After Forever

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe After Forever
Nom de l'album After Forever
Type Album
Date de parution 23 Avril 2007
Labels Nuclear Blast
Enregistré à Rooftop Studios
Style MusicalHeavy Symphonique
Membres possèdant cet album411

Tracklist

1.
 Discord
 04:36
2.
 Evoke
 04:23
3.
 Transitory
 03:28
4.
 Energize Me
 03:09
5.
 Equally Destructive
 03:31
6.
 Withering Time
 04:31
7.
 De-Energized (ft. Jeff Waters of Annihilator)
 05:09
8.
 Cry with a Smile
 04:25
9.
 Envision
 03:56
10.
 Who I Am (ft. Doro Pesh of Doro)
 04:35
11.
 Dreamflight
 11:08
12.
 Empty Memories
 04:55

Bonus
13.
 Lonely (Digipack Edition)
 03:24
14.
 Sweet Enclosure (Digipack Edition)
 05:03

Durée totale : 01:06:13


Chronique @ metalpsychokiller

31 Mars 2007
Quoi de neuf au pays des tulipes ? Un nouvel opus d'After Forever au titre éponyme, là ou la concurrence entre les Epica, Within Temptation et consorts pimente la scène hollandaise et la rend si attractive. Seuls les meilleurs de ce metal symphoféminogo surnageront!

Et, justement, ce huitième album (cinquième ?) est la perle qui place After Forever en position de leader incontestable. Serait-ce le changement de label, dorénavant Nuclear Blast ? Mais, en tout cas, le résultat est divin.

Douze titres bien ficelés en feront un album de référence, car le plus abouti et possédant en outre le titre hit indispensable aux tops 50 commerciaux "Energize Me". Une voix fluide, enveloppée dans des volutes de guitares, une rythmique présente mais pas étouffante et un refrain concis, répétitif et mélodieux! La recette est connue mais si bien réalisée que le carton devrait être planétaire.

Dans le même style, "Ewoke" a les mêmes capacités quoique les riffs soient plus agressifs. Mais j’y trouve la voix divine de Floor Jansen encore plus insidieuse et envoûtante. Quant au final, il est tout simplement jubilatoire.

"Discord", "Transitory" et "Withering Time" sont trois morceaux aux guitares saillantes, avec la voix death de Sander Gommans, gutturale et sombre à souhaits, avec une intro epicobizarre pour l’entame de cet album. Le duo se répond à merveille et les claviers sont bien présents. Nightwish n’a qu’à bien se tenir devant ce speed puissant !

"Equally Destructive" donne, pour sa part, toute la puissance de la rythmique clavier/guitare, un son énorme et, malgré tout, acéré, répondant au timbre de la belle hollandaise par des riffs colossaux.

"De Energized" est pour moi LE titre de cet album. Tout y est divin : une intro symphonique à souhait (merci à l'orchestre philharmonique de Vienne), une énergie du rauque death singer, et un lyrisme diabolique lui répondant. Le clavier et les délires guitaristiques tranchent par leur équilibre exécutoire, le break du morceau est parfait et la batterie monstrueuse ... Dommage que le final ne soit pas plus …
"Cry with a Smile", "Who I Am", "Envision", "Empty Memories" sont des "songs patrons", pour les envolées "flooresques", où la diva réussit à donner toute la mesure de son timbre au fur et à mesure du progressif des morceaux.

Enfin, "Dreamflight" est une ballade à l’ambiance feutrée et envoûtante à son début avant de dérouler une énergie et un speed mélo sympho. un gros son de batterie, une basse insidieuse, des arrangements sympho parfaits, un lyrisme évanescent et incandescent de la voix font de ce titre un panel quasi représentatif de l’album.

En conclusion, si vous m'avez bien suivi, cet album est le plus abouti, à mon sens, car tout y est bon ! Un équilibre de l’ensemble que les concurrents n’ont pas réussi encore à trouver, qui fait que si le néophyte ne devait en choisir qu’un, je lui conseillerais celui-ci !!!!!


METALPSYCHOKILLER









5 Commentaires

11 J'aime

Partager
Charlotte_Adamenth - 23 Juin 2007: C'est un très bon album, mais je ne suis pas d'accord avec tout ce qui a été dit dans cette chronique, en particulier ceci : "tout y est bon". Oh non !

Heureusement les meilleurs titres ont été très bien mis en lumière (Discord, Transitory, De-Energized, Dreamflight...) mais un peu noyés dans les points d'exclamation à l'effigie des autres titres de l'album, qui selon moi, ont beaucoup de mauvais côtés. Le "hit" de Energize Me (et oui c'en est un, mais je ne trouve pas que ça soit un bon point du tout...!) est carrément rébarbatif, et pas vraiment à la hauteur des quelques morceaux cités plus haut. Quant aux titres restants (Evoke, Withering Time, Equally Destructive, Envision...) je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils sont mauvais, mais c'est franchement pas gégé, ça s'écoute mais ça passe inaperçu. On est bien loin des compos surpuissantes de "Invisible Circles". En revanche, les meilleurs morceaux de cet album "After Forever" valent leur pesant de cacahouètes (l'orchestre n'y est pas pour rien) : structures en béton armé -et je ne parle surtout pas de structures accrocheuses- , passages mélodiques et riffs aggressifs, mélange des voix (la géantissime mamie Doro sur "Who I Am" !!), technique tant qu'il en faut, tout est là pour nous plaire.

Seulement voilà, en résumé, c'est un album qui manque d'homogénéïté, attendez-vous à zapper la moitié des pistes après 2 ou 3 écoutes. On revient vite aux anciens albums (je n'y compte pas "Remagine") qui eux s'écoutent en boucle et dans leur intégralité.

Charlotte
Elencirya - 24 Juin 2007: Juste une petite chose : il s'agit bien ici du 5e album d'After Forever! Pour moi, les démos et les EP ne sont pas des albums... :)
azael - 11 Septembre 2007: me voilà six mois après venant de découvrir cet album sur les conseils de quelqu'un
sorry de vous contredire mais du fait de la faiblesse des deux précédents opus je refusais de me pencher sur une preuve nouvelle de la mort du groupe méforme de Floor compo limites ..;
et voilà Nuclear blast
et là je dois l'avouer c'est du lourd du très lourd et la voix la voix enfin enfin à l'assaut assumant toute sa puissance enfin sur la brèche sur le fil ténu du précipice
enfin voici un superbe numéro d'équilibriste!!!!
Lovecraft - 06 Avril 2008: Je suis d'accord avec MetalPsychoKiller, "De-Energized" est le grand morceau de l'album. Par contre, je ne suis pas d'accord avec Charlotte_Adamenth qui dit que "Energize Me" est barbant dire que ce morceau me donne une super-pêche quand je l'écoute le matin grâce à son refrain entrainant. Encore une réussite pour After Forever (and ever !, comme le dirait les Scorpions.) !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ monsieurwar

28 Mai 2007
Après un long moment et de multiples écoutes, je peux dire que cet album d'After Forever se révèle. Il m'aura fallu quelques temps car, à l'écoute de cet album, on est tenté de le définir comme un "Remagine 2" avec un orchestre.

Mais ce n'est pas le cas. Cet album est une réussite, comme d'ailleurs tous leurs albums jusqu'à présent. Pour un groupe, arriver à se maintenir à ce niveau pendant cinq albums, et malgré des changements importants de line-up, force le respect.

Quels points forts sur "After Forever" ? Beaucoup à vrai dire. D'abord, la dimension qu'apporte l'orchestre est palpable dès les premières secondes. Ensuite, la plupart des compos sont inspirées ("Discord", "Evoke", "Energize Me", "De-energized", "Cry with a Smile"). Une prise de risques avec le très long et très épique "Dreamflight", titre fleuve de onze minutes, mais au final réussi. Les musiciens sont excellents. Sander joue et grogne comme jamais. La palme revient encore une fois à Floor Jansen, qui chante comme une déesse. Probablement la meilleure chanteuse du circuit, et ce, depuis quelques années déjà. Un point fort sur la pochette : on revient à une cover digne d'After Forever (ah ! la pochette de "Remagine"... beurk), dans une ambiance sang et or, chaude. Une réussite. L'ambiance générale est très énergique, et si l'on retrouve des relents goths, ce ne sont que des vapeurs discrètes. L'époque de "Prison of Desire" est révolue au profit d'un metal épique des plus réussis, d'ailleurs.

Un point un peu litigieux : le groupe a changé de label (on le saura) et aussi de son. Ils se sont orientés vers un mix plus "big rock" que typiquement metal. Si cela met les guitares et le clavier en valeur, je ne suis pas sûr que la rondeur et la chaleur de ce type de son corresponde vraiment à un groupe de metal féminin à orchestre. Mais cela n'est qu'un avis.

Ensuite, le seul petit point négatif, selon moi, est que certaines compos ne sont pas à la hauteur de celles précédemment citées. Mais, à force d'écouter l'un des meilleurs groupes qui soient, on lui demande peut-être l'impossible !

votre dévoué,
Monsieurwar.

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
Lovecraft - 06 Avril 2008: Je trouve que le gothic-rock de "Prison of Desire" n'était pas mal.
vikingmetalleux - 17 Janvier 2010: Malheureusement c'est le dernier album du groupe, ils se sont séparé pour d'autres projets.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire