The September E.P.

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Anorexia Nervosa
Nom de l'album The September E.P.
Type EP
Date de parution 14 Septembre 2005
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album155

Tracklist

1.
 Sister September (Director's Cut Mix)
 06:38
2.
 La Chouanne (Forbidden Site Cover)
 03:57
3.
 Quintessence (Darkthrone Cover)
 07:11
4.
 I'll Kill You (X-Japan Cover)
 03:18
5.
 The Shining (Live)
 05:49
6.
 Stabat Mater Dolorosa (Live)
 07:55
7.
 Worship Manifesto (Live)
 05:34
8.
 Le Portail de la Vierge (Live)
 06:01

Durée totale : 46:23


Chronique @ Black_Requiem

30 Octobre 2005
Lors de mon périple en la cite du Mans pour le Fury Fest 2005, j’ai eu l’occasion de discuter avec quelques membres d’ANOREXIA NERVOSA qui annonçaient la préparation d’un EP, préparation avec laquelle coïncidait le Fury Fest. Alors même si des parties instrumentales ont été enregistrées pendant ce week-end là, rien ne laissait vraiment présager la sortie aussi rapide de cet EP. En effet quelle ne fut pas ma surprise lors d’un de mes passages dans un magasin spécialisé dans la vente de livres, CDs, matériel informatique, …. (je ne donne pas de nom pour ne pas faire de pub) de voir cet EP en vente peu après la rentrée. J’ai donc acquis cet album digipack blanc aussitôt et je n’en suis pas déçu, bien au contraire.

Outre une version légèrement différente de ‘‘Sister September’’, titre magnifique de leur dernier album Redemption Process, les cinq musiciens ont également enregistré sur cet EP 3 reprises : ‘‘La Chouanne’’ de FORBIDDEN SITE (RIP), ‘’Quintessence’’ de DARKTHRONE et ‘‘I’ll Kill You’’ de X-JAPAN (morceau bonus de la version japonaise de Redemption Process) ainsi que 4 morceaux live (une première pour le groupe) enregistrés lors d’un concert sur Limoges, fief de Rose, Pier et Stefan. Voilà donc la composition de cet EP qui donne l’eau à la bouche rien qu’à la lire.

Je ne vais pas m’éterniser sur la version de ‘‘Sister September’’ qui permet d’apprécier l’utilisation superbe des claviers de Neb, en particulier les parties de cuivres, mais j’aimerais passer plus de temps sur les reprises proposées par le groupe. Dans un premier temps, c’est d’un groupe peu connu et désormais mort que le quintette a choisi de reprendre un titre : ‘‘la Chouanne’’ de FORBIDDEN SITE. On se souvient de l’exceptionnelle reformation des grenoblois (si je ne m’abuse) pour un concert tout aussi exceptionnel le 27 janvier 2003 à la Locomotive (Paris) en première partie d’ANOREXIA NERVOSA due à une très bonne entente entre Romarik d’Arvycendres et Rose. C’est donc avec ‘‘La Chouanne’’ qu’ANOREXIA NERVOSA a décidé de rendre hommage à FORBIDDEN SITE, un morceau qui invite à apprécier l’utilisation de la voix claire et décriée de Rose, un peu comme s’il nous contait une histoire révolutionnaire. ‘‘Quintessence’’ est une reprise de DARKTHRONE, groupe cultissime de True Black, groupe symbolisant le Black Metal pour Rose. Cette version mid-tempo, contenant vers son milieu un passage mêlant orgue et orchestre démontre la qualité du groupe à adapter un morceau peu technique mais qui ne laisse place à aucune erreur afin de conserver son atmosphère si particulière (je ne vous conseille qu’une chose : vous remettre la version originale du morceau dans les oreilles et écouter ensuite la reprise, c’est assez … surprenant) avec certes un son beaucoup plus pur. Finalement, la troisième reprise ( ‘‘I’ll Kill You’’ des nippons de X-JAPAN) laisse place à la technique et la dextérité de Nilcas derrière ses toms et cymbales (dextérité qui n’est plus à remettre en doute depuis son extraordinaire démonstartion sur New Obscurantis Order) et permet ainsi de posséder cette version du morceau par ANOREXIA NERVOSA, version jusque là uniquement disponible sur la version japonaise de Redemption Process. Ainsi donc les trois reprises laissent transparaître des facettes du groupe et leur qualité d’interprétation et d’adaptation, la reprise d’un morceau n’étant pas toujours aisée tant la retranscription d’une ambiance, d’un état d’esprit est difficile. Chapeau bas, messieurs.

Mais comme ANOREXIA NERVOSA est perfectionniste jusqu’au bout des ongles, une nouvelle fois l’aspect visuel entre en jeu dans la qualité de cette production. Le digipack, tout blanc et illustré par un demi visage de femme (Sister Justin(e) dans le livret, la fameuse Sister September dont il est question dans la chanson ????????) offre trois page, la centrale étant consacrée à l’emplacement du disque. Une nouvelle fois les photos noir et blanc (d’un très grand professionnalisme) agrémentent les pages du digipack, aucun livret n’étant nécessaire. Un bonheur pour les yeux tant que pour les oreilles.

Et que dire aussi au final des quatre morceaux live qui bénéficient d’un (très) bon son et qui retranscrivent parfaitement l’ambiance d’un concert du groupe. Il ne manque juste que les images … d’ailleurs à ce sujet, le groupe aurait comme projet d’enregistrer une vidéo (si ce n’est déjà fait, quoique avec la tournée en compagnie de VADER, ROTTING CHRIST et LOST SOUL il et difficile de dégager du temps pour ce genre d’activités). Alors un peu de patience, si le résultat est à la hauteur des productions musicales du groupe, ce sera un produit d’une qualité sûre.

0 Commentaire

6 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire