Armada

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Keep Of Kalessin
Nom de l'album Armada
Type Album
Date de parution 27 Mars 2006
Style MusicalBlack Thrash
Membres possèdant cet album199

Tracklist

1. Surface 01:09
2. Crown of the Kings 07:11
3. The Black Uncharted 06:52
4. Vengeance Rising 05:01
5. Many Are We 04:52
6. Winged Watcher 03:53
7. Into the Fire 04:10
8. Deluge 02:43
9. The Wealth of Darkness 06:26
10. Armada 07:32
Total playing time 49:49

Chronique @ sargeist

18 Fevrier 2007
Depuis le temps que je vois cet album squatter la tête des toplists de certaines connaissances, encensé par la critique, il fallait que je me penche dessus. Les oeuvres précédentes de Keep Of Kalessin ne m'ayant pas marqués plus que cela, c'est avec une petite appréhension de déception que je mis "Armada" dans ma platine, craignant le buzz infondé, comme certains médias savent faire...

Après un demi douzaine d'écoutes, mes craintes sont complètement apaisées. Je trouve parfaitement justifié les espoirs mis en ces messieurs. Quel évolution! Sans être hyper transcendant, ce disque est certainement ce que j'ai écouté de plus intéressant dans notre genre chéri qu'est le Black Metal depuis... trop longtemps.

Ce groupe a le don d'intégrer dans son BM ce qui se fait de mieux, toutes tendances confondus. Tout y passe: Raw, atmo, sympho, épique, mélodique, un peu de folk... tout cela avec une homogénéité assez impressionante. Sans oublier la forte influence Thrash dans l'éxécution des riffs qui est un vrai bonheur. Le tout bénéficie d'une production propre, solide, tout en évitant un aspect trop clinique.

Les morceaux disposent de structures originales et à chaque fois différentes, ce qui augmente mon interêt pour ce travail. C'est un point toujours crucial pour moi.
Le chant se compose d'une alternance voix typiquement Black/ voix hurlée claire déclamatoire tout à fait convainquante. Le chant peux se faire rauque, rock et plein de feeling aussi, comme sur le 5ème morceau, assez rafraichissant.
Je le répète, les riffs Thrashs sont d'excellente facture, avec parfois un son saccadé et ultra distordu absolument novateur, comme sur l'intro du premier titre. Le rythme général est soutenu, les passages très speed et mélodiques que j'apprécie tant dans le BM font mouche à TOUT les coups. Indéniablement, ces messieurs savent faire...
Les moments plus mid- tempo ne sont pas en reste. Cela va du gros Metal bourrin à des passages d'une finesse rare, comme ce break acoustique au milieu du 3ème titre. L'excellent coeur acoustico folk du premier morceau me fait penser à du vieux Old Man's child. Il y a quelques touches de clavier, heureusement très discrets et très rares, et l'intro un peu électro de l'album est intéréssante...

Bref, inutile de continuer un descriptif somme toute inutile. Face à tant de maitrise, je ne peux que m'incliner. Face à tant de richesse et de talent, je ne peux que conseiller cette oeuvre à tout fan de Black Metal, quel que soit son sous style de prédilection...

Un grand album qui fera date...

17/20

12 Commentaires

18 J'aime

Partager

MikeSlave - 15 Septembre 2009: Super album qui m'a retourné tout au long de son écoute et superbe prestation au hellfest 2009.Par contre je posède ce disaue depuis sa sortie et je n'y vois pas ne serait ce que l'ombre d'un riff Thrash.
Kjellson - 14 Juin 2013: l'album black de 2006. Exceptionel, brutal, speed, regorgeant de mélodies subtiles, c'est l'osmose parfaite, un album qui restera dans les meilleures galettes black.
Quelle puissance, un son brut, une fougue, une hargne, une atmosphère unique.
Du bonheur pur et dur.
tormentor - 11 Mars 2018:

Bon bah vu cette belle chro et vu les coms je n'ai plus qu'à me procurer ce skeud 

Merci pour le papier Sarg

Kjellson - 29 Mars 2018:

vas y les yeux fermés Tormentor

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ widomar

10 Octobre 2007
Oh mon dieu quelle claque !

Ayant écouté Agnen : A Journey Through the Dark qui pourtant ne m'avait pas plus marqué que ça, je me suis retrouvé surpris en écoutant cet Armada. En effet il s'agit bel et bien d'une Armada de puissance, une Armada de guerriers prêts à faire couler le sang des ennemis, une Armada de frissons, enfin une Armada excellente !

Keep Of Kalessin ont fait un très grand bond en avant par rapport aux albums précédents. Cette évolution constante est due grâce (ou malheureusement) à la notoriété, qui pousse énormément de groupes à prendre bien plus soin de leurs compositions, et à faire parler plus l'aspect technique que l'aspect moral. Je cite en exemple des groupes comme Naglfar, Stormlord, Dimmu Borgir et Behemoth.
Musicalement parlant, nous sommes dans un répertoire bien plus alternatif. Le groupe pousse aux extrêmes les tendances Trash, Death et Black, avec en plus une touche Pagan. De lourds passages acoustiques animent en permanence les piste durant la quasi-totalité de l'album. Un style techniquement bien géré, sans sursauts ni saccades, des changements très bien finis et travaillés, rendant ainsi l'album bien plus polyvalent qu'il ne l'est déjà.
On pourrait catégoriser Armada dans des styles de groupes comme Naglfar (Pariah) pour la puissance rythmique et Stormlord (At The Gates Of Utopia) pour le jeu acoustique. Vraiment excellent !!!
Côté production, le groupe tape fort et va enregistrer chez un label de qualité qui a entre autre produit des groupes tels que Vreid, Enslaved et Susperia. De la grosse production qui ne devrait pas laisser indifférent n'importe qui !

L'album détient une technique superbe, de gros breaks guitare, une puissance vocale bien ménagée comparé aux albums précédents. Un gros travail a été fait de ce côté. (Tant mieux) ! Niveau guitare, un jeu débordant d'énergies, avec de très bons moments old school ("Many Are We "), de très bons moments extrêmement rapides ("Vengeance Rising " et "The Wealth Of Darkness "). Batterie très présente, blasts à volonté (tout l'album !).
Je m'imaginais les scènes musicales accompagnées d'un synthé, et honnêtement leur musique est tellement complète que j'y verrai mal des touches de piano par dessus. Le tout est simplement parfait. Le seul moment accompagné de synthé est bien évidemment l'intro accompagnée de grosses guitares lourdes qui nous parviennent aux oreilles de plus en plus fort.

Des changements fulgurants dans l'itinéraire que Keep Of Kalessin s’était fixé à la base, mais que de bons moments. Le tout est une histoire. Pour apprécier l'album il faut l'écouter depuis le début. C'est un pur moment de bonheur.
Ma révélation de l'année 2007 !

1 Commentaire

7 J'aime

Partager
Fabien - 12 Octobre 2007: Ecoutant la scène black depuis ses débuts, avant même son revival en 1991, j’ai entendu des albums purement magiques, à l’instar de Blood Fire Death ou Nightside Eclipse pour n’en citer que deux. Depuis, le grand frisson s’étant envolé, j’aborde cette scène avec plus de recul.

Néanmoins, quelques joyaux actuels parviennent encore à me toucher profondément ; Armada fait partie de ceux-ci, aux côtés des superbes Casus Luciferi, Of Enthropy & Moribund, (Watain, Merrimack & Koldbrann).

Les deux premiers titres d'Armada forment notamment un mélange de furie et de beauté quasi indescriptible.

Fabien.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire