Uglier Than They Used Ta Be

Liste des groupes Hard Rock Ugly Kid Joe Uglier Than They Used Ta Be
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ugly Kid Joe
Nom de l'album Uglier Than They Used Ta Be
Type Album
Date de parution 16 Octobre 2015
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Hell Ain't Hard to Find 03:48
2. Let the Record Play 03:50
3. Bad Seed 04:59
4. Mirror the Man 03:55
5. She's Already Gone 04:20
6. Nothing Ever Changes 03:22
7. My Old Man (ft. Phil Campbell) 03:40
8. Under the Bottom (ft. Phil Campbell) 05:47
9. Ace of Spades (ft. Phil Campbell) 02:43
10. The Enemy 06:06
11. Papa Was a Rolling Stone (ft. Dallas Frasca) 05:45
Total playing time 48:15

Chronique @ frozenheart

21 Novembre 2015

Le retour réussi du sale gosse de L.A, mais...

Tout le monde se souvient du groupe de joyeux lurons Ugly Kid Joe qui, en pleine période Grunge, avait fait un carton avec l'album "America's Least Wanted" et son hit planétaire "Everything About You", paru en 1992.

C'est après une attente de 19 longues années et une certaine appréhension que nous retrouvons les clowns californiens avec un nouvel album convaincant intitulé "Uglier Than They Used Ta Be". "Motel California" étant leur dernier album en date, il aura fallu attendre 2012 et la sortie de l'EP "Stairway to Hell" pour enfin à nouveau entendre parler du groupe et d'une nouvelle sortie en format full length.

La formation est pratiquement inchangée depuis les débuts du groupe. Whitfield Crane (ex- Life Of Agony, Medication) est au chant, Dave Fortman à la guitare et producteur de l'album, Cordell Crockett à la basse, Klaus Eichstadt deuxième guitare et, Shannon Larkin (remplaçant de Mark Davis depuis 1994), à la batterie.

Alors, bien sûr la musique du groupe n'a pas tellement changé, mais les protagonistes du-dit album ont progressé vers un Heavy-Hard Rock, certes, moins rentre dedans, mais plus professionnel dans l'approche des sons et du travail sur les instruments et surtout du chant. En effet, rien que la performance de Wilfield Crane vaut le détour. La ballade en semi-acoustique "Mirror the Man" en est le meilleur exemple. La pochette, à défaut d'être belle, se situe dans le pur style d' Ugly Kid Joe avec le fameux salle gosse de l'époque qui se retrouve cette fois salement amoché et à la limite de la zombification.

Commençons sans plus attendre l'écoute des 11 titres proposés sur ce fameux "Uglier Than They Used Ta Be ". Tout d'abord, les morceaux les plus rentre dedans et pêchus de l'album : les mid tempo Heavy-Hard Us, "Let the Record Play" et "Bad Seed", qui, à l'oreille, sonne assez grunge, mais aussi "She's Already Gone", très typé US avec ses chœurs qui ne vous sortent plus de la tête. Celui-ci s'avère être le meilleur morceau de l'album. Continuons, avec "Under the Bottom", superbe titre lourd et Heavy digne du grand Black Sabbath, qui reste une des grandes influences du groupe. Rappelez-vous des reprises du Sab, toutes deux interprétées avec brio: "Sweet Leaf" de l'EP "As Ugly As They Wanna Be" (1991) et "N.I.B" sur le tribute album "Nativity in Black" paru en 1994.

Les titres restants s'inscrivent dans un registre assez mélodique. Par exemple "Hell Ain't Hard to Find" rappelle dans son refrain le groupe de rock alternatif Foo Fighters et ouvre admirablement l'album. Bien sûr, nous avons d'autres titres en mid tempo, gardant un aspect mordant tel que " My Old Man". Phil Cambell de Motorhead y joue les invités d'honneur avec un riff de guitare que n'aurait pas renié Angus Young.

Par ailleurs Ugly Kid Joe nous gratifie de deux ballades: "Mirror the Man" évoquée plus haut, mais surtout la magnifique et tout en acoustique "Nothing Ever Changes".

Je n'omettrais pas de mentionner les deux reprises. D'abord, "Papa Was a Rollin' Stone", dont l'interprétation la plus connue est celle du groupe de Rythm 'N' Blues, The Temptations. La seconde n'est autre que "Ace of Spades" de Motorhead où Wilfield Crane chante dans des intonations très proches de Lemmy. Une performance vraiment bluffante qui, encore une fois, voit l'indéboulonnable Phil Campbell nous gratifier de l'un de ses furieux soli de guitare. Nous le retrouverons aussi sur le superbe "Under the Bottom" et son final de guitares rageuses et inspirées.

Alors, forcément Ugly Kid Joe ne réinvente pas le genre, mais assure sur presque la totalité des morceaux de l'album, en se faisant plaisir avec une musique simple et sincère. Cependant, il est regrettable que le groupe n'ait pas composé plus de morceaux "énervés", plus agressifs. C'est ce qui manque cruellement à cet album, d'où ma note de 15.

Pour conclure, si vous avez aimé les anciennes productions du groupe y compris l'EP "Stairway to Hell", ce "Uglier Than They Used Ta Be" devrait vous plaire. Je vous invite à aller écouter cet album qui, espérons le, ne sera pas qu'un simple coup d'épée dans l'eau.

10 Commentaires

10 J'aime

Partager

twisted_brother - 21 Novembre 2015: La fougue, la folie et le tranchant des premiers disques me manque un peu. La démarche semble sincère mais j'accroche un peu moins à cet album du sale morveux.
svad - 21 Novembre 2015: Merci Frozen . Au passage, Crane a toujours un chant extraordinaire, même si il a coupé ses tifs (!) .
Sonadenn - 22 Novembre 2015: Merci pour ta chronique! Moi je l'aime bien comme ça cet album! :-). Excellent chanteur.
frozenheart - 22 Novembre 2015: Ravi que cet album te plaise Sonadenn. Même s'il n'y a pas assez de titres nerveux, on peut dire que cet album est réussi ! Sinon comme le dis si bien svad, Whitfield Crane n'a rien perdu de sa superbe et chante mieux qu'avant.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire