Revolution Revoluciõn

Liste des groupes Néo Metal Ill Niño Revolution Revoluciõn
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ill Niño
Nom de l'album Revolution Revoluciõn
Type Album
Date de parution 18 Septembre 2001
Produit par Dave Chavarri
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album276

Tracklist

1. God Save Us 03:39
2. If You Still Hate Me 02:55
3. Unreal 03:33
4. Nothing's Clear 03:22
5. What Comes Around 03:46
6. Liar 03:31
7. Rumba 03:35
8. Predisposed 04:13
9. I Am Loco 03:30
10. No Murder 03:21
11. Rip Out Your Eyes 02:49
12. Revolution/Revoluciõn 3:30
13. With You 3:57
Total playing time 45:41
Bonustracks (Re-Mastered Edition 2002)
14. Fallen 03:38
15. Eye for an Eye (Soulfly Cover) (Live) 03:55
16. God Save Us (Live) 04:02
17. What Comes Around (Spanish Version) 03:46
18. Unreal (Spanish Version) 03:34

Chronique @ NeoBaBa

31 Août 2011

Comme un ouragan

Au New Jersey, en 2001, les mariachis sont loin de l'image folklo que l'on se fait d'eux. Pas de sombreros, pas de ponchos, pas de siestes le long des voies ferrées, les 6 latinos américains d'Ill Nino ont des dreads, se fringuent sur les conseils d'un designer de manga, et, un peu à la façon d'Antonio Banderas dans Desperado, font parler la poudre plutôt que de pousser la chansonnette. Chronique d'un blockbuster Metal du début de 21e siècle.

Si Revolution Revolucion n'est justement pas en soi une révolution ( en effet, Sepultura et Soulfly étant déjà passés par là auparavant ), il parvint néanmoins à cette époque à mettre tout le monde d'accord, et à hisser un groupe tout jeune encore directement vers les sommets. Idolâtrant Max Cavalera et son œuvre, les 6 gaillards ne s'étaient même pas rendu compte qu'en livrant leur 1er opus à la face du monde, ils avaient alors considérablement ébranlé le trône de leur demi-dieu, que tout le monde pensait alors intouchable ( lui compris ), se reposant sur ses lauriers, car persuadé que personne ne pouvait lui arriver à la cheville sur son propre terrain. Comme il avait tort ! Non content de moderniser le Metal tribal, Ill Nino faisait là une queue de poisson à leur idole un peu éssouflée, ainsi qu'à tous les autres groupes Metal " hype " de l'époque. Korn, Machine Head et Limp Bizkit n'avaient plus qu'à se rhabiller, Ill Nino était LE groupe qui cognait plus dur que les autres, aux côtés d'autres derniers-nés d'un Neo Metal alors en perte sérieuse de vitesse. La recette est simple, mais ô combien efficace ; une alternance fluide entre passages de bucherons et parties mélodiques qui se vissent dans le crâne, avec bien souvent, un gros break inattendu qui fait la part belle aux influences hispaniques du groupe ( cf le break excellent de flamenco dans le brulôt " God Save Us " ).

Ill Nino va en effet bien plus loin que Soulfy en incorporant à sa musique des sonorités latines. Outre la présence d'un DJ ( qui ne restera pas cependant ), distillant ci et là samples et scratchs, l'apport de sons hispaniques parfaitement intégrés au Metal bourru du groupe le distingue franchement. L'album se conclut d'ailleurs sur une jolie ballade flamenco chaleureuse ( malheureusement chantée en anglais, et pas en espagnol ), qui permet de calmer les esprits après la tempête, car oui, il y'a de fortes chances que vous ayez été auparavant quelque peu bousculé.

Même si certains refrains risquent de rebuter les plus hardcore en raison du côté un peu popisant par moments, la plupart se régaleront en écoutant cette débauche Metallique, cette orgie sonore pareille. La montée en puissance de " God Save Us ", le survolté " Rumba ", les " No Murder, No Murder " scandés en mid tempo par un Christian Machado enragé, l'intense et furieux " Liar " ( sûrement l'un des meilleurs titres de l'album ), autant de moments terribles et imparables qui raviront les amateurs de gros son. Les plus calmes préféreront se retrancher sur les singles " Unreal " et " What Comes Around ", plus accessibles, bien qu'impeccables, ou sur le presqu'indus " Predisposed " au rythme plus posé, tandis que les sauvages d'entre nous jetteront leur dévolus sur l'épileptique " If you Still Hate me ", et surtout sur le gargantuesque " I am Loco ", véritable perle de Metal viril et couillu.

Aujourd'hui, Ill Nino pêche un peu. Plus d'inspiration, plus de gros label apte a leur fournir un son aussi énorme que celui des premiers opus, " l'enfant malade " n'a plus le tempérament aussi tempétueux qu'autrefois. Le groupe ne nous sortira plus de tornades pareilles, mais ce premier opus sorti d'un peu nulle part, n'a pas pris une ride ! A écouter par jour de grand vent ( et pas que )…

6 Commentaires

5 J'aime

Partager

Silent_Flight - 02 Septembre 2011: Yeah que de souvenirs, cet album a tourné en boucle et tourne toujours un peu d'ailleurs, c'est un de mes albums néo préférés avec les premiers Deftones et Korn. Ca envoie le pâté, c'est mélodique sans être trop mielleux, ouais quoi ça le fait grave!
Romano32 - 25 Septembre 2011: Comme toujours je me retrouve dans tes chros neobaba. Continues à chroniquer le néo comme ça, j'adore.
Pour ma part je trouve que c'est le meilleur album d'Ill Nino et de loin
Celldweller55 - 08 Novembre 2012: Je ne suis pas un fanatique des originaux mais là faut le dire : ils ont fait fort avec ce premier opus et je n'ai jamais rien trouvé de meilleur dans leur discographie.
Game_system - 29 Avril 2016: Pour ma part, c'est l'un des albums de néo-metal les plus solides, recherchés et originaux que j'ai pu écouter. Je trouve que les sonorités latinos sont bien mieux incorporé dans leur son que l'ont fait Sepultura et Soufly, pourtant souvent cités comme références dans le domaine. J'adore aussi les vocaux et le son lourd des guitares typiquement néo qui envoient du lourd.

Je pense qu'on peut le considérer comme un incontournable du genre, que ce soit dans le genre "latino metal" ou le genre néo. Comme le souligne le chroniqueur, cet album est un ouragan, de par son inépuisable énergie, ses mélodies travaillés et son côté flamenco splendide.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ freeman

01 Octobre 2003
Ha la la! Que dire de Ill Nino sinon que c'est tout simplement un excellent groupe ayant trouvé l'harmonie parfaite entre mélodie accrocheuse dans les refrains, très accrocheuse (genre tu te surprends à fredonner à n'importe quel moment), des hurlements à faire frémir un lion, des rythmes tribaux à la Soulfly, des légers petits sons électroniques, et surtout une modulation de voix incroyable genre : je passe d'une voix super mélodieuse, puissante et gémissante en même temps à une voix bien furieuse et rauque à la fois, mais me direz vous quel est la différence entre Ill Nino et tous ces pauvres groupes de néo metal ?
Et bien c'est très simple la construction des morceaux est vraiment travaillée, c'est un voyage très plaisant entre mélodie et fureur et c'est ça ce que j'aime chez eux, ce n'est pas de la basse qualité quoi, ce n'est pas un pauvre mix de mélodie avec de temps en temps un peu de geulerie , c'est véritablement la dimension tribal et électronique, qui loin d'être le gadget en plus, donne à Ill Nino cette puissance (sans maitrise la puissance n'est rien! lol), cette rage si présente dans leurs textes ainsi que cette soif de vivre !

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
djcashmatix - 06 Fevrier 2010: tout a fait d accord avec toi un bon album mais déçu par album enigma
Game_system - 04 Mai 2016: Tout à fait d'accord aussi, Ill Nino se démarque clairement des autres groupes de néo en signant un excellent premier album. Je ne sais pas trop à quoi ressemble leur son d'après mais leur début est génial.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire