Buchonia

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Menhir (GER)
Nom de l'album Buchonia
Type EP
Date de parution 1998
Labels Ars Metalli
Style MusicalBlack Pagan
Membres possèdant cet album34

Tracklist

1. Sonnenwende 04:59
2. Germanenkunst 06:16
3. Buchonia (Instrumental) 03:11
4. Falkenburgstein 06:31
Total playing time 20:57

Commentaire @ Arawn

19 Juillet 2005
Fanatique du black metal, passez votre chemin, pour ce mini, Menhir a choisi de nous offrir quatre chansons de pur folk metal et de nous exposer ce qui n’était qu’une influence dans leur premier album. Ne vous fiez pas à la guitare électrique présente au début de « Germanenkunst », elle restera aussi rare que lointaine lors de ces apparitions. Avec Buchonia, celle-ci doit laisser la place aux sonorités de flûte, de violon de harpe et même de guimbarde. De même, pas de chant black dans ce mini, uniquement le chant grave majestueux d’Heiko qui choisit pour ce mini d’être accompagné d’une voix féminine en la personne de Nadja Rinsko que l’on entendra surtout dans « FalkenBurgstein ». Ce mélange de voix est particulièrement réussi dans Sonnenwende où l’on peut profiter pleinement du chant grave d’Heiko.

L’ambiance de ce mini résolument folklorique qui a un côté très médiévale du point de vue du son est nostalgique et calme. Menhir garde l’aspect aérien et envoûtant, allant même jusqu’à un certain côté ambiant, que l’on trouvait déjà dans leur premier album. Avec la voix parlée de « Falkenburgstein », on retrouve même dans une certaine mesure une ambiance plus noire. Quoi qu’il en soit, Buchonia n’est vous l’aurez compris pas vraiment un album propice à l’headbanging mais plutôt fait pour se détendre tout en voyageant un peu dans le passé et en profitant d’un bon moment de musique. Et de ce côté-là, les douces mélodies de violons jouent parfaitement leur rôle.

Evidemment, ceux qui pensaient retrouver là le style du premier album seront largement déçu, Buchonia reste avant tout une curiosité pour les vrais fans de folk metal, un petit moment de plénitude dans ce monde de brutes.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire