WW

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Gehenna (NOR)
Nom de l'album WW
Type Album
Date de parution 23 Mars 2005
Enregistré à Realnoise Studios
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album67

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Peaceville Records with 3 bonustracks.
1.
 Grenade Prayer
 03:50
2.
 Death to Them All
 03:46
3.
 New Blood
 03:26
4.
 Flames of the Pit
 04:17
5.
 Silence the Earth
 04:24
6.
 Werewolf
 06:19
7.
 Abattoir
 03:57
8.
 Pallbearer
 06:45

Bonus
9.
 Grenade Prayer (Alternative Mix)
 03:51
10.
 Werewolf (Alternative Version)
 06:16
11.
 Flames of the Pit (Live)
 03:44

Durée totale : 50:35


Chronique @ Ihopeyoudie

17 Mai 2007
Pour moi, Gehenna, groupe norvégien en son état, n’était qu’un mauvais groupe de black symphonique qui avait pendant une période une claviériste en son bord, avant de dégager progressivement l’instrument qui sert à rien. L’horreur suprême viendra même plus tôt que prévu avec son passage chez l’ennemi d’antan, le death metal, particulièrement fadasse et insipide, comme il en existe 65432 groupes dans le genre.

Maintenant, ça donne quoi ? Tout simplement un des groupes qui, selon moi, sortira le black metal de son immobilisme, au même titre que Disiplin ou Ljå, ou avec cette vague américaine qui tourne déjà en rond et se mord la queue. Croisons les doigts. Prions, mais de façon relative, bien évidemment.
Et cette monture 2005 du groupe m’a scié les jambes en deux temps, trois mouvements.
Premier signe : l’arrivée de mon Frostounet adoré à la batterie.
Deuxième signe : l’artwork, ouvertement guerrier et basé sur la seconde guerre mondiale (hem!)
Troisième signe : soit disant un retour au source.
La galette, enfournée dans le mange-disque avec un sourcil relevé, n’a fait que confirmé l’idée première que je m’étais fait du disque. En gros, ça tue, et les mecs se font un malin plaisir à venir t’écraser le crâne en deux riffs, trois coups de baguettes. Le son est loin des standards, sans pour autant être digne d’un cd sorti d’une cave moisie. Son point fort est de restituer une agressivité assez hallucinante tout au long de l’album. En même temps, que demander de plus sur un album basé sur la guerre…

Et des hymnes à la guerre, il y en a : que dire de "Silence the earth" ou de "Abattoir", véritable hymnes à la destruction de masses ? Moi je ne vois pas… hormis qu’il ne faut pas trop être énervé au moment de l’écoute sous peine d’avoir une montée de sang soudaine et d’avoir une envie de tuer tout ce qui passe sous la main (peluches, élagage barbare de plantes et conneries diverses…). A ne pas mettre dans toutes les oreilles non plus !

Mais sinon je vous rassure, ce disque ne représente pas qu’une bonne grosse demi-heure de bastonnage intensif. Des tempos plus calmes sont là, mais calme ne veut pas dire que ça ramollit, bien au contraire. La violence, sous toutes ses formes… Reste la dernière musique, lourde à souhait, laissant un goût amer dans la bouche, un goût de défaite cinglante et un goût d’annihilation de masse.

Ca fait mal, très mal...

3 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Baudelaire - 03 Avril 2008: J'aime bien l'album Adimiron Black , est-ce que WW lui ressemble ? En tout cas apparement il ne fait pas dans la dentelle .
Ihopeyoudie - 04 Avril 2008: Je te dirais sans hésiter que ça n'a plus rien à voir du tout. Et crois-moi qu'il ne fait pas du tout dans la dentelle.
Prépare-toi au choc!
LuneNoire - 13 Août 2010: 13/20 avec cette chronique ? Eh bien, vu ta chronique, j'aurais mit 9/20.
Cependant de ma part, j'aime cet album qui fait continuer Gehenna dans le milieu du Black Metal où il réussit bien.
17/20.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Necroreaper

15 Juin 2005
Gehenna est un groupe norvégien composé de suppôts de Satan mais surtout et en particulier du batteur de Satyricon Frost* sûrement le meilleur batteur norvégien et de la scène black metal en activité. C’est en 2005 que Gehenna a décidé de réveiller la bête en sortant leur nouvel album intitulé WW. WW propose une imagerie typée Seconde guerre, mondiale avec images d’avion de chasse et tout le tralala habituel. Enfin bon la n’est pas l’attrait majeur de cet album. Gehenna joue ce qu’ils qualifient de true norwegian black metal et ils n’ont pas tort tous mes ingrédients de ce style sont présents à savoir une ambiance noire, très sombre et malsaine, une batterie rapide, une voix d’outre tombe et un son assez cru ce qui ne l’empêche pas d’être puissant.
Signé sur le label norvégien culte Moonfog production, WW possède une production assez bonne la puissance est de mise même si elle manque un peu de clarté.
Musicalement, les riffs de guitares sont la plupart du temps linéaire sans grande recherche de mélodicité ici on joue plutôt sur une ambiance de cave humide, malsaine et crue. Après plusieurs écoutes je tends à comparer le son de guitares à un souffle de mort qui nous entraîne jusqu’à la fin de l’album. Venons en à la batterie. Que dire sur Frost*… Ce batteur est un monstre de vélocité et de vitesse il nous démontre encore une fois de plus qu’il est certainement le meilleur batteur en activité en Norvège grâce à ses blast beats ininterrompus et ces mid tempos dévastateurs. Vous l’aurez compris le tempo de la musique est élevé et sans concession comme le reste de la musique d’ailleurs. Le chant est très malsain à l’image de celui de Shining pas criard plutôt rauque et désespéré. Il se mêle très bien à la musique pour lui donner une dimension plus déprimée.
Bref, le nouvel album de Gehenna est une réussite de plus dans le monde du black metal. A écouter

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Gehenna (NOR)


Autres albums populaires en Black Metal