Evidence of Inequity

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Beneath The Massacre
Nom de l'album Evidence of Inequity
Type EP
Date de parution 31 Mai 2005
Labels Galy Records
Produit par Yannick
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album65

Tracklist

1. Comforting Prejudice 02:32
2. Profitable Killcount 03:21
3. Totalitarian Hypnosis 03:04
4. Regurgitated Lullaby for the Born Dead 04:00
5. Never More 04:06
Total playing time 17:03

Chronique @ Arachnid

01 Août 2009

Des titres courts et entrainants démontrant que technique peut rimer avec talent...

Une pochette intrigante, assez bien foutue à défaut d’être concrètement attractive, un nom provocateur, il ne m’en fallait pas plus pour découvrir à l’époque ce groupe tout bonnement monstrueux. Beneath The Massacre ou la relève assurée des prodiges de Decapitated, Origin ou Necrophagist… Un premier 5 titres destructif à souhait, doté d’une production et par conséquent d’un son très impressionnants, où chaque chanson est d’une furie surprenante. Durant ces 17mn, on ne peut que se délecter d’une telle puissance démolisseuse et d’une technicité à toute épreuve.

Venus tout droit du pays du death technique, j’ai nommé le Québec, les Beneath The Massacre ont fait progressivement leur petit chemin pour arriver à pondre un premier CD très remarqué qui leur ouvrira les portes du succès avec leur full-lenght Mechanics of Dysfunction. Tout commence avec une descente en sweeping ultra-rapide et ça continue de plus belle tout au long de la très déstructurée "Comforting Prejudice", la voix tonitruante d’Elliot Desgagnés complétant une batterie aussi lourde qu’un bulldozer et des guitares déchainées, ne s’arrêtant jamais, faisant trembler mes enceintes. Pour sûr que c’est du bon !

Mais au fil de Evidence of Inequity, on découvre que nos jeunes gaillards ne sont pas uniquement là pour faire la démonstration de leur talent mais aussi la variété de leurs principales influences, le tout dans une pratique à toute épreuve : du riff mélo à la Decapitated époque Nihility en guise d’intro pour "Profitable Killcount" suivi de près par une flopée de riffs prodigieusement mis en place pour nous en mettre plein les yeux, pareillement pour un blast infatigable. Des contres-temps en veux-tu en voilà, des saccades en beatdown aussi lourdes que du béton armé, des soli majestueux, on ne peut que tomber amoureux de ce premier EP.

Là où beaucoup de groupes tombent vite dans la production estampillée et la facilité mièvreuse, se prétendant 'techniques' mais ne proposant qu’un énième mélange de deathcore/grindcore insupportable, les BTM savent correctement doser leur temps imparti en variant leurs morceaux de différents styles aussi hétéroclites qu’homogène dans l’ensemble, forgeant une identité à cette démo tout bonnement exemplaire. On distingue tout et c’est ça qui est bon : pas de gloubi-glouba sonore bordélique, pas de chant guttural à base pig squeals énervants, juste des titres courts et entrainants, démontrant que technique peut rimer avec autre chose que talent prodigieux.

Bref, si vous ne connaissez pas encore cet excellent groupe, courrez vite commander ce premier CD qui est de loin le meilleur de ce que les Québécois ont pu sortir car aussi court soit-il, il est extrêmement bien compact et sait parfaitement mettre l’essentiel à travers une musique ravageuse, digne des plus grands.

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
PAULO - 01 Août 2009: Très bonne chro' !
C'est clair que c'est du lourd mais bon encore une fois je suis pas fan fan de Death...sinon j'arrive pas à lire ton message sur This Is Exile...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire