Feel Sorry for the Fanatic

Liste des groupes Death Metal Morgoth (GER) Feel Sorry for the Fanatic
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Morgoth (GER)
Nom de l'album Feel Sorry for the Fanatic
Type Album
Date de parution 25 Septembre 1996
Labels Century Media
Produit par Dick Draeger
Enregistré à Woodhouse Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album61

Tracklist

1. This Fantastic Decade 03:24
2. Last Laugh 04:23
3. Cash... 03:48
4. ...And Its Amazing Consequences 02:25
5. Curiosity 04:22
6. Forgotten Days 04:50
7. Souls on a Pleasuretrip 04:18
8. Graceland 04:20
9. Watch the Fortune Wheel 05:33
10. A New Start 05:17
Total playing time 42:40

Chronique @ Svartolycka

03 Mai 2005
Je ne sais pas vous, mais j’ai une profonde amitié pour ces albums qui sortent du lot, proposant des contenus novateurs et surprenants, hasardeux et néanmoins faits avec l’énergie du désespoir. "Feel Sorry for the Fanatic" fait partie de ceux-là.
Ce dernier album-studio du groupe allemand a été enregistrée en ce temps de crise que traversait le death-metal. Chaque groupe cherchant à jouer le plus rapidement et le plus brutalement possible, le style se trouva malgré-lui dans une impasse. Bien des pionniers du style comme Gorefest, Carcass ou encore Morgoth se trouvèrent acculés et durent changé la donne face au marasme ambiant.

Radicalement différent, ce disque est le pavé que les fans purs et durs (appelés autrement autistes) ne comprirent pas ou refusèrent de comprendre, le titre en est suffisamment explicite. Comprenez, il n’y a absolument aucun élément pouvant se rattacher aux racines death. Morgoth préférant piocher dans des ingrédients hétéroclites et variés. Absence volontaire de blasts, remplacés par un rythme très tribal à base de roulement de toms, guitares grasses, mais se permettant des lignes mélodiques et claires le contenu lorgne bien plus du côté d’un power-metal innovateur et sujet à la prise de risque.

Et cette prise de risque, Morgoth l’assume parfaitement, le chant rauque du death a totalement disparu laissant place à un chant clair, nasillard, imprudent mais sincère et sympathique, des incrustations de claviers atmosphériques pointent leurs bouts de nez et font écarquiller de stupeur nos oreilles sur le titre techno "… And Its Amazing Consequences" particulièrement surprenant et incongru. Enfonçant le clou avec des paroles très engagées établissant une critique acerbe de notre société, Morgoth fait manifestement signe qu’il a fait le tour de la question sur son ancien style furibard et plus apprécié. Dommage toutefois que le dernier morceau, "A New Start" soit l’ironie de la déchéance du groupe et en marque surtout sa fin.

Certes ce disque souffre de certaines maladresses dûes au changement radical et trop rapide de l’orientation musicale. Certains titres paraissent inachevés, la voix de Marc Greve est par instants assez approximative et malgré les défauts de ce disque imparfait, cet album est prenant et bourré d’énergie. "Feel Sorry for the Fanatics" est plutôt un baroude d’honneur entreprit avec courage et panache incombant (pour ma part) une véritable sympathie.


6 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

FBD5367 - 11 Juillet 2011: Album jubilatoire. Malsain, désenchanté.
À la première écoute avec un pote, fans de Morgoth tous les deux, nous n'avons pas été choqués mais bouleversés (même si on se doutait bien que quelque chose avait changé au vu du titre évocateur).
...
C'est tragique, la notion d'humanité n'a pas sa place dans un système consumériste, industriel et financier impitoyable : "le pognon..." "...et ses incroyables conséquences".
...
Un "adieu" magnifique.
Reigoth - 04 Janvier 2012: Cela fait 15 ans que je me tâte à prendre cet album. J'ai du écouter un ou 2 morceaux qui m'ont totalement dégoûtés.
je fais partie de ces puristes qui ne vois que par les 2 premiers ( Les 2 EP réunis et Cursed )....
J'hésite encore à faire le pas car les commentaires me laissent de glace...
Oserais-je un jour ???!!!!.....
dju21 - 19 Mars 2012: Un super album vraiment. En réalité, il faut:
- Vraiment faire abstraction de leur passé (ils sont revenu au death de toute façon d'après ce que j'ai vu au Hellfest 2011)
- Connaître et apprécier Killing Joke parce que cet album et TRES TRES lourdement inspiré par ce groupe anglais extrêmement novateur.
Constantine - 31 Mars 2012: L'album n'est pas mauvais dans sa construction.... Mais je ne sais pas, je n'y arrive pas, la sauce ne prend pas quand je l'ecoute... Dommage !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire