University of Nowhere

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe AqME
Nom de l'album University of Nowhere
Type Demo
Date de parution Décembre 1999
Labels Musicast
Style MusicalMetal Alternatif
Membres possèdant cet album41

Tracklist

1. Encore une Fois
2. T.N.
3. À Jamais
4. Words
5. Beauté Vénéneuse
Bonus tracks (2001 re-issue)
6. Sainte
7. Bulmas
8. Mis a Quia

Chronique @ Jo_Ragnarok

28 Juin 2009
Que retenir de la démo d'Aqme, groupe de néo-metal au combien reconnu sur la scène française?
Tant de chose...

Mais avant tout, on peut se demander comment un groupe à l'atmosphère si glauque et malsaine a put faire quelque chose d'aussi gentil par la suite?

Car, glauque et malsain, University of Nowhere l'est, et surtout pour son enregistrement. Le fait que ce dernier soit de mauvaise qualité nous fait tout de suite tiquer dès les première note mais rajoute un certain cachet aux morceaux.
Y a pas à dire, Ben aime le son crade: Dès le début, "Encore une fois" nous agresse les oreilles avec un riff assez agressifs et assassin. Ce morceau est clairement glauque, tout comme Beauté vénéneuse, qui est clairement anti-religion et le sommet de la crasse est atteinds avec Mis à quia.

Le son de la guitare, agréablement soutenu par la basse, est un élément clefs dans la musique d'Aqme. Il varie beaucoup, passant du son crade précédemment décrit dans "Encore une fois" aux sonorités presque pop dans Bulmas.
Le chant de Koma, de par sa maladresse, est d'une profondeur incroyable et semble venir d'un autre monde. On peut entendre ses grognements dans "Mis A Quia", dans "Encore une fois" et le tout donne vraiment un sentiment de malaise pour les non-initiés et une jouissance pour les fans.

Les paroles traitent surtout de la religion sur "Beauté vénéneuse", du malaise de l'adolescence sur "Encore Une Fois"... mais finalement les textes, même s’ils sont correctement écrits, sont plutôt un prétexte pour cracher des paroles telles un venin.
Finalement, on notera comme défaut majeur la qualité de l’enregistrement, même s’il contribue fortement à l’atmosphère présente.  

En ce qui concerne les riffs, le tout est assez original, tantôt violent, tantôt agréable, rien de mauvais. Hélas, une chanson vient entacher ce tableau presque parfait :  T.N.  En effet, la chanson, même si dans son genre (fusion), elle est plutôt sympathique, notamment grâce à Mark de Pleymo, elle est totalement inadaptée à l'ambiance générale de l'album.

Finalement on obtient un album homogène (si l'on ne compte pas T.N), et plein de promesse pour l'avenir (même si le groupe n'a pas poursuivit sur la même voix.)

2 Commentaires

5 J'aime

Partager
NeoBaBa - 28 Juin 2009: Je ne connais pas cet album, mais j'en ai eu des bons échos.
Haemoglobin - 29 Juin 2009: L'orthographe, pitié...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire