistré à Klangschmiede Studio E
Style MusicalBlack Avantgardiste
Membres possèdant cet album54

Tracklist

1. Flammenmensch 04:57
2. Der Wunde Trieb 05:06
3. Tief im Land 05:02
4. Wolfpuls 07:23
5. Wandel Geschehe 06:24
6. Fährte der Nacht 04:50
7. In Allem Weben 05:17
8. Erst Deine Träne Löscht den Brand 07:55
Total playing time 46:54

Chronique @ Powerpeter

21 Fevrier 2011

Dornenreich nous fait rêver et cauchemarder, en nous immolant dans les flammes de l'homme de feu.

Dornenreich a toujours réussi à nous surprendre d’album en album. Ce groupe est absolument inclassable. Il fait partie de ces groupes de black metal qui se sont éloignés du genre d’origine au fur et à mesure qu’ils ont intégré des éléments de folk, expérimentés, et ont finalement créé un style bien à eux. En achetant Flammentriebe je ne savais donc pas à quoi m’attendre.

Dornenreich a amorcé avec Hexenwind une descente vers des contrées plus douces, évolution qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité auprès des fans. Le chemin parcouru depuis est long : la différence entre d’un côté des albums impulsifs, sombres, assez black metal comme Her Von Welken Nächten et des albums plus abstraits et calmes, dont In Luft Geritzt forme l’apogée, est frappante.
Je vous annonce que cet album va vraisemblablement de nouveau unir les fans. Flammentriebe est l’album de la maturité, faisant la synthèse de tous les acquis de Dornenreich. Le groupe semble avoir réussi à canaliser sa force créatrice pour nous créer un album qui a la violence et la hargne des débuts, mais tout en semblant moins impulsif, plus réfléchi.

La première chose très importante à noter, c’est le retour d’une instrumentale plus black metal. En effet la guitare électrique est présente dans tous les morceaux, alors qu’elle avait complètement disparu dans le dernier album. On a un son puissant et compact. Néanmoins le violon est toujours présent et s’intègre parfaitement dans la noirceur de cet album. Il joue même sur un pied d’égalité avec la guitare, répondant à sa puissance, par des mélodies douces mais également inquiétantes, rappelant par moment l’ambiance « magie noire » de Hexenwind.

Cet album est très homogène au niveau des thèmes abordés. Dornenreich s’attaque au « Flammenmensch », c’est-à-dire l’homme feu, l’homme en feu ou encore l’homme de feu, en fait le mot est intraduisible. L’homme est montré comme une force destructrice, incontrôlable, une créature errante et souffrante, craintive et fuiante, qui mord autour d’elle. Dornenreich fait le procès de cet homme de feu, lui montre ses torts, et, aux termes du voyage qu’est cet album, lui fait retrouver la paix intérieure.

Le texte est magnifique et terrible en même temps. La langue utilisée est recherchée, les paroles sont des poèmes en rimes. Dornenreich nous fait rêver et cauchemarder, que ce soit brûlé dans les flammes de l’homme de feu ou en suivant l’homme au pouls de loup (Wolfpuls) dans sa course destructrice. Mais l’important, c’est qu’à la fin le calme revienne (influence de In Luft Geritzt), et que l’homme soit enfin en communion avec son monde.

Nous sommes tous un peu des Flammenmenschen et d’ailleurs les paroles s’adressent directement à nous, le chanteur nous tutoie. Je conseille à tout fan de Dornenreich d’amorcer ce voyage. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le groupe, ils pourront, par le biais de cet album, découvrir Dornenreich d’une bien belle manière.

11 Commentaires

12 J'aime

Partager

Silent_Flight - 28 Mars 2011: "Rare sont les groupes qui savent évolués dans l'univers Black Metal sans sombrer dans les mièvreries pour tafioles, comme Alceste par exemple"

Tu dis du bien ou du mal d'Alcest, là?
 
mariosmash - 29 Mars 2011: J'ai découvert le groupe grace à ta chronique, le Cd a du mal à quitter ma chaîne hi-fi...Excellent. merci !
beon - 03 Avril 2011: Très bonne chronique et je peux dire que cet album est excellent;le meilleur de Dornenreich
widomar - 12 Août 2012: Superbe album, très bonne chronique, je vais me procurer quelques autres de leurs albums prochainement je pense.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire