...Bjoergvin...

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Taake
Nom de l'album ...Bjoergvin...
Type Album
Date de parution 01 Janvier 2002
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album292

Tracklist

Re-Issue in 2009 by Peaceville Records.
1.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik I
 04:52
2.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik II
 06:41
3.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik III
 06:12
4.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik IV
 06:31
5.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik V
 06:23
6.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik VI
 04:02
7.
 Over Bjoergvin Graater Himmerik VII
 04:24

Durée totale : 39:05


Chronique @ Paganwinter

06 Août 2008
Over Bjoergvin Graater Himmerik, un nom qui sonne bien pour un album excellent. Comme tout le monde le sait, Taake vient de norvège, plus précisément du comté du Hordaland (région de Bergen), tout comme Immortal ou Enslaved. Il est donc tout naturel que l’on retrouve la marque norvégienne dans les morceaux proposés, mais bien sûr, avec un certain talent et une certaine créativité que beaucoup n’ont pas.

Hoest, membre principal du groupe, et ses 3 compagnons en sont donc avec Bjoergvin, à leur deuxième album, enregistré bien sur au mythique Grieghallen Studio. Pour ceux qui ont aimé Nattestid Ser Porten Vid, leur premier album, celui-ci sera encore plus attractif et prenant. Tout d’abord la qualité du son est meilleur, mais les réalisations sont plus travaillées et le groupe nous propose un album remarquable.

Pour la présentation, toujours pareil. Ils divisent leur album en sept morceaux ou chapitres, chacun différents des autres mais à la fois passablement identique dans l’esprit et dans la façon de jouer. Chaque titre est excellent, d’une durée moyenne d’environ 5 minutes, et tous recèlent de nombreux riffs agréablement mélodiques, ou au contraire terriblement ravageurs, dans le plus pur esprit True black norvégien.

Bien sûr, il s’agit de True Black, mais Taake, contrairement à d’autres donne un nouveau souffle à cette musique en insufflant de nouveaux horizons. Une album de Taake, pour ceux qui ne connaissent pas, peut étonner. Premièrement le niveau des musiciens est élevé et ils proposent une grande variété de mélodies, de tempos, et de sons différents en un seul morceau.Il est difficile de bien cerner le sens de la musique... En écoutant cet album, j’éprouve une agréable sensation de liberté. Comme si les membres du groupe jouaient à l’instinct, à l’improvisation, sans pourtant que leur musique ne ressemble à rien. Tout paraît être fait de manière instinctive, mais en faite, tout est cohérent. Les guitares "patinent" et produise des riffs étonnants et très agréables. Le groupe se permet d’audacieux changements de rythme, sans pourtant choquer ou déstabiliser l’auditeur, et cela est le point fort de Taake.

Ce magnifique album est donc rempli de surprises pour tous les bons blackeux qui désespère devant les innombrables recopie des aires de Darkthrone, et Taake peut se venter d’insuffler une nouvelle énergie au True Black, sans pour autant s’éloigner des préceptes de base.

Conseillé à tous. L’un des deux meilleures albums de leur discographie.

Paganwinter
18/20

8 Commentaires

11 J'aime

Partager

rikkit - 20 Mai 2011: Oui, en fait c'est exactement ce que je voulais, c'est épique, violent et mélodique et y a des riffs limite rock c'est franchement magnifique
Orthak - 24 Fevrier 2012: Une pièce maîtresse ! Taake impose son style avec brio sur cet album : rien que le Part III est... arrrgh ! Y' a pas de mots. Et en plus c'est un groupe qui tient super bien la route sur scène, chose rare dans le black.
Duracell - 08 Janvier 2013: Bien d'accord. Je comprend juste pas les samples de ressort en fond sur III. Wtf ?
Balze - 29 Janvier 2017: Ça ressemble à de la guimbarde. Si c'est ça, il y a au moins un antécédent en 1994 sur Frost (Enslaved) et une autre occurence la même année sur Nordland I (Bathory).
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Necroreaper

19 Juin 2004
Les demons de Taake, excellent groupe norvégien de true black metal brutal, nous reviennent avec ce Bjoergvin, pur concentré de haînes et de brutalité black metal. Composé de l’excellent Høst au chant ( chanteur sur le dernier Ragnarok : Blackdoor miracle d’ailleur je vous invite à lire la chronique de cet album particulièrement excellent ), de C.Corax à la guitare, de Keridwen à la basse et de Mutt à la batterie, Taake répond à toutes nos attentes après un premier album très réussi.
Signé sur un label quasi inconnu ( Wounded love records ) l’album bénéficie tout de même d’une très bonne production notamment grâce au mixage et à la production faite au légendaire Grieghallen studios.
Musicalement, les riffs de guitares sont vraiment très sombres mais aussi puissants installant une ambiance guerrière et même parfois viking tout au long de l’album. La batterie est parfaite et bien en phase avec la musique. Les mid tempos ravageurs et énergiques sont les plus présents sur l’opus même si les blasts beats ne sont pas en reste et ravivent le côté bestial de meurt rue black metal. Les vocaux de Høst sont parfaits, ultra black et hurlés comme on aimerait en entendre partout. La présence minime du clavier à certains endroits n’est pas vraiment nécessaire mais arrive à installer de bonnes mélodies sombres et atmosphériques.
Textuellement, on parle ici de satanisme et de croyance viking, bref tous les thèmes typiques du true black metal.
Bref, on a droit ici à un pur concentré de haine et de brutalité pure transformé en musique.

0 Commentaire

7 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire