The Joy of Motion

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Animals as Leaders
Nom de l'album The Joy of Motion
Type Album
Date de parution 24 Mars 2014
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album50

Tracklist

1. Kascade 05:23
2. Lippincott 04:22
3. Air Chrysalis 05:05
4. Another Year 03:50
5. Physical Education 04:40
6. Tooth and Claw 04:23
7. Crescent 04:23
8. The Future that Awaited Me 04:33
9. Para Mexer 04:29
10. The Woven Web 04:07
11. Mind-Spun 04:35
12. Nephele 04:31
Total playing time 49:26

Chronique @ Darkbrain

18 Mai 2014

Cette œuvre vie, elle circule et donne envie de s'évader.

Se mouvoir, bouger au gré du vent et de nos envies. Se déplacer en total liberté dans le temps et l'espace: Donc accepter la Vie.
Refuser l'immobilité et l'inertie. Refuser la routine qui nous emprisonne dans notre quotidien: Donc refuser la Mort.
Tel est le mot d'ordre de cet opus d'Animals As Leaders - The Joy of Motion – (La Joie du Mouvement), et c'est ce qui ressort de ce disque: De la joie lors de l'écoute et du mouvement, créé par la musique des Animaux Comme Meneurs.

Commençons par l'artwork : Une pochette colorée, contrastant avec la pochette de l'album précédent, nous faisant voyager dans l'espace, à la découverte de l'univers.
Sans limites ni frontière, où les barrières ne sont que celles que nous nous imposons, mais qui sautes une fois les premières notes jouées.
Présence d’éruptions solaire qui nous irradie de joie, provoquée par la musique extraordinaire du groupe.

Comme décrit plus haut, le mouvement est souvent en clin d’œil, et ce dès les titres suivants:
«Kascade » : Rappelant les chutes du Niagara, toujours en mouvement.
« Air Chrysalis » : Mouvement du temps, transformant la Chrysalide en papillon.
« Another Year » : Encore le mouvement du temps, passage d'une année à l'autre.

Mais qu'en est-il de la musique ?

Une chose est certaine : cette musique n'est pas statique!
La recherche, l'élaboration et l'expérimentation déborde.
Et le point fort de tout ça, c'est la maîtrise dont font preuve Tosin et les siens dans ces domaines, qui permet de reconnaître aisément la patte des AAL.
On retrouve différents styles, mélangés de manières subtiles : Le métal progressif en fil conducteur c'est clair, mais sur certains morceaux comme « Another Year » et « Physical Education », des bribes de Pop et d'Electro sont présentes.
D'autres pistes telles que « Tooth and Claw » et « Air Chrysalis » peuvent faire penser à Meshuggah.
D'autres penseront que ça rappelle à certains moments Cynic, mais, et c'est là où ce disque est magistral, nous savons que nous écoutons Animals As Leaders, et nous sommes libres d’imaginer ce que nous voulons.
Cette musique vit, elle circule et donne envie de s'évader.
Des riffs très aériens, des solos d'une qualités irréprochables, des arpèges stratosphériques, le tout sur une production très aérée.
Ici la batterie est très variée et maîtrisée, et les blasts beats sont là pour accompagner les guitares et donner plus d'impact à l'ensemble, donnant une œuvre plus percutante et plus Métal que «Weightless».

Guitaristes chevronnés, leur musique nous transporte littéralement grâce à une technicité dévastatrice.
Tosin Abasi nous montre toute l'étendue de son talent tout au long des 12 morceaux composant cette galette, utilisant de manière exceptionnelle le sweeping et le tapping.
Les diverses compositions sont travaillées, soignées et intelligemments produites.

Même si l'album est plus percutant que le précédent, The Joy of Motion reste un album léger, se laissant écouter sans problème de la première à la dernière note.
Oui c'est un album léger, mais pas un album niais : Une seule écoute ne sera pas suffisante pour découvrir les trésors et les subtilités qu'il renferme et pour apprécier toute la technicité du groupe.

En conclusion un album grandiose, très agréable, très mélodique et très aérien, qui fera les belles heures d'Animals As Leaders et ce pour le plus grand plaisir des fans.

5 Commentaires

8 J'aime

Partager
Eligos - 18 Mai 2014: Merci pour ta chronique mais j'aimerai en savoir plus sur cet album surtout au sujet des points communs/différences avec le précédent opus. Les quelques extraits diffusés m'ont bien refroidi car plus influencés djent qu'à l'accoutumée pour du AAL. Qu'en est-il sur l'album entier ?
sacritork - 19 Mai 2014: Je reste toujours perplexe avec ce groupe, la qualité est bien la mais je m'ennuie sec.
Synesthesia - 23 Mai 2014: @Eligos : Au contraire je dirais qu'il est globalement plus jazzy que le précédent tout en comportant des morceaux qui claquent bien, mais dans un style plus prog du 1er album que djent/electro du 2ème. Je suis d'accord que la plupart des morceaux peuvent sembler très djent au premier abord puis mais se révèlent plus subtils et aériens que la lourdeur écrasante de certains morceaux de Weightless. En gros il est plus varié que Weightless, à la manière de AAL mais en plus abouti.
Darkbrain - 24 Mai 2014: @Eligos
Pour être franc avec toi je n'ai pas écouter Weightless autant que Joy of motion, donc pour voire les différences et les points communs entre les deux tu devra les écouter et faire l'analyse de toi même. Ce que moi j'en ai pensé est que Joy of Motion, selon moi, est plus percutant que le précédent, et comme le dit Synesthesia c'est qu'il semble plus abouti, mais comme dit précédemment, je n'ai pas écouter Weightless suffisament pour être plus précis.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire