Constellations

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe August Burns Red
Nom de l'album Constellations
Type Album
Date de parution 14 Juillet 2009
Produit par Jason Suecof
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album196

Tracklist

1. Thirty and Seven 03:18
2. Existence 03:53
3. Ocean of Apathy 03:56
4. White Washed 03:46
5. Mariana's Trench 04:18
6. The Escape Artist 03:57
7. Indonesia (ft. Tommy Rogers of Between The Buried And Me) 03:34
8. Paradox 03:19
9. Meridian 05:59
10. Rationalist 02:38
11. Meddler 03:53
12. Crusades 05:12
Bonustracks (Interpunk Vinyl Edition)
13. Indonesia (Alternate Version) 03:31
14. Linoleum (NOFX Cover) 02:07
Total playing time 47:43

Chronique @ m4xime

24 Novembre 2009
August Burns Red fait partie de ces groupes ayant compris que la clé d'un metalcore réussi ne résidait pas dans l'augmentation des refrains en chant clair pompeux et gonflants à la sauce post-hardcore.

Forts de 2 albums et d'une réputation qui n'est plus à contester, les 5 chrétiens d'August Burns Red nous livrent ici un 5ème opus dans la droite lignée de Messengers.
Cependant "dans la droite lignée" se trouve être un terme un peu réducteur car ce Constellations se révèle d'une efficacité surprenante et d'une maturité incontestable.

L'album démarre au quart de tour sur Thirty and Seven où le guitariste lead nous sort une mélodie des plus originales. Contrairement à nombre de groupes de metalcore actuels, ABR sait trouver des riffs associant brutalité et mélodie sans que ceux-ci n'aient le goût de réchauffé.

Les pistes s’enchainent et le talent des guitaristes est étalé révélant un style unique qui se démarque largement de nombreux groupes de la scène metalcore. En effet, le schéma est toujours identique mais la créativité des guitaristes fait la différence; un côté mélodique omniprésent et très varié appuyé par une rythmique syncopée des plus efficaces.
En parlant d'efficacité, beaucoup de pistes contiennent entre autre des parties plus orientées hardcore qui ne seront sans doute pas sans conséquences en concert. En effet, des pistes comme White Washed vous obligeront certainement à headbanger comme un forcené ou vous lancer dans le moshpit.

Le contenu de cette galette est assez homogène ; riffs efficaces, mélodies très bien trouvées et un chant qui colle toujours parfaitement avec la musique, mais presque chaque piste reste différente et particulière. L’exemple type est Indonesia qui propose une atmosphère très planante et, chose rare pour August Burns Red, une partie en chant claire.

Cet album ne compte pas de défaut majeur, si ce n’est qu’il compte peut être deux ou trois pistes quelconque telles que Meridian, une sorte de ballade beaucoup trop longue qui s'avère ne pas être du meilleur goût car elle constitue un long break dans l'album et ne restera certainement pas gravée dans les annales des power-ballades les plus originales de par son coté mélodique trop prononcé et presque lassant.

Pour faire court, August Burns Red nous livre sans doute ici sa plus grande réussite.
Étonnante de mélodice tout en restant brutale et unique, cette galette n'est pas prête de se faire oublier !

Bonne écoute !

20 Commentaires

8 J'aime

Partager

Eniotna - 19 Octobre 2010: Tu m'en vois ravis :) . Moi aussi si je me mets à écouter plusieurs groupes de black je vais trouver ca ennuyeux et répétitifs et pourtant je ne vais pas assassiner le groupe en question . On revient encore une fois à cet éternel " conflit " entre coreux et blackeux . Les blackeux prétendent tout savoir , mais dans le fond ils sont plus que fermés d'esprit ( je généralise hein ) et s'amusent à assassiner un groupe parcequ'il ne fait pas de black ou parce qu'ils ont une pseudo coupe d'émo ...
 
d0un0urs - 18 Fevrier 2011: Quel groupe...
Je décroche pas depuis plus de 5ans, c'est tout ce que j'ai à dire..
shadowsarepowerless95 - 18 Fevrier 2012: Le meilleur du groupe! J'en viens même à me demander si ils pourront un jour faire mieux? Un album qui est vraiment à 1mm de la perfection!
touf - 18 Juin 2012: Cela fait deux ans que j'écoute ce groupe, deux ans aussi que je me suis mis au métal et je ne me lasse pas de les écouter.

J'ai lus autres commentaires et dans s'qu'a dit djaway je dit: je m'en fout qu'ils soient chrétien boudistes ou musulmans car premièrement ils chantent en anglais et deuxièmement sa ne change rien à leur talent
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire