Winternight Tragedies

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Catamenia
Nom de l'album Winternight Tragedies
Type Album
Date de parution 25 Avril 2005
Style MusicalBlack Mélodique
Membres possèdant cet album85

Tracklist

1.
 The Heart of Darkness
 05:03
2.
 Verikansa
 04:53
3.
 Strength and Honor
 05:07
4.
 The Crystal Stream
 03:54
5.
 Kaamos Warrior
 03:53
6.
 My Blood Stained Path
 04:54
7.
 Perintö Pohjolan
 05:00
8.
 Iced Over
 05:24
9.
 The Ancient
 05:46
10.
 Fuel for Hatred (Satyricon Cover)
 03:32

Durée totale : 47:26

Acheter cet album

 $28.99  6,70 €  8,87 €  £28.37  $14.10  8,64 €  8,27 €
Spirit of Metal est soutenu par ses lecteurs. Quand vous achetez via nos liens commerciaux, le site peut gagner une commission

Catamenia


Chronique @ sarvgot

19 Fevrier 2011

Winternight Tragedies ne fait pas parti des grands classiques de ce monde ...

Winternight Tragedies est le sixième LP des loups (référence à leur mascotte) finlandais de Catamenia. Pour le contexte : l’album sort en 2005, 10 ans après la formation du groupe qui patauge toujours dans l’ombre des plus grands, malgré 5 albums. Le "tampax" vite …

Comme les autres albums, nous avons donc à faire à un Black mélo, plutôt tendance FM même. Comprenez par là : accessible. En effet, Catamenia joue beaucoup sur les mélodies à la guitares, accrocheuses, appuyées par quelques rares claviers. L’effet peut-être saisissant, bien utilisé. Seulement voilà, les mélodies se ressemblent énormément pour toutes les pistes. Seules deux, voire trois, sortent vraiment du lot et nous restent en tête (Kaamos Warrior ; Blood Stained Path ; Verikansa). Quelques soli nous sont offerts ça et là, mais ils sont soit peu inspirés (Verikansa), soit "trou" juste bon (Heart of Darkness). On notera également un mixage brouillon pour ce qui est des guitares. J’ai bien dit DES et non pas DE LA guitare. Dommage.

Outre l’aspect mélodique, les riffs se distinguent aussi par une rythmique travaillée (Perinto Pohjolan) et l’album se déroule d’ailleurs à "sang" à l’heure tout du long. Quant à la voix, Black, elle est très calquée sur la batterie et la construction rythmique en général. L’effet produit un sentiment de puissance corroborée par les quelques pistes aux chants guerriers : Verikansa et son refrain guerrier, Perinto Pohjolan et ses chœurs masculins, ses bruitages de champs de batailles … Le tout reste quand même très "Nana (invisible)" à côté d’un Panzer Division de vous-savez-qui. Et puis le problème est que cette voix est du coup trop mise en avant alors qu’elle manque singulièrement de personnalité. Il y a très peu de variations d’une piste à l’autre et le tout reste trop monotone. Les quelques voix claires (Iced Over, Heart of Darkness) sont donc les bienvenues, surtout qu’elles sont plutôt bien introduites, et "pénètrent" bien l’auditeur. Un très bon point !

On terminera dans les règles sur la reprise Fuel for Hatred de Satyricon qui se révèle plutôt bonne. Ce qui prouve que le groupe gère plutôt bien, quand il ne joue pas ses propres chansons …

Mais dans l’ensemble l’album, et en fait, son géniteur, manque de personnalité, de technique. Même si il y a des bons points, parmi lesquelles ce voix claires et des chansons plutôt bien structurées. Il n’en reste pas moins que Catamenia est et restera probablement un groupe de seconde zone tant qu’il n’aura pas trouvé SON album, car Winternight Tragedies ne fait pas parti des grands classiques de ce monde ...

Vous saviez, vous, que Catamenia signifie ‘menstruation’ ? Selon leurs dires, le groupe ne le savait pas jusqu’à ce qu’on leur fasse remarquer. Bin tiens …

8 Commentaires

5 J'aime

Partager
Vrael - 19 Fevrier 2011: Ah, je savais bien que je n'étais pas le seul à le trouver bien moyen cet album. N'empêche "Eternal Winter's Prophecy" et "Morning Crimson" sont quand même de petites pépites de black mélo qui valent le détour - si on se focalise sur la mélodicité (effectivement la voix manque de personnalité...). M'enfin c'est vrai, Catamenia n'a pas un style qui sort du lot (quoique sur leur dernier album...)
Sanctuary - 23 Fevrier 2011: ben moi je savais pas ce que veut dire Catamenia et le jeu de mot est amusant.
merci pour la chro.
jasontreize - 22 Avril 2011: Ta chronique est plus intéressante que l'album, et plus marrante, vu que je ne fais pas partie du "tout le monde" cité plus haut.Effectivement les chroniqueurs qui se prennent pour Bau-deu-laire, c'est assez lourd, surtout quand l'orthographe ne suit pas. Mais après tout on n'est pas obligé de lire...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Mika_Helvetia

14 Décembre 2005
Du changement chez les Finlandais... En effet, afin de négocier ce périlleux virage vers un renouveau du style du groupe, on change de voix, celle d’un des fondateurs du groupe (Mika Tonig) par celle de OuJee Mustonen. Et le virage est parfaitement négocié ! On passe à un style plus épique, avec des riffs plus martiaux, plus bourrins, une batterie quasi digne d’une Mg42 (bien qu’on fasse encore pire ailleurs mais bon…) et cette nouvelle voix… en parfait accord avec le coté épique de l’album !!!
On se met en jambe avec un bon The Heart Of Darkness dont le premier riff nous donne tout de suite le ton de cet album ! Mais c’est maintenant que la machine de guerre Catamenia entre action avec le désormais mythique Verikansa ! Une intro issue droit d’un champ de bataille à la 39-45, un riff de guitare suivi du martèlement frénétique de la batterie ! Catamenia, fier de ses origines nous entame tout ça en Finlandais ! Surprise ? Sans doute pas pour les habitués et ne dérangera personne tant la langue gutturale qu’elle est s’accorde avec la martialité du morceaux dont le refrain est à présent entonné par tout bon amateur du genre. Suivent Strenght And Honnor, dans un registre plus languissant mais tout aussi entraînant, The Cristal Stream adouci d’une voix éclaircie, Kaamos Warrior, l’excellent My Blood Stained The Path, Perintö Pohjolan, second morceau en Finlandais, les glaciales pistes de Iced Over et The Ancient. On clos le tout avec une reprise plutôt réussie du Fuel For Hatred de Satyricon.
Puissant album mais qui risque peut être de décevoir les fans de la première heure qui s’attendaient sans doute à quelque chose de plus glacial…
Pistes conseillées :
-Verikansa !!!
-My Blood Stained The Path
-The Ancient

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire