Spreading the Rage

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Disbelief
Nom de l'album Spreading the Rage
Type Album
Date de parution 21 Octobre 2003
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album35

Tracklist

DISC 1
1. Intro / The Beginning of Doubt 01:37
2. Ethic Instinct 03:21
3. To the Sky 04:45
4. No More Lies 06:08
5. Spreading the Rage 04:25
6. Inside My Head 04:37
7. Death Will Score 03:26
8. For Those Who Dare 04:05
9. Addiction 04:35
10. It's God Given 05:31
11. Drown 04:48
12. Democracy (Killing Joke Cover) 03:45
13. Back to Life 05:45
DISC 2 - CD-ROM (LIMITED EDITION)
- To the Sky (Videoclip)
- Wallpapers
- Bandphoto
- Videoclip (Outtakes)
Total playing time 56:48

Commentaire @ Kivan

01 Août 2003
Disbelief, est de retour avec leur cinquième album, et ils ne sont pas contents…
En effet, les allemands ont l’air déterminés à tout balayer sur leur passage avec cet album : Spreading the Rage qui développe une violence surhumaine.
Si le style du groupe perd son côté ambiance acre et lugubre, il gagne nettement en rapidité et en puissance, pour un album des plus percutants.
Le chanteur quand à lui garde son style unique, cette sorte de chant hurlé à pleine voix, assez proche du death.
Tous les titres sont dans la même veine, impossible d’en élire un meilleur que les autres, un album 100% death metal, dans un style unique.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ NightViking

06 Mars 2011

Un chef d'oeuvre de noirceur funèbre!

Le monstre allemand du death metal torturé nous sort en cette année 2003 son cinquième album chez Massacre Records. Enregistré par Andy Classen et produit par Andy Siry, le son de cet opus est beaucoup moins crû que les précédents, plus propre mais aussi beaucoup plus efficace.

L'intro passée, "Ethic instinct" nous plonge directement dans un bain de charge émotionnelle intense. Ce titre au groove dissonant et répétitif pose la première pierre du mur de son qu'est cet album. Mur d'une largeur incomparable tant cette galette est d'une densité extrême.
On a tellement l'impression que le chanteur (hurleur?) nous vomit ses tripes dans nos esgourdes que celles-ci ne peuvent sortir indemne devant tant de fureur destructrice. On peut aisément dire que le groupe nous hypnotise d'une façon déconcertante grâce à cette ambiance lugubre et sinistre.

Une tuerie démentielle et écrasante, un chef d'oeuvre de noirceur funèbre caractérise cet album d'une beauté sombre et remarquable.


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire