The Suffocating Darkness

Liste des groupes Death Metal Soulburn The Suffocating Darkness
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Soulburn
Nom de l'album The Suffocating Darkness
Type Album
Date de parution 17 Novembre 2014
Labels Century Media
Enregistré à Harrow Productions
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album31

Tracklist

1.
 Intro / Apotheosis Infernali
 01:29
2.
 Under the Rise of a Red Moon
 03:25
3.
 The Mirror Void
 05:08
4.
 In Suffocating Darkness
 05:01
5.
 Absinthesis
 05:25
6.
 Hymn of the Forsaken II
 05:00
7.
 Black Aura
 04:37
8.
 I Do Not Bleed from Your Crown of Thorns
 05:39
9.
 Wielding Death
 05:01
10.
 Claws of Tribulation
 05:29
11.
 Eden's Last Sigh / Outro
 03:58

Durée totale : 50:12


Chronique @ growler

17 Novembre 2014

Intensément froid et obscur!!

Soulburn, formation hollandaise, évoluant dans un « death-metal » lourd, crasseux et très vieille école, a la particularité d’avoir été formé par Eric Daniels (guitare) et Bob Bagchus (batterie), transfuges du Asphyx originel et faisant également partie intégrante de Grand Supreme Blood Court. Après 16 ans d’absence discographique, le duo décida de remettre en branle Soulburn et donner un successeur au bon « Feeding on Angels », avec leur dernière offrande intitulée « The Suffocating Darkness », produit par Harry Wijering (Harrow productions) et mixé par Dan Swanö qu’on ne présente plus. Après quelques changements de personnel, le groupe est aujourd’hui composé de Bob Bagchus, derrière les fûts, de Eric Daniels et Remco Kreft (Grand Supreme Blood Court, Xenomorph, ex-Abcess) aux guitares et de Twan Van Geel (guitariste chez Legion Of The Damned) au chant et à la basse.

« Apotheosis Infernali » nous accueille avec un souffle venteux et des suffocations d’une femme agonisante, avant que des chants religieusement sinistres, louant le Malin, ne viennent prendre le relais. Cette introduction plante complètement le décor et instaure d’entrée une ambiance funéraire. L’enfer débute réellement avec la deuxième composition « Under the rise of a red moon », qui s’inscrit dans la continuité de « Feeding on Angels », le riffing est simple, le tempo général est assez axé mid-tempo et un break ultra lourd viendra enfoncer le clou rouillé dans la main Christ, qui n’aurait jamais dû mettre les pieds ici.

En fait, la musique pratiquée par Soulburn est assez simple mais loin d’être simpliste et ne s’embarrasse pas de fioritures, ici, point d’astiquage de manche intempestif, le quatuor va droit au but. Mais ne nous y trompons pas, Soulburn ne fonce pas dans le tas, la rythmique est souvent retenue et puissante comme sur « The mirror void », « In The Suffocating Darkness », l’attaque de « Absinthesis » ou encore « Claws of tribulation », et la formation sait aussi faire mal en appuyant la cadence (« Hymn of the forsaken II », les accélérations de « Black aura », de « Absinthesis » et surtout celle de « The mirror void »). Cependant, « I do not bleed from your crown of thorns » sort complètement du lot, de par son énorme riff principal, le meilleur de l’opus, soutenu par un rythme lent, lourd et rampant, rehaussé d’un break doomesque très pesant et, enveloppé d’une ambiance funéraire, morbide et glauque.

Outre l’alternance des rythmiques et la simplicité efficace des compositions de cet opus, votre serviteur restera cependant très marqué par l’ambiance austère de « The Suffocating Darkness » qui porte assurément très bien son patronyme. L’atmosphère étouffante et poisseuse nous prend à la gorge dès le début du disque, pour ne relâcher l’étreinte qu’à l’issu de ce dernier. Les chants et chœurs ajoutant à ce côté dérangeant et confèrent à l’album un aspect démoniaque, appuyé en cela par un Twan Van Geel, complètement possédé, dont le timbre de voix s’éloigne très nettement de celui de Wannes Gubbels, et donne à l’ensemble, une coloration plus « black-metal ».

Hormis sa qualité indéniable, « The Suffocating Darkness » présente quelques défauts, en tête desquels une impression de redondance sur certains riffs (« The mirror void », « Claws of tribulation » ou « Black aura ») et une originalité qui frôle le zéro, du fait, sans doute, aux nombreuses ramifications qui existent entre Soulburn et Asphyx, les plans semblent également éprouvés jusqu’à la moelle. Aussi, certaines compositions souffrent d’accords quelconques comme le début interminable de « Wielding death », « Black aura », l’accélération à la double de « Absinthesis », cela entraine donc quelques longueurs qui laissent poindre une impression de lassitude. Pour finir, même si le tout sonne très « old-school », certains passages flirte avec l’inaudible (l’accélération de « Absinthesis »), un comble pour Dan Swanö, dont la réputation en ce domaine, n’est plus à faire.

Si, comme ton serviteur, tu apprécies ce qui sort du caveau, « The Suffocating Darkness », tu aimeras. Cet album est dans la droite lignée de « Feeding on Angels », avec un côté démoniaque et une coloration « black » amplifiés et prédominant, doué d’une atmosphère étouffante et funeste qui rebutera assurément certains néophytes.

Intensément froid et obscur!!

14 Commentaires

3 J'aime

Partager

growler - 21 Octobre 2016: Avec le recul, c'est vrai, mais les racines death persistent encore...contrairement au dernier album.... Le premier album était une sorte de Asphyx déguisé. Petit scoop, je serai certainement moins complaisant avec le dernier skeud que j'ai pu l'être avec celui-ci ;)
tormentor - 21 Octobre 2016: Moi si le dernier est dans la même veine je passerai mon chemin. Jsuos pas trop black. Par contre le premier déguisé me convient parfaitement j'adore.
growler - 22 Octobre 2016: Donc, Tormy, tu liras ma chro' ;) et tu passeras ton chemin, c'est sûr.
tormentor - 22 Octobre 2016: Mince dommage qu'ils ne reviennent pas à leur Death initial. Mais bon j'y jetterai une oreille quand même, je ne suis pas fermé au black mais bon ce skeud ne sera sûrement pas sur mon étagère car ya bien trop de choses d'autres en thrash et Death, grind et heavy qui passent avant! Hé hé!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire