Théogyne

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Elyose
Nom de l'album Théogyne
Type Album
Date de parution 01 Mars 2012
Style MusicalMetal Industriel
Membres possèdant cet album14

Tracklist

1. Intro 00:39
2. Le Libérateur 03:54
3. L'Orientale 04:23
4. Dérive 03:49
5. Incandescence 04:16
6. Théogyne 05:41
7. Élévation 05:03
8. Mirry Dancers 04:49
9. Wine from the Sick 03:26
10. Overload 04:01
11. Je Tempeste 04:14
12. Les Artisans du Chaos 05:18
Total playing time 49:31

Chronique @ xavier74

15 Novembre 2013

il y a vraiment de la créativité dans Théogyne et le travail indispensable pour la réussite d'un album est bien présent

Bonjour à tous
Aujourd'hui je vous invite à une nouvelle découverte, celle du groupe parisien Elyose avec son premier album d'électro-métal Théogyne.
Du quoi ? De l'électro-métal? Ça existe ce truc-la  ? Sacrilège !!

Avec un cover sobre, juste un spot bleu qui nous laisse deviner la silhouette féminine d'une James Bond girl qu'on peut supposer être la chanteuse du groupe Justine, impression confirmée en ouvrant le livret interne de l'album ; On y retrouve le logo du groupe accompagné des créateurs de Théogyne: Justine, Ghislain et Patrick. Les paroles de l'album sont disponible dans le livret, qu'elles soient écrites en français, sur la plupart des titres, ou en anglais, une bonne surprise.

Il est temps de passer à l'écoute....
L'intro tout en douceur nous dévoile un peu de chant au consonance religieuse pendant trente secondes...et l'album démarre soudainement par riff métalleux (ouf), ce premier titre assez branché sur une musique synthé, puis les guitares font progressivement leur apparition....La voix de Justine sonne vraiment très bien, son influence classique se fait entendre, ça commence bien ; de plus on arrive à peu près à comprendre les paroles...à peu près hein....le livret c'est quand même mieux. La très bonne surprise aussi, c'est la qualité de la production, c'est une auto-production ne l'oublions pas, mais l'aurais aimé entendre d'autres albums avec cette qualité sonore, vraiment du beau travail, nous avons là un produit bien fini et pas une approximation enregistrée avec les moyens du bord.

L'écoute de Théogyne se poursuit agréablement, dès le troisième titre L'orientale, l'intro sonne plus métal, un métal efficace, avec des arrangements soignés, ça devient vraiment intéressant......
Contraste surprenant avec les introductions plutôt électro des titres à venir, mais le métal refait très vite son arrivée, ce surprenant mélange de style savamment dosé s'écoute agréablement...puis même avec attention......et intérêt...si je reste un peu allergique à un ou deux son de synthé parfois, c'est que je ne suis vraiment pas accrocs à l'électro, mais cela n'arrivera que très rarement pendant le temps d'écoute.
Avec Théogyne, on n'entendra pratiquement jamais de la double grosse caisse, ce qui n'irai d'ailleurs pas avec la musique d'Elyose, pourtant ce groupe reste un vrai groupe de métal, la guitare saturée est bien là elle ; les samplers technos se mixent parfaitement avec ce métal bien surprenant mais agréable et surtout énergique ! Certes, les amateurs de grunt ne trouveront pas leur bonheur dans cet album, mais bon, ils peuvent toujours s'aventurer à essayer cette potion à l'essence au goût si original, après tout, je n’étais pas vraiment motivé.....avant.
Elyose ne mise pas uniquement sur le mélange de style musicaux qui semblent totalement opposé, il y a vraiment de la créativité dans Théogyne et le travail indispensable pour la réussite d'un album est bien présent, entre l'alternance des titres plutôt électro ou vraiment métal, l'album sonne vraiment très bien, avec en plus un apport d'énergie significatif sur la seconde partie de l'album finira de nous convaincre.
En ce qui concerne les paroles, on se retrouve bien plus près de l'univers métal assez mélancolique.

Et même si j'ai une préférence pour les titres parfumés au métal (c'est tout de même normal, non?) j'ai écouté cet album avec plaisir car entre la très belle voix de Justine rarement accompagnée (mais vous pouvez écouter Wine for the Sick pour l'unique duo lyrique-grunt qui sonne du tonnerre) et son énergie débordante, j'en ai presque oublié la bonne dose d'électro qui logiquement aurai dû me faire fuir au bout de trente secondes d'écoute.....mais avec Théogyne, je n'aurais qu'une chose à dire : ça sonne, et ça sonne même très bien.

Alors Elyose peut-il être un groupe adopté par tous ? Il y a tellement de courant dans notre univers métal que oui, sans le moindre problème, car avec leurs titres courts, leur musique reste facilement en tête

Une bonne chanteuse accompagnée de bon musiciens créatifs...on ne va tout de même pas passer notre chemin sans les écouter, non ?

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire