Swampsong

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kalmah
Nom de l'album Swampsong
Type Album
Date de parution 23 Mai 2003
Produit par Ahti Kortelainen
Enregistré à Tico-Tico Studio
Membres possèdant cet album179

Tracklist

1. Heroes to Us 05:10
2. Burbot's Revenge 04:23
3. Cloned Insanity 04:11
4. The Third, the Magical 05:26
5. Bird of Ill Omen 04:49
6. Doubtful About It All 04:45
7. Tordah 04:03
8. Man with Mystery 04:48
9. Moon of My Nights 06:12
Bonustrack (Japanese Release)
10. Suodeth 04:43
Total playing time 43:47


Chronique @ valentheris

15 Juin 2010
Depuis leur premier opus "Swamplord", les musiciens marécageux de Kalmah poursuivent leur progression dans un registre death mélodique efficace et de qualité certaine, faisant évoluer leur art tant en technique qu'en sensation afin de poursuivre leur chemin vers les sommets de la scène sus-citée et devenir aujourd'hui le redoutable combo finlandais que nous connaissons si bien. Affinant leur recette si prenante et si efficace par le biais du jouissif "They Will Return", les revoici en 2003, nous apportant du fin fond de leur retraite leur troisième œuvre et pas des moindres "Swampsong"

Au programme, nous retrouvons toujours les fameux frères Kokko, Antti à la deuxième guitare ayant officié dans Eternal Tears Of Sorrow et Pekka au chant et à la lead guitare. Des changements de Line-up se sont opérés à partir du second opus. Au revoir monsieur le batteur et monsieur le bassiste ayant joué pour ETOS et bonjour bassiste et batteur de Catamenia. Bien que ma préférence aille de loin pour le premier il faut tout de même avouer que les deux nouveaux musiciens ont apporté quelque chose de bon au groupe, faisant désormais partis du line-up officiel et n'ayant toujours pas changés. Leur jeu au sein de Kalmah est supérieur à ce qu'offrait leurs prédécesseurs, les faisant ainsi contribuer au succès actuel du groupe par un jeu plus carré et sur le plus court terme plus jouissif.

Alors qu'en est-il pour cette troisième offrande de Kalmah ? Et bien en guise de réponse, voilà que "Heroes To Us" débarque et n'y a alors pas besoin d'écouter avec une attention toute particulière pour se dire en notre fort intérieur "C'est du Kalmah comme on l'aime". Par un riff d'une efficacité sans concession développant une atmosphère épique et entraînante, le combo d'Oulu balaye la moindre peur ou le moindre doute et nous annonce que nous en aurons pour notre argent durant la quarantaine de minutes de solo envoûtant, de blasts bien supérieurs à ce qui se faisait précédemment et de mélodies issues des meilleures heures du groupe.

Comme à l'accoutumée, l'atmosphère se divise en diverses catégories. Nous retrouverons donc des titres tels que "Cloned Insanity" ou "Doubtful About It All",d'un côté nous offrant du dynamisme et du baume au cœur par ce riffing implacable, ce chant effréné, habile mélange des growls death et d'une voix black plus typique avant de nous desservir l'alliance sacré break/solo semblant avoir pour but unique de nous briser la nuque par coup d'headbang. À noter après l'écoute de ces deux titres, que la production est un poil supérieure à ce qui se faisait précédemment : la basse est beaucoup plus audible et remplie judicieusement son rôle, les claviers autrefois parfois inégaux sont plus habilement exploités. Alors que sur Swamplord (par exemple) ils étaient assez inégaux sur certains passages, trop en retrait ou au contraire empiétant inutilement sur certaine partie, ici le jeu de Pasi Hiltula est bien employé, sachant se faire remarquer lorsqu'il le faut ou au contraire renforçant l'ambiance de certains titres en restant en retrait, mais ne faillant pas à son rôle de pierre angulaire !

Bien sûr, il ne fait pas toujours beau dans un marais (surtout en Finlande) et des pistes telles que "Moon Of My Night" apporteront une touche sinistre teintée d'une ambiance nocturne. Ce titre clôture de superbe manière ce très bon album en apportant un nouvel aperçut de la voix de Tikka et une mise en valeur de tout les instruments fort bien répartie faisant d'une part un résumé sombre du contenu de l'album et imageant un au revoir de la part des musiciens pour l'an 2003. Si cet album fait partie du sommet de la discographie de Kalmah, c'est par son aspect carré, technique, inspiré, mais aussi, car il contient son lot de titres phares. Si on peut dire sans se tromper que le groupe n'officie par dans le remplissage de cd, certains titres sortent incontestablement du lot, le bonheur avec ce groupe est que le tout n'est qu'une question de goûts. Pour ce qui est du cas de votre serviteur, je retiens particulièrement l'inimitable "The third, the Magical" et "Bird of Ill Omen". Le premier aborde la face sombre du groupe par une intro éthérée et distille une atmosphère diablement prenante via une mélodie ténébreuse et un refrain très profond sublimé par la voix du chanteur attitré qui a décidément plus d'une corde à son arc (et dans sa gorge). Le second sera plus représentatif de l'aspect guerrier du groupe et demeure peut-être comme étant la piste la plus brutale de l'album. Un riff effréné et accrocheur, du blast, le clavier à l'arrière, monsieur Kokko fait exploser sa gorge et nous tenons un des hits du groupe.

Nous pouvons donc affirmer que ce troisième opus de Kalmah fait incontestablement partie des albums à posséder si vous êtes fan du groupe ou bien simple amateur de Death mélodique. Dans les deux cas vous en aurez pour votre compte. Les guerriers des marais continuent leur progression à leurs où j'écris ces lignes et j'espère de tout cœur qu'ils avancent dans la voie qu'ils se sont tracés pour nous asséner une nouvelle claque qui se distingue enfin de "For the Revolution" et "12 Gauges".

There is no way out, diving deeper down
In my memories
All the losses and all the minor joys
With affectation

Valentheris.

6 Commentaires

5 J'aime

Partager

_Nathas_ - 15 Juin 2010: Chronique excellente. Et, effectivement, c'est un des meilleurs album.
Matai - 15 Juin 2010: Très bonne chronique pour un très bon album ;)
Fl@ky - 15 Juin 2010: Je rejoins la troupe, chronique intéressante, bravo. Swampsong est excellent. Mon préféré !
TwistedMind - 17 Juin 2010: Une chronique qui Rocks !
L'album aussi !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Pipari

12 Décembre 2008
Une fois de plus, bienvenue dans les marais sombres et puants de Kalmah. Ce troisième album n'est pas à négliger du tout. On reconnait bien le son que Kalmah a su se forger avec les quelques années qui se sont écoulées depuis son début. Bon, commençons par un résumé de ce que l'on peut trouver sur ce disque.

L'album est pour la plus grosse part muni de pièces à tempo assez rapide. Seulement quelques unes des pistes sont un peu plus lentes mais tout aussi bonnes. Pour ce qui est de la batterie, on fait face à une musique qui mélange plusieurs styles, donc certains "blast beats" de black et de death metal se côtoient pour créer de la pure violence auditive! Les guitares ont leur son typique qu'est celui de Kalmah, qui est d'après moi très charmeur. Les mélodies sont omniprésentes et sont très accrocheuses. Le chanteur utilise principalement le chant black mais change parfois pour des "growls" de death, ce qui donne un effet assez surprenant et très éfficace pour ce genre de musique. Le clavier est un des instruments qui détient le plus de présence dans Kalmah alors, si vous aimez bien les groupes comme Children of Bodom ou même Norther, vous adorerez cet album. Il est plein à craquer de duos clavier/guitare !

En bref, je n'ai aucun point négatif à vous faire part de cet album, donc procurez-vous le dès maintenant :P Les chansons à retenir sont : "Heroes to Us", "The Third, The Magical", "Tordah" et "Moon of the Nights". Un gros 20/20 ! Amusez-vous !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire