Resilient

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Running Wild
Nom de l'album Resilient
Type Album
Date de parution 02 Octobre 2013
Labels Steamhammer
SPV
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album60

Tracklist

1. Soldiers of Fortune 04:26
2. Resilient 04:42
3. Adventure Highway 04:17
4. The Drift 04:46
5. Desert Rose 05:18
6. Fireheart 04:40
7. Run Riot 04:33
8. Down to the Wire 04:03
9. Crystal Gold 04:27
10. Bloody Island 09:56
Bonustracks (Limited Edition)
11. Payola & Shenanigans 04:41
12. Premonition 04:18
Total playing time 1:00:07

Chronique @ dark_omens

03 Septembre 2013

Sympathique et honnête. Ce qui, eu égard aux dernières productions de Rock n' Rolf, est déjà un petit miracle...

Certains, incurables nostalgiques, se souviennent aujourd'hui encore de ces heures glorieuses où les corsaires de Running Wild parcouraient fièrement les mers, terrorisaient les marins d'eau douce et enthousiasmaient les leurs les cales emplies de joyaux, d'or et de formidables butins enviables (Under Jolly Roger(1987), Port Royal (1988) ou encore par exemple Death or Glory (1989)). Plus tard, le navire envoyé par le fond par de nombreuses voies d'eaux successives, nos flibustiers finirent par déposer les armes. Aussi lorsque Shadowmaker vint rompre ce silence que de nombreuses batailles perdues, dont certaines le furent de peu (The Rivalry (1998), mais aussi Victory (2000)), avaient imposé à nos combattants teutons, l'espoir renaissait avant d'être affreusement anéantit par la faiblesse de cet opus. Sans entrer dans les détails de cet échec, il va sans dire que la précipitation dans laquelle il fut conçu, son inspiration moyenne, ses chansons bien trop académiques et sa production un peu trop lisse furent les lézardes les plus infamantes qui le fragilisèrent d'autant plus. Voilà, en substance, le résumé très succinct des derniers épisodes de la saga Running Wild.

Le nouveau chapitre de cette épopée qui dure tout de même depuis presque 40 ans, se nomme Resilient et sort en cette année 2013.

Commençons donc par être correct et par dire qu'au même titre que la version précédente de la représentation d'Adrian, la mascotte du groupe, nous avait, à juste titre, inquiétés sur cette pochette médiocre, celle plus classique de la couverture de ce nouvel effort ne pourra que nous rassurer.

Tout comme d'ailleurs ces premiers morceaux, Soldiers of Fortune et Resilient, qui offrent à ce manifeste des bases solides. Les deux pistes sont, en effet, très plaisantes malgré leur conservatisme.

Même si, par la suite, la qualité de l'œuvre baisse un peu, elle demeure suffisamment acceptable pour supplanter dans nos esprits chagrins les insignifiants souvenirs laissés par Shadowmaker. Des chansons telles que The Drift, Run Riot, Desert Rose ou encore Fireheart n'ont, en effet, aucun mal à nous faire oublier le passé récent de cette formation.

Pour tenter de récapituler cette analyse un peu confuse, disons que ce nouvel opus est l'expression d'un Heavy Metal qui, certes, manquera toujours encore de ce génie qui caractérisait les travaux les plus éclairés de l'une des formations allemandes les plus mythiques et à qui il manquera toujours aussi de ce parfum historique si particulier, et si plaisante (exception faite de Bloody Islands qui nous transportera, autant que faire se peut, en ces temps où le galion du groupe voguait sur les mers au gré des vents capricieux à la recherche d'hypothétiques aventures) que d'aucuns, dont votre humble serviteur regrette amèrement. Toutefois ce Resilient est un opus qui, à minima, aura retrouvé une tenue plus présentable et une inspiration nettement plus appréciable que celle d'un piètre Shadowmaker.

Sans transcender le genre, et loin d'une quelconque renaissance prodigieuse, Running Wild nous propose donc un album sympathique et honnête. Ce qui, par les temps qui courent, et eu égard aux dernières productions de Rock n' Rolf et de ses divers comparses, constitue déjà un miracle. Ou presque...

14 Commentaires

23 J'aime

Partager

Satanistar - 09 Septembre 2013: Voilà un opus assez plaisant dans l'ensemble malgré un ou deux titres très mous. Resilient je te hais. ^^
cotok - 04 Novembre 2013: A la finale , un album sacrément plaisant ... 17/20
OVERKILL77 - 19 Novembre 2013: Acheté aujourd'hui et à la 2eme écoute, l'ensemble me parait plus qu'honorable.
Amon_zio - 13 Fevrier 2014: Je plussoie. Album très correct et plaisant. Je regrette surtout le son des guitares, pas très aggressif, assez proche de celle de rogues en Vogue je trouve.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire