The Gorgon Cult

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Stormlord
Nom de l'album The Gorgon Cult
Type Album
Date de parution Mars 2004
Enregistré à The Outer Sound Studios
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album68

Tracklist

1. The Torchbearer 01:00
2. Dance of Hecate 05:10
3. Wurdulak 04:12
4. Under the Board 05:44
5. Oath of Legion 04:54
6. The Gorgon Cult 04:50
7. Memories of Lemuria 03:42
8. Medusa's Coil 05:20
9. Moonchild (Iron Maiden Cover) 05:03
10. Nightbreed 05:57
Bonustrack (Japanese Release)
11. A Sleeping River 01:59
Total playing time 45:52

Chronique @ Matai

21 Fevrier 2010

Les Gorgones nous auront bien pétrifiés de plaisir

La Grèce…la mythologie...et les Gorgones. Trois infâmes bonnes femmes, dont Méduse, à la chevelure de serpents et au regard pétrifiant. Voici donc sur quoi porte le concept de l’album « The Gorgon Cult » du groupe Stormlord, pourtant Italien et non Grec…quoiqu’il en soit le culte voué aux Gorgones (et à la « charmante » Méduse en passant…) est porté par du black symphonique alliant agressivité et mélodies.

A l’entente de « Black Sympho », un nom surgit brutalement : celui de Dimmu Borgir. Oui, m’enfin ce groupe n’est pas le seul à faire ce style de métal mais il est certainement un des plus connus. Oui mais le rapport ? Stormlord s’en rapproche beaucoup et de ce fait ne possède rien de bien original ou d’innovateur. Il est clair qu’avec certains jeux de claviers, certaines intonations de voix, certains riffs et coups de double pédale, « The Gorgon Cult » a tendance à ressembler un peu trop à ce que nous avait offert Dimmu avec « Puritanical Euphoric Misanthropia »…

Bien, alors, on a du Dimmu Borgir version Stormlord, du recyclé…? Pas vraiment. Même si le chant prend des intonations à la Shaggrath ou à la Dani Filth de Cradle of Filth dans les aigus les plus poussés, le reste se veut très agréable à écouter, du début à la fin, sans lasser l’auditeur.
Avec le premier titre introducteur instrumental, le groupe nous plonge directement dans un univers mystique et sombre, juste avec un fond musical bien glauque, accompagné de murmures et d’un chœur masculin ancien…jusqu’au deuxième titre « Dance of Hecate », son digne successeur, partant sur les chapeaux de roues avec ces riffs immenses, cette batterie et cette magnifique mélodie enchanteresse, digne des plus grands groupes de métal symphonique à la Nightwish ou Epica.
A mesure que les titres passent, on se retrouve littéralement bercés par une multitude d’harmonies et de riffs intéressants, « Under the Board » ou « Memories of Lemuria » peuvent parfaitement en témoigner : les guitares mélodiques et énergiques à souhait apportent beaucoup d’air frais à la musique tout en donnant plus de profondeur aux claviers omniprésents et surtout irremplaçables.
Si le titre éponyme « The Gorgon Cult » surprend par son côté sombre, porté par quelques notes tristes et mystérieuses de piano, des guitares bien lourdes, une symphonie grandiloquente, une voix alternant aigue et grave sans difficulté et une batterie aux multiples jeux, blast, double pédale et j’en passe, « Medusa’s Coil » se veut lui plus agressif et apocalyptique, le chant étant plus torturé, les graves plus accentués, plus caverneuses, les riffs monstrueux, les harmonies plus sombres…

Au final, les Gorgones nous auront bien pétrifiés de plaisir tant la musique se veut belle et intéressante. On arrive sans peine à faire abstraction des similitudes avec Dimmu Borgir, car une fois plongés dans l’album, on n’a plus vraiment le temps de penser, ça passe drôlement trop vite et on en veut encore…Stormlord fait réellement en sorte que chaque titre soit un vecteur pour nous transporter de plus en plus dans une Antiquité grecque, aux confins du mystique et de l’obscurité…

17 Commentaires

13 J'aime

Partager

Matai - 15 Fevrier 2012: Ben après chacun son propre ressenti et peux-être que tu apprécieras le précédent opus, c'est pas parce que je dis un truc que c'est la vérité absolue!
ChainsawMassacre - 15 Fevrier 2012: Oula non j'ai jamais dis ça hein, je sais bien que tu ne detiens pas la vérité absolue, encore heureux sinon j'écouterai beaucoup de Cyber...(Joke)
Matai - 15 Fevrier 2012: Comme je disais, chacun son truc donc tu m'en diras des nouvelles sur l'opus précédent.
ChainsawMassacre - 15 Fevrier 2012: Pas de soucis, je le lance d'ici 30 minutes le temps qu'Azarath se termine. ;)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ celin

06 Janvier 2006
Apres plus de 10 ans d'existence, Stormlord sort enfin son troisième album, "The Gorgon Cult" (sans compter les nombreuses démo qui ont précédées bien évidemment).
Trois albums en 10 ans c'est peu me direz vous! Mais rien d'étonnant à cela lorsque l'on sait tous les changements de Line-Up que le groupe a connu.
Pour etre clair dès le début, avec "The Gorgon Cult", Stormlord n'est en rien révolutionnaire et novateur. Leur Black métal est tout ce qu'il y a de plus classique et se rapproche par certains moment de Dimmu Borgir, notamment au niveau du clavier et par certains passages à la double pédale. Le chant quant à lui n'a rien d'extraordinaire non plus, une voix black, passant du très aigu au grave quant il le faut, se rapprochant ainsi de la voix de Dani Filth. Le tout créant une atmosphère assez sombre caractéristique du Black métal mais en un peu moins énervé.
Vous me direz donc quel intérêt peut il y avoir d'écouter ce qui n'est qu'en fait qu'une pale copie de ce qui se fait déjà?! Très facile, "The Gorgon Cult" est tout simplement un très bel album. Chaque morceau est caractéristique par ses riffs accrocheur ("Medusas's Coil","Dance of Hecate"...) alliés à une lead guitare qui sait soit nous rassurer ("Wardulak"), soit nous entrainer un peu plus dans des abimes toujours plus sombres et mystérieux, mais cela tout en douceur et en subtilité bien sûr ("The Gorgon Cult").Et c'est certainement ce qui fait leur différence en fait. Les claviers sont ici bien mis en avant donnant toujours plus de profondeur aux riffs lourds et menaçants. Stormlord est vraiment un groupe qui maitrise parfaitement l'art de créer de morceaux que je qualifierais de beaux, merveilleux et porteurs de nombreuses émotions. Chaque titre est un voyage vers l'inconnu et Stormlord nous y emmène très facilement.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire