Versatility

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mournful Lines
Nom de l'album Versatility
Type Album
Date de parution 23 Fevrier 2018
Style MusicalMetal Mélodique
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1.
 Fallen Out
Ecouter04:03
2.
 Rain
Ecouter05:45
3.
 I Bleed for You
Ecouter03:11
4.
 Treason
Ecouter03:50
5.
 Mournful Lines
Ecouter03:45
6.
 See Through
Ecouter04:57
7.
 Envy
Ecouter05:22
8.
 Out of Reach
Ecouter05:11
9.
 Souls Entwined
Ecouter04:20

Durée totale : 40:24

Acheter cet album

Mournful Lines



Chronique @ ericb4

05 Juin 2019

Une poignante et subtile offrande...

Loin de ses tâtonnants débuts à l'instar de son introductif EP « Seas of Gold », sorti un an à peine suite à sa création, en 2013, et ayant témoigné de réels progrès dès son premier album full length « Beneath Lies the Sorrow » (2015), confirmés par son troisième et puissant EP « Heartstrings » (2016), le combo finlandais souhaite désormais et légitimement porter l'estocade. Suite à une fructueuse année 2017 avec pas moins de trois singles au compteur (« The Game » ; « Broken Melody » ; « See Through »), le sextet réalise un an plus tard son second effort de longue durée. Et ce, à l'aune de « Versatility » ; une auto-production rock'n'metal mélodico-symphonique gothique où neuf pistes s'enchaînent sereinement sur un ruban auditif de 40 minutes. Cette nouvelle offrande serait-elle dorénavant de nature à pouvoir gêner l'âpre concurrence continuant d'agiter ce registre metal ? Pourrait-elle, par là-même, autoriser l'accessit du groupe au rang de valeur montante du metal symphonique gothique à chant mixte ?

Suite à de profonds remaniements de son line-up, un nouvel équipage nous accueille à bord du navire, à savoir : le guitariste et vocaliste Markus Jussila (Menial, ex-Fallen) ; le batteur Kimmo Ritapuu ; le claviériste Matti Halonen ; le bassiste Heikki Ilvesviita ; le guitariste Juha Tervo ; sans oublier la frontwoman Emma Kunelius (en remplacement de Minna Niemelä). De cette collaboration émane une œuvre à la fois pimpante, teintée d'élégance, un brin vitaminée, profondément romantique, apparentée à Visions Of Atlantis, Delain, Serenity, Sonata Arctica, Therion et consorts. A l'image de son aînée, cette offrande fait montre d'une qualité d'enregistrement de bon aloi, signée Markus Jussila (au ML Sounds Ry à Oulu, en Finlande) et d'un mixage à parités égales entre lignes de chant et instrumentation, estampé Hiili Hiilesmaa. Si un manque de profondeur de champ acoustique ne saurait être éludé, le combo a toutefois témoigné d'arrangements de fort bonne facture et d'un souci permanent apporté aux finitions. Mais entrons plutôt dans le vaisseau amiral en quête de quelques trésors enfouis...

Lorsque les éléments telluriques se déchaînent, rien ne semble plus pouvoir freiner l'échevelant convoi instrumental dans sa course, ce dernier disséminant par ailleurs quelques pépites sur sa route. Ainsi, le tympan sera irrémédiablement aspiré par le grisant refrain exhalant de « Fallen Out », entraînant et ''delainien'' up tempo pourvu de riffs crochetés adossés à une rythmique enfiévrée. Evoluant sur une sente mélodique des plus sécurisées, pourvu d'un fin legato à la lead guitare et d'enveloppantes nappes synthétiques, se dotant en prime des cristallines inflexions de la sirène, ce fringant hit en puissance aura peu de chances de rates sa cible. Dans cette mouvance, on ne résistera pas davantage à la vague de submersion qui va s'abattre sur nous à l'aune de « I Bleed for You » ; un propos rock'n'metal mélodico-symphonique à la fois élégant et vitaminé, propice à un headbang subreptice, mis en exergue par les angéliques volutes de la déesse. Et comment ne pas succomber à l'ensorcelant picking à la guitare acoustique tout comme aux fondants refrains distillés par « Treason », radieux up tempo que lui auraient envié Serenity ou encore Delain ?

Quand la cadence se fait plus mesurée, le collectif finlandais trouve là encore les clés pour magnétiser le pavillon du chaland sans avoir à forcer le trait. Aussi, ne pourra-t-on que malaisément se soustraire aux vibes enchanteresses du mid tempo « Rain », et ce, au regard d'un cheminement d'harmoniques difficile à prendre en défaut, d'un riffing effilé et de délicats arpèges au piano. A mi-chemin entre Serenity et Sonata Arctica, par effets de contrastes, ce seyant méfait conjugue habilement un duo mixte en voix claires bien habité et des growls coupants tels des lames de rasoir. Dans cette dynamique, on retiendra également « Souls Entwined », ''therionien'' mid tempo progressif et syncopé au regard de son épais riffing, sa basse résolument vrombissante et son refrain d'une efficacité redoutable. Enfin, au égard à ses fulgurantes accélérations que relaient des breaks opportuns et à une ligne mélodique des plus enivrantes, le ''delainien'' mid tempo progressif « See Through » s'imposera sans jambage à nos tympans alanguis. Et ce ne sont ni le flamboyant solo de guitare ni le duo voguant à l'unisson qui nous feront lâcher prise, loin s'en faut.

Comme ils nous y avaient déjà sensibilisés à l'aune de la précédente livraison, eu égard à leurs passages tamisés, nos compères parviennent d'un battement de cils à nous faire plier l'échine. Aussi, sous l'impact de ses sensibles gammes au piano et de sa violoneuse assise, « Mournful Lines » se pose telle une ballade romantique jusqu'au bout des ongles, propice au total enivrement de nos sens. A la jonction entre Sonata Arctica et Delain, au demeurant fortement chargée en émotions, la caressante livraison aux airs d'un slow qui emballe fera chavirer plus d'un cœur en bataille. Tout aussi feutrée et tout en légèreté, la troublante ballade atmosphérique « Out of Reach » ne mettra, elle, que quelques secondes pour déclencher la petite larme au coin de l'oeil. On ne restera guère moins impacté par les radieuses séries d'accords émanant des entrailles de « Envy » ; une séduisante power ballade aux couplets finement ciselés que relayent d'hypnotiques refrains, que n'auraient reniée ni Serenity ni Sonata Arctica, c'est dire...

A la lumière de cette luxuriante, efficace et délicate livraison, le combo finlandais affiche un bel élan d'inspiration doublé d'un potentiel technique aujourd'hui difficile à prendre en défaut. Force est d'observer qu'il a étoffé son offre, ayant alors diversifié son propos sur les plans rythmique et vocal, et que de bien rares sonorités résiduelles viennent désormais l'affadir. D'autre part, nos acolytes en ont profité pour affiner leurs sentes mélodiques et mieux harmoniser leurs empreintes vocales, n'accusant en prime aucune baisse de régime ni inutile zone de remplissage. C'est dire que le sextet nord-européen a dès lors une belle carte à jouer pour espérer s'imposer sur cette si concurrentielle scène metal. Bref, un second et poignant mouvement susceptible de le porter parmi les valeurs montantes du metal symphonique gothique à chant mixte...

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Mournful Lines