They Will Return

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kalmah
Nom de l'album They Will Return
Type Album
Date de parution 30 Avril 2002
Membres possèdant cet album188

Tracklist

1. Hollow Heart 04:44
2. Swamphell 04:53
3. Principle Hero 04:24
4. Human Fates 05:50
5. They Will Return 03:53
6. Kill the Idealist 05:13
7. The Blind Leader 04:06
8. My Nation 05:30
9. Skin o' My Teeth (Megadeth Cover) 02:59
Total playing time 41:32

Chronique @ Abyssion

06 Juillet 2008
- Quoi ? Ce bijou n'est pas encore chroniqué ? Car oui, "They Will Return" est une merveilleuse production de la discographie de nos amis finlandais.
- Aucun disque de Kalmah ne m'ayant déçu jusqu'à ce jour, il est normal que je me sois jeté sur cette galette qui se targue d'être la deuxième production du combo.

- Bon, finissons ce discourt inutile, passons à l'étude de la bête.

- Directement, l'on reconnait Kalmah avec la première et superbe chanson, j'ai nommé évidemment Hollow Heart. Les bruits de pas d'intros, suivie par une succession de notes toujours aussi mélodiques que ce à quoi Kalmah nous habitue, puis le chanteur arrive avec un cri hargneux. La machine à mélodie Kalmah continue sa majestueuse route, nous offrant même un magnifique solo guitare/clavier. Cette mise en bouche passée, les titres s'enchainent toujours avec autant de grâce et de beauté sauvage dont seul Kalmah à le secret. Swamphell, deuxième titre de l'album, est (elle aussi) une chanson superbe, avec un début à faire baver Children Of Bodom : ponctuée de superbes mais brefs solos, cette chanson nous fais présager le meilleur pour cette galette.
- Toujours aussi mélodique, Principle Hero et Human Fates passent toujours aussi bien. Puis arrivent une perle parmi les perles, kill the idealist, véritable hymne à la Mélodie. Magnifique, au tempo tranquille, ni trop lent ni survolté, Kill the idealist avance d'une marche inexorable, le combo finlandais nous subjuguant encore une fois de sa capacité et de son talent de composition incroyable.
- Puis vient mon titre préféré de l'album, qui peut se ranger aisément parmi les meilleurs chansons de Kalmah, voire de tout le metal mélodique, j'ai l'honneur de nommer The blind leader, avec ce début limite thrash, et qui nous montre à quel point ce titre est véritablement D-I-V-I-N. Le solo est quand à lui fort appréciable, le guitariste se fait plaisir, avec un solo précédé par une petite note qui monte dans les aigus et qui ajoute un petit grain de folie à cette chanson déjà bien survolté (non pas qu'elle soit ultra rapide mais elle donne une énergie incroyable : essayez le matin en allant au boulot ou au lycée).
- Voilà, cette chanson est déjà fini, mais pas l'album. My nation est dans la digne lignée de l'album, puis vient une petite surprise, une reprise de Megadeth ! Pas indispensable mais qui ne gâche en rien le disque.

- Voilà, j'ai dit ce que j'avais à dire sur cet album et sur ce groupe (qui n'a plus à prouver son talent créatif), et de qui Children of bodom peut se cacher (attention ! Ne croyez pas que je n'aime pas COB, bien au contraire j'adore). Fan de Black ou death mélodique, courez vous l'acheter, vite !

6 Commentaires

13 J'aime

Partager

Abyssion - 15 Juillet 2008: Pareille je suis un énorme fan de black et j'adore Kalmah aussi. Donc faut que le gars qui a écrit la deuxieme chronique ferme un peu sa gueule...
EternalTearsOfSorrow - 06 Juin 2010: Pour ma part, je trouve que cet album est franchement LE meilleur de l'histoire du black, il n'y a franchement rien a redire, surtout quand on écoute un tel solo de guitare dans Principle Hero ! Pour en revenir à ce que dit KRegoR, je suis totalement d'accord quand tu dis que mettre 1 a un tel album est de la mauvaise foi.. Et c'est encore très généreux, je trouve.. Celui qui a mis cette note devait surement être un petit abruti qui ne pense qu'aux autres styles du genre punk rock, pop, et les petits groupes de la mode, qui avait perdu sa route quand il était en train de naviguer sur SoR et il est probablement tombé sur des groupes de black pour mettre la note de 1 à chaque fois qu'il passe quelque part tout simplement parce qu'il trouve que le black n'est que du bruit.. Si je me trompe, dans ce cas, ok, chacun ses gouts, mais au point de mettre une note de 1 a un album si terriblement super.. C'est abusé, quand même..

Sinon, bonne chronique, moi je met un grand 19/20 pour cet album. HAIL KALMAH and HAIL BLACK METAL !!
blackiss - 02 Juillet 2011: Super disque de black/death mélodique, les mélodies sont vraiment bonne, mention spéciale au joueur de keyboard. dans la ligné des bons COB.
thetriptych - 14 Novembre 2011: Et elle est passée où la deuxième chro ?
perso je comprends l'enthousiasme dont vous faîtes preuve vis-à-vis de groupe en général. Je trouve ça d'un chiant !...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Schuldinounet

26 Avril 2012

On est en présence d'une véritable merveille de la vague de Melodic Death finlandais !

" Du Melodic Death finlandais ? C'est encore à coup sûr un clone de Children of Bodom ! "

Si vous avez le malheur de prononcer les mots Finlandais, Mélodique, Death et Clavier dans la même phrase, vous avez par conséquent toutes les chances d'entendre le Metalleux lambda balancer cette phrase.

Dire cela à propos de They Will Return, second méfait de Kalmah, ce serait comme dire que Slayer et Metallica sont deux ersatz sous prétexte que les deux groupes sont américains, font du Thrash et font partie du Big Four. Ridicule, il existe des points similaires mais également énormément de différences.

Sur They Will Return, la musique de Kalmah est à l'image de l'artwork. Triste et torturée, mais portant en elle une certaine beauté. Le penchant épique de la musique est présent dans presque tous les recoins de l'album, atteignant des sommets incroyables lors de moments comme les solos de la chanson titre ou encore le refrain de " Principle Hero ", scandant son leitmotiv " Principle Hero ! Mindless Zero ! " sur fond d'harmonie de guitare lancinante. Et parfois, la musique est si belle qu'elle en devient renversante, " Kill the Idealist " est la chanson qui illustre ce propos, du début à la fin, c'est la meilleure piste de l'album, son introduction écrasante de tristesse à la guitare clean, reprise ensuite après le solo et complétée par un simple mais diablement efficace riff de guitare en distortion, suffit elle seule à montrer la beauté cachée dans cet album.

Dans l'ensemble, la musique est assez rapide, reposant sur des rythmes typés Heavy / Thrash, mais il arrive que le batteur Janne Kusmin s'engage dans des mid-tempos plus doux, ou bien dans de furieux blast beats comme dans les couplets des trois chansons " Hollow Heart ", " Principle Hero " et " Swamphell ". Son travail reste millimétré tout au long de l'album et fournit une charpente plus que solide aux compositions.

La basse, autre moitié de la section rythmique, est ici inaudible la plupart du temps, suivant sans doute les lignes graves de la guitare. Cela ne constitue pas un défaut majeur dans la musique, mais j'aurais personnellement apprécié que le bassiste prenne plus souvent un peu d'importance, comme sur " Swamphell ", avant le premier solo qui succède à l'introduction, où Timo Lehtinen nous gratifie d'un riff de basse plus que sympathique, ajoutant un peu d'originalité et de fraîcheur aux compositions déjà très bonnes.

Les deux guitaristes réalisent une prestation exceptionnelle, une véritable mine de riffs, mélodies et solos qui ne laissent pas une seule seconde la place à la routine ou à l'ennui. Les riffs et mélodies filent à travers la musique sans problème, et quand on en vient aux solos, tous les superlatifs se valent ! On a droit à tous les registres de technique, du simple comme le troisième solo de " They Will Return " au shred impitoyable comme sur " Principle Hero ". J'adresse un énorme bravo aux frères Pekka et Antti Kokko, qui accouchent d'un jeu mêlant agressivité et beauté, virtuosité et mélodie.

Le dit Pekka Kokko officie également au poste de vocaliste du groupe. Il utilise le plus souvent un cri ecorché très typique du Black Metal, mais il est également auteur de puissants growls de Death Metal, ces derniers sont parfois préférés pour mettre en valeur le leitmotiv d'une chanson. La performance est sans faute de ce côté-ci, c'est indéniable.

L'instrument qui élève cet album à un tel rang demeure malgré tout le clavier. Il est quasi omniprésent, ne laissant que de rares moments sans sa présence (on peut d'ailleurs remarquer qu'il prendra une part moins importante dans les disques suivants, et la qualité de la musique en pâtira...). Pasi Hiltula est tantôt l'indispensable qui vient compléter la guitare lead d'Antti Kokko par dessus la section rythmique, tantôt celui qui crée une atmosphère, tantôt le maestro qui pratique de véritables envolées virtuoses lors de ses solos, le duel de solos de " Hollow Heart " en est un bon exemple. Summum de l'inspiration, le piano pendant les couplets de " My Nation ", des instants de pure beauté.

J'aimerais pouvoir dire que cet album est parfait. Néanmoins quelques défauts le parsèment, comme le jeu de basse cité précédemment. Les paroles de Pekka Kokko sont plates, consistant la plupart du temps en des leçons de morale élémentaire qui ne me surprendraient pas venant d'un Disney. Seule " My Nation " me semble avoir des paroles bien pensées. C'est vraiment dommage, j'aurais voulu qu'ils développent plus le sujet des marais pour lequel le groupe semble avoir un certain intérêt.

La dernière piste de l'album est une reprise du titre " Skin o' my Teeth " des légendes du Thrash américain Megadeth. La chanson est bien interprétée, mais Kalmah n'a pas su (ou pas pu) se l'approprier suffisamment, se contentant de jouer du Megadeth avec un chant hurlé, pas du Megadeth à la sauce Kalmah. Ca résulte en une impression de dépareillement, cette reprise est loin d'être mauvaise, mais elle n'est tout simplement pas à sa place sur ce disque, et encore moins en dernière position. L'album auraît du se terminer sur " My Nation ".

Pour résumer, on est en présence d'une véritable merveille de la vague de Melodic Death finlandais, une perle hélas trop méconnue. Toutes les pistes excepté la reprise de Megadeth sont superbes, on atteint cependant l'apogée du disque sur " Kill the Idealist " et " Principle Hero ". Les deux chansons justifient l'achat du disque à elles seules. Il y a beaucoup d'éléments de cet album qui sont présents aussi chez les initiateurs de ce mouvement Death Mélo finlandais, à savoir Children of Bodom, mais on est en présence d'un groupe bien différent, avec sa propre identité, sa propre musique.

Et quelle musique !

6 Commentaires

2 J'aime

Partager
adrien86fr - 27 Avril 2012: Merci pour ta chronique. Malgré les apparences d'un clone de COB, Kalmah est un groupe excellentissime et cet album est tout simplement génial.
seppuku - 30 Avril 2012: Tous les morceaux sont bien. Merci pour la chro !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire