There Will Be Violence

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Impending Doom (USA)
Nom de l'album There Will Be Violence
Type Album
Date de parution 20 Juillet 2010
Produit par Tim Lambesis
Enregistré à Lambesis Studios
Style MusicalDeathcore
Membres possèdant cet album75

Tracklist

1. Hell Breaks Loose 01:15
2. There Will Be Violence 03:05
3. Orphans (ft. Tim Lambesis of As I Lay Dying) 03:55
4. Peace Illusion 03:11
5. The Great Fear (ft. Vincent Bennett of The Acacia Strain) 04:38
6. Walking Through Fire 02:47
7. Love Has Risen 04:43
8. The Son Is Mine 03:33
9. Children of Wrath 03:15
10. Sweating Blood 03:47
Total playing time 34:09

Acheter cet album

Impending Doom (USA)


Chronique @ TheKreator

27 Août 2012

...Un album groovy, jouissif, et qui plaira aux plus sceptiques en ce qui concerne le Deathcore...

Avant cet album, Impending Doom, je ne connaissais pas. Je suis tombé dessus par hasard chez mon p'tit disquaire et il y avait une étiquette sur le devant de l'album : "Pour les fans de Whitechapel et AS I Lay Dying". Mouais. AILD j'aime moyen, mais bon, vu que j'adore Whitechapel je me suis dit pourquoi pas, et grand bien m'en a pris.

Impending Doom sort ici son 3ème album intitulé "There Will Be Violence", avec une pochette aux allures de combo de Death Technique lambda reprennant une fois encore le thème de l'espace, des aliens et de tout ce joyeux foutoir, pour qui ne connaîtrait pas le groupe. Il n'en est rien! Pourtant, "Hell Breaks Loose" pourrait le faire croire l'espace d'un instant, introduction au groove endiablé qui nous met en condition pour un title-track ravageur et sans concession.

L'album, influencé Death Metal mais pas trop, dont on sent bien le "Core" (et l'âme, blague du jour, bonjour...) s'enchaine de bout en bout, une première partie homogène mais jamais ennuyeuse (Piste 2 à 6 plus précisément), des morceaux rapides et furieux, un défouloir sans prétention. La durée des morceaux varie entre 2 minutes 45 (Walking Through Fire) et 4 minutes 45 ("Love Has Risen",instrumentale qui permet de se détendre un peu et respirer avec une guitare apaisante et lumineuse), pour une durée d'album d'environ 35 minutes. Comme dirait le proverbe : mieux vaut un album court et réussi qu'un album long et chiant.

On sent une sorte de groove qui nous entraîne inévitablement à chaque chanson, on a envie de headbanguer en rythme avec la caisse claire, le chant de Brook ,très saccadé, fait ressortir un peu plus le-dit groove avec des morceaux comme "Walking Through Fire", le point d'orgue de l'album à titre personnel étant "The Great Fear" avec un riff qui semble sortir tout droit de chez The Black Dahlia Murder, et un breakdown façon All Shall Perish simplement jouissif. Les paroles sont religieuses et écrites avec un grand soin, comme dans le morceau-titre : "We are the voice to the voiceless Among unholy kingdoms drunk with blasphemy ; We are continents wide and oceans deep, the blood of the saints is splashed across the ruins". Beaucoup plus inspiré qu'AILD sur ce point là, ça c'est sûr.

Niveau guitares pas de surprise, des riffs inspirés du code binaire en majorité ("The Son Is Mine" ,"Peace Illusion","There Will Be Violence"), une basse trop timide, voire même absente, mais cela n'altère en rien la qualité des morceaux. On sent les influences du groupe ,qui les assume pleinement, à savoir The Acacia Strain (pour les riffs), All Shall Perish (pour les breakdowns), Whitechapel (pour la guitare lead), AILD (pour les paroles et les riffs).

Bien qu'il ne soit en rien novateur, There Will Be Violence met toute sa fougue chrétienne au service d'un genre très souvent critiqué et controversé avec une grande efficacité qui fait plaisir à entendre. Impending Doom est loin de nous faire du copier-coller des groupes précédemment cités mais s'en inspire fortement sans jamais les plagier, il y a un vrai travail derrière, notamment la batterie, omniprésente mais jamais agaçante, on irait même en redemander tiens...


Au final, "There Will Be Violence" est un album groovy, jouissif, et qui plaira aux plus sceptiques en ce qui concerne le Deathcore, de par son efficacité et cette envie de faire secouer les têtes, même les plus réticentes. Il n'y a (presque) rien à jeter et on en a pour son argent. Original? Pas tellement. Efficace? Absolument.

Moi, je serais vous, je serais déjà parti chez mon disquaire en train de l'acheter...

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
TheKreator - 28 Août 2012: C'est ma 1ère chronique, j'aimerais savoir vos avis sur celle-ci pour que je puisse m'améliorer à l'avenir :)
BlackDieRose - 26 Septembre 2012: Une très bonne chronique, de qualité, qui prend en compte de nombreux éléments importants et souvent oubliés. Bref, une bonne chronique pour un bon disque.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire