Redeemer

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Norma Jean
Nom de l'album Redeemer
Type Album
Date de parution 12 Septembre 2006
Produit par Ross Robinson
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album51

Tracklist

1. A Grand Scene for a Color Film 03:24
2. Blueprints for Future Homes 02:49
3. A Small Spark Vs. a Great Forest 04:59
4. A Temperamental Widower 02:46
5. The End of All Things Will Be Televised 05:11
6. Songs Sound Much Sadder 03:04
7. The Longest Lasting Statement 02:47
8. Amnesty Please 04:14
9. Like Swimming Circles 03:04
10. Cemetery Like a Stage 04:26
11. No Passenger: No Parasite 04:58
Total playing time 41:42

Chronique @ Julien

08 Novembre 2006
Dans la vie il y a deux type d’homme : ceux qui ont un flingue et ceux qui n’en ont pas. Et dans cette jungle très dense qu’est le métalcore mieux vaut faire parti de ceux qui ont un flingue. Pas de doute ce n’est pas avec cet album que Norma Jean va se mettre a creuser des tombe, ils seront bien tranquille en train de regarder les autres creuser un flingue à la main. Même si le groupe n’a pris qu’un an pour faire cet album, il n’en est pas moins percussif et intéressant.

Quand je parle de jungle ce n’est que très exagéré par rapport à la réalité car le nombre de groupe de métalcore venant des US (enfin en même temps c’est leur patrie d’origine) est plus qu’impressionnant et il faut en avoir pour pouvoir émergé de cette masse si dense. Et Norma Jean a ses qualités. Tout ou presque, de la pochette au son, est plus original que la moyenne. Ce la nous prouve que dans un style assez fermé on peut quand même garder son identité. Si l’on y prête pas plus attention que ça on pourrait se dire que c’est le son qui fait tout mais détrompé vous il y a le son mais également la manière d’écrit qui compte pour beaucoup. Si le son était juste crade on se serait vite ennuyer alors qu’une recherche sonore adapté a son écriture donne un résultat des plus remarquable.
Si l’on voulait faire un résumé c’est du métalcore noisy (je déteste vraiment ce mot qui sonne cliché mais c’est le cas). Outre le fait que les riffs sonnent comme du metalcore (et je pense ne pas voir a vous faire de dessin), le groupes y incorporent des éléments bruitistes qui font la différence. On y retrouve des passages plus lents ou l’ont se croirait plus dans un groupe d’ambiant que dans un groupe de metalcore pur et dur. Attention tout de même ce n’est pas aussi segmenté que ça mais l’ensemble des deux donne cette impression de jamais vu auparavant.
Le son y est aussi pour beaucoup dans le coté très sombre, très noire de la musique de Norma Jean. Totalement inhabituel pour de genre, il donne énormément de caractère à l’ensemble du disque. Ici point de gros sont bien gras, nous avons un son assez sale qui colle parfaitement à la musique. Un gros son propre aurait tout gâché.
Pour ce qui est du chant le groupe ne tombe pas dans le travers qui me sort par les trous de nez à savoir l’alternance chant clair/chant brutal. Ici c’est du gros brutal un point c’est tout…..

Une grosse révélation pour moi. J’ai écouté pas mal de disque dans le genre et ce 30517 m’a vraiment convaincu tant sue le plan technique que musical. Si vous n’avez pas peur de vous frotter à un disque finalement plus complexe que ce qu’il veut bien vendre, n’hésitez pas vous ne le regretterez pas………

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
sargeist - 10 Novembre 2006: Comment peut on aimer ce genre de groupe qui fait à longueur de morceaux du prosélytisme chrétien?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire