Exit

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Rotten Sound
Nom de l'album Exit
Type Album
Date de parution 05 Janvier 2005
Style MusicalGrind Death
Membres possèdant cet album50

Tracklist

1. Exit 01:05
2. Burden 01:45
3. Sell Your Soul 01:23
4. V.S.A. 02:10
5. Follow 01:37
6. Maggots 00:34
7. Slave 01:34
8. Mass Suicide 01:54
9. Soil 01:31
10. Fail and Fall 00:42
11. Greed 00:48
12. Slay 00:51
13. Western Cancer 01:22
14. Nation 01:48
15. Havoc 01:39
16. Traitor 01:13
17. XXI 01:35
18. The Weak 04:54
Bonustracks (Vinyl Edition)
19. Homicide 00:30
20. Oppression 00:28
Total playing time 28:25

Commentaire @ Stench

05 Fevrier 2005
Putain, ça chie grave en Finlande ! Je ne sais pas pourquoi ce cd s’appelle « Exit », mais s’il faut sortir de quelque part, c’est de mon salon, au travers du mur, à coups de tête dans la cloison ! Une petite intro glauque, et c’est parti : le premier titre déboule comme une rafale de coups de doc martens dans la tronche, un riff monstrueux de simplicité et de vitesse, un chant braillé à s’en péter la gorge, en trente secondes le décor est posé, bienvenu au royaume des prétendants au trône du dieu grind core. Musicalement assez proche de Nasum (tiens, ça me fout un coup de blues en pensant à eux…) en particulier au niveau de l’agression constante et des vocaux hystériques, le groupe, s’il utilise des plans parfois déjà entendus, propose malgré tout des passages complètement hallucinants, capables de faire péter la tête au plus blasé des « die hard » fans de musique extrême. Le tout est joué avec une conviction assez évidente, et la mise en place de micro breaks rend l’ensemble jouissif. Le son participe également à l’impact de cette galette ; terriblement bien produit, les grattes sonnent très suédois, et gardent donc un petit coté crade qui n’est pas pour me déplaire. Mais c’est au niveau de la batterie qu’on s’éclate ! Moi qui me pleins souvent que lors des blasts on n’entend plus que de la grosse caisse ou des cymbales, là j’en ai pour mon argent, la caisse claire est très forte, mixée bien en avant, transformant chaque blast en une déferlante frénétique dont l’intensité est bluffante, et j’adore, même si certains trouveront cela exagéré (hein, Fred ?). Un des albums les plus violents de ce début d’année, et en même temps un nouveau venu dans mon top 10 grind core… et ça n’arrive pas tous les jours !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Necroreaper

13 Fevrier 2005
Même si Stench a parfaitement décrit cet album je n’ai pas pu résister à l’envie d’écrire a mon tour une chronique car cet album est monstrueux, vraiment génial, peut-être déjà l’album de l’année point de vue Grindcore. C’est donc en février 2005 que Rotten sound, formé par k à la batterie (et quel batteur !!!), q à la guitare, t à la basse et g au chant, sort Exit, album qui ne dure « que » (avec le grind tout est relatif) 28 mins mais ce n’est que du bonheur du début jusqu’à la fin. Il s’agit d’une musique hyper intense, ultra rapide où les riffs hyper entraînant et surpuissant notamment grâce à la production parfaite du regretté Miezsko (sniff) se marie avec une batterie très rapide en blast beats presque tout le temps et avec un chant comme le dit très bien Stench braillé où l’on se demande comment le chanteur arrive à tenir le coup. Bref, il s’agit d’un grindcore efficace allant droit au but sans aucun répit. Les textes sont des critiques de la société actuelle que se soit la politique américaine ou le racisme.
Bref, nous avons ici ce qui sera à coup sur l’un des meilleur album de grindcore de cette année. A posséder de toute urgence.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Rotten Sound