Red Back Fever

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Angel City
Nom de l'album Red Back Fever
Type Album
Date de parution Novembre 1991
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album22

Tracklist

1. Tear Me Apart 05:15
2. Some of that Love 03:52
3. Once Bitten Twice Shy 04:38
4. Child in You 03:28
5. Lyin' Awake in Bed 05:42
6. Bedroom After Bedroom 03:58
7. Red Back Fever 03:59
8. Don't Need You 02:20
9. Natural Born Woman 03:41
10. High and Dry 05:53
11. Hold On 06:12
12. No More Words 01:41
Total playing time 50:39

Acheter cet album

Angel City


Chronique @ Loloceltic

23 Avril 2013

Impossible de lutter !

Après s’être appelés The Angels From Angels City sur l’album précédent ("Beyond Salvation") avec lequel ils tentaient une percée sur le marché US, The Angels retrouvent leur nom pour ce nouvel album survitaminé. "Red Back Fever" tire son titre de la fièvre provoquée par la morsure d’une araignée australienne très venimeuse, la 'Red Back', et il est vrai que les 12 morsures de cet album provoquent une grosse fièvre épileptique.

Les principaux symptômes sont l’impossibilité de retenir des battements de pieds nerveux, des mouvements de nuque frôlant l’hystérie et une bonne humeur extrêmement contagieuse. Une étude approfondie du venin causant cette montée de température permet de découvrir du hard-rock nerveux à base de riffs que les copains d’AC/DC n’auraient pas renié, et de breaks qui sont autant de pièges à nos dernières défenses immunitaires, le tout complété par 2 reprises du "Once Bitten Twice Shy" de Ian Hunter doté d’un groove irrésistible, et du très rock’n’roll "Natural Born Woman" de Steve Mariot.

Cependant, impossible de lutter contre les riffs semblant sortis de la 6 cordes de Angus Young avec les mêmes traitements que pour les riffs originaux car ceux-ci sont parfaitement distillés par ce nouveau venin, ce qui les protège de l’appellation de clones malgré leur parenté évidente. Les seuls moments de répit seront accordés par les mid-tempi "Lying Awake In Bed", même si celui-ci monte en puissance durant son évolution, alors que "High And Dry" reste quant à lui plus groovy. Enfin, "Hold On", ballade bluesy vous annoncera la fin de la fièvre avec ses accents un brin nostalgiques, ceci avant l’instrumental "No More Words" aux riffs en boucle, dernier sursaut fiévreux. Malheureusement pour votre santé, vous risquez de souffrir d’un phénomène d’addiction après cette infection et de vous exposer à nouveau volontairement à ces morsures à de nombreuses reprises.

Les études de la faculté de médecine n‘ont en effet pas encore trouvé de sujet capable de résister à "Tear Me Apart" avec son solo et ses breaks enchaînés, au syncopé "Some Of That Love" ou aux nerveux "Bedrom After Bedroom" et "Don’t Need You" et leurs refrains entêtants. Mêmes symptômes pour les très 'AC/DCiens' "Child In You" et "Red Back Fever".

Cependant, rassurez-vous. Aucune victime n’est décédée et la plupart semble même considérer cette fièvre comme bienfaisante et salvatrice en cas de baisse de moral. N'ayez donc pas peur de tendre la main à cette araignée pour une nouvelle morsure tonifiante. Laissez-vous tenter à votre tour et vous ne vous en sentirez que mieux.

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire