Road Rage

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Quiet Riot
Nom de l'album Road Rage
Type Album
Date de parution 04 Août 2017
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album13

Tracklist

1.
 Can't Get Enough
 04:01
2.
 Getaway
 04:54
3.
 Roll This Joint
 04:31
4.
 Freak Flag
 04:02
5.
 Wasted
 04:45
6.
 Still Wild
 05:28
7.
 Make a Way
 04:31
8.
 Renegades
 05:38
9.
 The Road
 03:52
10.
 Shame
 03:52
11.
 Knock Em Down
 04:24

Durée totale : 49:58


Chronique @ frozenheart

18 Août 2017

Quiet Riot est mort le 25 novembre 2007, il serait vraiment absurde de vouloir le ressusciter...

En 2017 qui se soucie encore du groupe Quiet Riot?

À vrai dire, plus grand monde. En effet, si le groupe californien grâce au succès du percutant et jouissif Metal Health, au propos Heavy prononcé, faisait l'actualité en 1984, les albums qui suivront, même s'ils recèlent de très bons titres ne l'égaleront jamais!
Malheureusement, cette fin de décennie verra s'opérer plusieurs changements notoires dans le groupe. À commencer par le renvoi en 1988 du chanteur Kevin DuBrow, (pour les raisons que nous connaissons) et remplacé sur le vif par Paul Shortino (Rought Cutt) pour l'album à paraître, le très sous-estimé QR. Un album qui, s'il n'avait pas fait l'unanimité à l'époque (dû à son orientation blues), reste à mon sens l'une des meilleures productions du groupe de ces années. Terrified, l'album suivant, malgré le retour de DuBrow au chant, n'arrivera en aucun cas à le rivaliser.

Même si "Down to the Bone" l'album suivant, paru en 1995, avait réussi à faire remonter sa cote de popularité, la mort tragique de Kevin DuBrow son frontman et chanteur historique survenue le 25 novembre 2007 n'envisageait rien de bon pour l'avenir de Quiet Riot. En effet, le reste du groupe recrutera en 2014 le chanteur Jizzy Pearl (ex-Love & Hate, Ratt, L.A Guns) le temps d'un album, le décevant Quiet Riot 10.
Le groupe, pas découragé pour autant, décide en 2016 de remplacer Pearl, en embauchant l'ex chanteur d'Adler's Appetite, Seann Nicols, afin d'enregistrer Road Rage, leur treizième album. Fin avril 2017, alors que l'album est prêt à sortir le groupe insatisfait du travail de Nicols (allez savoir pourquoi?), le renvoie illico et décide de retourner en studio afin de réenregistrer l'album et ses 11 titres mais cette fois-ci avec l'ex finaliste de l'émission télé American Idol, le chanteur James Durbin (j'en vois au fond qui rigolent!).

Passées ces formalités, c'est donc en ce début de mois d'août que parait enfin Road Rage et là, la douche froide! La mayonnaise ne prend pas, malgré quelques titres sympathiques dont un entraînant et peu transcendant "Freak Flag" au refrain fédérateur, le remuant "Roll This Joint" et ses guitares aux accents Rock 'N' Roll chaloupés d'un Aerosmith, ou aux influences hindi, avec "Gataway" agrémenté de percussions et cithares indiennes.

Les titres restants, même s'ils ne sont pas foncièrement mauvais, sonnent vraiment datés et convenus, surtout au niveau de l'instrumentation, sans oublier ce chant aux tonalités trop aiguës (haut perché), manquant cruellement d'émotion et de conviction. S'ajoute à cela une propension pour des morceaux en mid tempo, les moribonds "Wasted" et "Still Wild" étant les meilleurs exemples. Avant de conclure, votre illustre serviteur aurait été curieux de comparer cette nauséeuse version à celle chantée au départ par Seann Nicols, qui sans doute lui était supérieure, nous ne le saurons certainement jamais!

Au final, Road Rage n'est pas l'album tant attendu. Celui-ci doté d'un son moyen, faible, voire assez brouillon et gâché par des compositions plates et sans âme, n'a manifestement plus rien à voir avec le Quiet Riot audacieux et festif des années 80. En effet, hormis deux ou trois morceaux plutôt sympathiques, ce Road Rage ne parviendra pas à remonter dans l'estime des fans du Quiet Riot de la première heure (dont je fais partie), ni à s'imposer en tant qu'album marquant du genre Hard Rock de cette année.

Quiet Riot est mort le 25 novembre 2007, il serait vraiment absurde de vouloir le ressusciter...

7 Commentaires

9 J'aime

Partager

frozenheart - 18 Août 2017: Sans doute, mais je ne pense pas que ces deux titres représentent le meilleur de Quiet Riot. Et comme je le mentionne sur ma chronique, l'album Paru en 1888 comporte pas mal de morceaux originaux et de bon goûts.

Ps: j'irais lire ta chro du dernier album de Krypsos, qui évolue plutôt dans le Heavy donc il serait déplacé de le comparer aux albums de Quiet Riot, qui il me semble joue dans un registre Hard Rock.
witchfucker - 19 Août 2017: Bien d'accord avec la conclusion de cette chro.
Cucrapok - 23 Août 2017: Quand tu dis «QR est mort le 25 novembre 1995», tu veux dire 2007 en référence à la mort de DuBrow?
frozenheart - 23 Août 2017: Oui, c'est cela, merci de m'avoir indiqué cette coquille. C'est maintenant corrigé.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire