Animals As Leaders

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Animals as Leaders
Nom de l'album Animals As Leaders
Type Album
Date de parution 28 Avril 2009
Produit par
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album109

Tracklist

1. Tempting Time 05:23
2. Soraya 04:27
3. Throughly at Home 04:02
4. On Impulse 06:09
5. Tessitura 01:06
6. Behaving Badly 04:26
7. The Price of Everything and the Value of Nothing 05:32
8. CAFO 06:41
9. Inamorata 06:08
10. Point to Point 01:44
11. Modern Meat 02:06
12. Song of Solomon 04:16
Bonustracks (Special Edition)
13. Wave of Babies
14. Kalimba
15. Orea (Demo)
Total playing time 52:00

Chronique @ Abigael

10 Décembre 2010

Tosin Abasi, un performeur à la sensibilité accrue ...

Born Of Osiris, ça vous dit quelque chose ? Du Deathcore qui remporte un certain succès ; je ne commenterai pas leur musique qui n'est pas mon style de prédilection. Vous aimez ce groupe ? Et bien je ne suis pas certaine que vous aimerez ce qui nous amène ici mais contrairement à d’autres, vous avez l’avantage de connaître Tosin Abasi, l’ex-guitariste du groupe au talent inestimable. Et si je cite ce musicien, c’est bien évidemment qu’il est le membre fondateur d’Animals As Leaders, projet solo, et sa technique ainsi que son sens de la création apportent une richesse incontestable à cet album.

Grâce à cet opus sorti l’année dernière, Tosin nous offre un Metal Progressif rendant inévitablement hommage au jazz qui a une place prépondérante. Mais ne pensez pas trouver un album de jazz de plus car l’originalité dont fait preuve ce petit génie est hallucinante. Il parvient avec doigté et talent à intégrer le jazz mais également l’électronique qui sera pratiquement omniprésent et s’exprimera avec tellement de discrétion et d’harmonie qu’il ne fixera pas notre attention. Non, celle-ci se posera sur ces sons électroniques puis sera portée par la guitare, saccadée, déstructurée, jazzy mais qui respire également et subtilement le funk : certaines structures me font vraiment penser à ce style musical. Ensuite, la basse nous interpellera de part sa rondeur et sa discrétion. La batterie a elle aussi sa place et n’a pas le simple rôle de marteler le rythme ; elle s’exprime également de manière déstructurée, parfois avec discrétion alors que la guitare se lance dans des solos sans fin, tantôt rapides, tantôt plus lents mais souvent exprimés avec rondeur et chaleur.

Malgré cette déferlante technique, le tout s’écoute agréablement et sans difficulté pour ceux qui ont déjà eu une approche positive de ce style musical. Il va sans dire que le Progressif peut heurter, plonger l’auditeur dans l’incompréhension et la répulsion. Mais je conseille vivement à tous les amoureux de la musique, de la composition et de l’originalité de se pencher avec attention sur cette pépite créatrice qui ne se limite pas à recracher du «déjà-vu». Les parties techniques exprimées par Tosin, qui attirent forcément l’attention, ne laissent pour autant jamais les autres instruments de côté. Tous continuent à s’exprimer pour mettre en forme et apporter plus de richesses à cette musique. Elle pourrait faire tournoyer, et il est certain qu’il faut plusieurs écoutes pour saisir toutes les subtilités, mais la rondeur musicale nous apporte véritablement une musique abordable, riche voir enchanteresse. Même les parties plus musclées ne sont jamais agressives. Je n’irais pas jusqu'à dire que ça groove mais des lignes ambiantes exprimées par les claviers apportent aux compositions douceur et émotions même lorsque les guitare, basse, batterie s’expriment de manière plus chaotique. Ce mélange est assaisonné judicieusement pour nous emporter dans ce monde captivant. De plus, la guitare sait se mettre en retrait pour exprimer une pure émotion, en parfaite adéquation avec les autres instruments. Le titre Cafo, véritable coup de cœur illustre parfaitement mes propos.

Je conseille vivement cet album qui apporte du sang neuf au Metal Progressif. Le savoir faire de Tosin Abasi est juste grandiose et ne cesse d’interpeller. Il fait preuve ici d’une grande inventivité et frappe très fort. Faire mieux s’avère compliqué mais c'est avec impatience que j’attends le prochain, qui je l’espère m’émerveillera autant que cette pépite.

9 Commentaires

16 J'aime

Partager

LordVomit - 15 Décembre 2010: Bonne chronique mais trop de redondance (surtout "rondeur", "discretion", "destructuration".
Cepandant, bon travail.

J'adore cet album, c'est du pur génie et je me suis pas pris une baffe. Je me suis pris un gros pain dans la gueule.
Tristo - 15 Juillet 2011: Un bon disque, même si j'ai vraiment beaucoup de mal avec le coté Djent/Metalcore et le son très très froid.
 
FabSS - 22 Juillet 2011: Tosin Abasi talent exceptionnel ! vivement le prochain album :)
Bobusan - 08 Septembre 2014: Bonne chronique, je découvre ce groupe et j'&dore. Petite réctification toutefois concernant la discretion de la basse : elle est simplement inexistante. Javier et Tosin jouent en effet sur guitare 8 cordes, petite particularité sonore introduite par Meshuggah dans les années 2002. Ceci peut expliquer la "froideur" du son global.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire