Adimiron Black

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Gehenna (NOR)
Nom de l'album Adimiron Black
Type Album
Date de parution 18 Mai 1998
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album74

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Peaceville Records with Bonustracks
1.
 The Killing Kind
 03:39
2.
 Deadlights
 05:38
3.
 Adimiron Black
 06:18
4.
 Seeds of Man's Destruction
 03:56
5.
 Devils Work
 07:41
6.
 Slowly Being Poisoned
 04:01
7.
 Eater of the Dead
 04:58

Bonus
8.
 In Mother's Tomb
 06:11
9.
 Master Satan
 04:06
10.
 Adimiron Black (Demo Version)
 07:01
11.
 Embryo (Machine of Doom)
 06:29
12.
 Transylvanian Hunger (Darkthrone Cover)
 05:26
13.
 Live Intro
 04:54

Durée totale : 01:10:18


Chronique @ BEERGRINDER

03 Novembre 2008

Gehenna anticipe, se renouvelle et se brutalise au lieu de tourner en rond

Adimiron Black (1998) est un changement de cap assez inattendu que nous ont proposé les norvégiens. En effet, les réalisations précédentes de Gehenna s’inscrivent dans la mouvance Black atmosphérique et une imagerie Dark, presque Gothique. Ce n’est absolument pas le cas ici même si le précédent montrait une légère tendance à la brutalisation. Déjà la pochette dérangeante et froidement réaliste d’un homme venant visiblement de se suicider après avoir tuer sa femme, tranche avec le rendu sobre et mystique de Seen Through The Veils Of Darkness et Malice.
Gehenna a quitté les anglais de Cacophonous Records pour signer sur Moonfog Records le label de Satyr (Satyricon), accompagnant ainsi son changement musicale par une nouvelle stratégie promotionnelle.

La musique confirme ce changement ressenti dans l’artwork, The Killing Kind arrivant sans intro comme une tornade. Les riffs sont plus appuyés, le rythme plus enlevé et le synthé se fait plus discret voire inexistant, Sarcana a en effet laissé sa place à Damien au clavier et celui-ci voit son travail réduit à la portion congrue. Sur Adimiron Black, le style raffiné d’antan laisse place à un Black plus agressif, même le chant se fait plus belliqueux. Deadlights le single de l’album vaut en particulier le détour avec une énergie toute Death Metal assez surprenante quand on connaît les précédentes réalisations du combo.

En revanche peu de changements au niveau du son, Sanrabb et ses sbires ont une nouvelle fois fait confiance à Terje Refsnes au Soundsuite, peut-être un peu plus de puissance n’aurait pas nui à l’impact des titres. Cependant l’ensemble est cohérent, Slowly Being Poisoned ou Eater Of The Dead permettant à Gehenna de renouveler intelligemment son répertoire par des titres plus méchants ou les riffs comptent plus que les atmosphères.
Mais les norvégiens n’ont heureusement pas tourné le dos complètement au Black atmosphérique qui avait fait leur réputation jusque là, le titre Adimiron Black étant celui qui rappelle le plus l’ancienne période du groupe avec des atmosphères emphatiques mais loin d’être étouffantes.

Dans une période de saturation où l'auditeur est noyé sous une multitude de sorties Black Metal de qualité variables, Gehenna anticipe, se renouvelle et se brutalise au lieu de tourner en rond, faisant de Adimiron un album charnière entre sa période atmosphérique et la suivante bien plus brutale.
Bien joué.

BG

4 Commentaires

7 J'aime

Partager
nena - 03 Novembre 2008: et ben je connaissait pas du tout dormirai moin nouille ce soir (lol) et vais de se pas aller voir si ils ont un myspace en tout cas merci pour cette decouverte
eulmatt - 04 Novembre 2008: La fin de ce que je connais de Gehenna (j'ai écouté trois secondes de WW quand même). C'est pas lié à une quelconque déception, mais ce n'est pas passionnel non plus...donc j'en suis resté à Gehenna = Malice.
A te lire j'ai sans doute un peu tort d'avoir négligé les Norvégiens. J'attends de lire la suite des chroniques (si c'est prévu).

Question subsidiaire: j'ai vu dans la disco un album sorti en 96 du nom de Black Seared Heart...c'est quoi ce truc ???
BEERGRINDER - 04 Novembre 2008: C'est une compilation avec différents morceaux dont certains sorties de je ne sais ou. Je crois que le mini First Spell a été réédité recemment avec en bonus quelques morceaux de cette compile.

J'ai découvert que ce truc existait comme toi, en regardant la disco sur SOM.

La suite des chros ben pas pour l'instant en tout cas, je ne possède pas les réalisations suivantes, j'ai juste écouté vite fait sur la gaz...
MikeSlave - 20 Novembre 2011: On percevait assez bien la récente orientation vers une musique plus death metal et une prise de distance avec le black mid-tempo des débuts.Album que j'écoute avec grand plaisir.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire