Casus Luciferi

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Watain
Nom de l'album Casus Luciferi
Type Album
Date de parution 01 Novembre 2003
Enregistré à Necromorbus Studio
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album364

Tracklist

Re-Issue in 2008 by Season Of Mist with 1 bonustrack.
Re-Issue in 2011 by Rawforce Productions.
1. Devil's Blood 05:54
2. Black Salvation 06:52
3. Opus Dei (The Morbid Angel) 05:37
4. Puzzles ov Flesh 05:44
5. I Am the Earth 06:04
6. The Golden Horns of Darash 05:47
7. From the Pulpits of Abomination 06:41
8. Casus Luciferi 08:48
Bonustrack (Re-Issue 2008)
9. Watain (Von Cover) 02:47
Total playing time 51:27

Commentaire @ Nattskog

04 Mai 2004
Depuis que j'ai cet album, il est certain qu'il passera intégralement au moins une fois dans la journée (ou plutôt la nuit !). J'ai rarement entendu quelque chose d'aussi puissant que ce Casus.
Le premier titre commence sur un riff monstrueux et très engageant. cela laisse à augurer de la suite, et on n'est pas déçu !
Par la pochette et le titre, les zozos de Watain veulent sans doute se faire passer pour un très saint tribunal ecclésiastique. et c'est pas loupé ! Dès
les premières notes, on se voit emmené loin du monde, des gens, de la vie.
Les guitares, ultimes remparts contre les Hommes, le chant, rauque à souhait (pas Death attention !) - limite inhumain - bref, un autre monde.
Pour nous emporter dans ces ténèbres, Watain utilise un Black Metal sans concessions : violent, puissant et haineux. Que demander de plus ?
La petite touche suédoise ! Et oui, celle qui fait que tous les titres ne se ressemblent pas, que du début à la fin on n'ait pas le même riff ou encore ces petites cassures dans le rythme. Le fait qu'on entende bien la basse aussi n'est pas là pour retirer à l'ambiance. Loin d'être aussi présente que dans Khold ou Tulus, elle est là et sais se faire remarquer, ajoutant tout ce qu'elle peut de noirceur à cette musique déjà couleur de suie.
Les titres ne sont pas tous égaux et mes favoris - pour l'ambiance - se trouvent être le premier et le dernier (« Devil's Blood » et « Casus Luciferi », qui je ne sais pas pourquoi, me trouble toujours un peu quand il s'agit de prononcer ou d'écrire son nom - aurait il réellement une essence maléfique ?), mais tous sont bons. « I am the Earth » et "The Golden Horns of Darash" viennent en seconde position, le reste est plus. "classique" (pas mauvais hein?!)
Alors voilà, presque tout est dit. sauf en ce qui concerne l'artwork. Là aussi, de gros efforts ont été faits. On se croirait en présence d'un manuscrit du XIIème siècle, avec de splendides gravures qui accompagnent les textes, dont certains ont bénéficié de la participation de personnages comme MkM d'Antaeus, de Scorn de Katharsis ou encore de Necromorbus de Funeral Mist. Ca sent le souffre !
Alors voilà, un album splendide, obscur comme il faut (parfois même plus).
C'est pas avec ça qu'on va se faire des amis normaux !

Nattskog

3 Commentaires

8 J'aime

Partager
Apophis2036 - 30 Septembre 2008: Et depuis (si tu vis encore bien entendu), il t'arrive de le passer en guise de réveil tous les matins ou cela t'a passé ? (voir 1ère phrase).
Tchôs ;)
LuneNoire - 24 Décembre 2009: Ca ne veut pas forcément dire qu'il l'écoutera toute sa vie...
J'adore cet album, il est mieux que "Sworn to the Dark" que je trouve un peu lassant. On sent l'influence suédoise à travers les pistes qui constituent cette galette.
17/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Svartolycka

29 Mai 2004
Ah !!! "Casus Luciferi", un album longtemps attendu par les fans et pour tout dire : quelle bombe ! Mené par un fier trio suédois, ce disque peut-être comparé à une boule malsaine hérissée de pointes pendant au-dessus de nos têtes. Des riffs tout droit sortis de "De Mysteriis Dom Sathanas" nous plonge littéralement dans une vision malsaine et sataniste où l’Homme n’est que bétail dans un univers allégoriquement violent et enclin à la barbarie. Une production nickel, bien qu’étouffée, ce disque est une véritable plaie purulente, incroyablement insalubre portée par un aspect des plus immoral (du black-metal quoi !). Véritable menace à l’encontre de l’espèce humaine, "Casus Luciferi" est une véritable maladie contagieuse où la guitare se fait cyclone, la batterie roulement de tonnerre, la basse (suffisamment présente) tient lieu de bourrasque alors que la voix éventre ciel et terre dans un accès de rage inhumain. La déliquescence de l’Homme, voilà la thématique première du groupe, le cordon ombilical de la putréfaction spirituelle prodigué par ces misanthropes aux allures de démons, crachant, éructant, vociférant leurs haines dans ce carnage sonore et sabbatique. Attention, ce groupe est l’un des fleurons de la scène black underground actuel et compte bien tenir haut, dans la tourmente, sa bannière sanglante et purulente de l’inimitié et de l’hostilité envers l’espèce humaine. Véritable album phare, "Casus Luciferi" est une perle d’animosité qui ravira les amateurs d’ambiances crépusculaires.

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
Whyrdena - 19 Janvier 2008: Félicitations pour une chronique absolument excellente, succinte, concentrée, dans laquelle on à l'impression d'entendre l'album même si l'on ne l'a jamais écouté. Bravo!
ArchEvil - 13 Avril 2008: Bon, c'est pas difficile, on a là le meilleur album des suédois, pour moi, cela équivaut à moins catastrophique. Ouais, j'ai jamais compris l'astiquage en leur honneur. Les compos sont vides, derrière l'apparence "je fait du BM donc je suis", y a du bâclage, de l'emphase pas maîtrisée, de la haine sans socle, des structures mortellement chiantes, une production pas adaptée. 'fin, ça passe pas pour moi. Snif.
adri1 - 01 Mars 2011: commentaire à la hauteur de la qualité de l'album
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire