Rapture of the Deep

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Deep Purple
Nom de l'album Rapture of the Deep
Type Album
Date de parution 2005
Labels Edel Music
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album162

Tracklist

Re-Issue in 2006 by Edel Records ("Tour Edition") with a blue cover and bonustracks
1. Money Talks
2. Wrong Man
3. Girls Like That
4. Rapture of the Deep
5. Clearly Quite Absurd
6. Don't Let Go
7. Back to Back
8. Kiss Tomorrow Goodbye
9. MTV
10. Junkyard Blues
11. Before Time Began
Bonustracks (Re-Issue 2006 Limited & Special Tour Edition)
12. Clearly Quite Absurd (New Version)
13. Things I Never Said
14. The Well-Dressed Guitar (Studio Version)
15. Rapture of the Deep (Live)
16. Wrong Man (Live)
17. Highway Star (Live)
18. Smoke on the Water (Live)
19. Perfect Strangers (Live)

Commentaire @ bigoud

08 Juin 2006
"Rapture of the Deep", dernier album en date de Deep Purple. Il est dans la même veine que son prédecesseur "Bananas". Deep Purple est toujours là même si la voix de Ian Gillan commence peu à peu à s'en aller.
L'album débute avec "Money talks". Tout de suite on sait que c'est du Deep Purple avec le son du synthé reconnaissable parmi des milliers de groupes. La chanson démarre après un peu plus d'une minute d'intro de synthé, le rythme n'est pas très rapide mais la chanson est bonne.
"Girls like that" est, pour moi, inutile dans cet album tout comme "Back to back". "Wrong man" démarre avec l'énorme son de la guitare de Steve Morse, le remplaçant de Ritchie Blackmore et balance bien. La chanson éponyme "Rapture of the Deep" est plus lente mais elle en reste bonne. "Clearly quite absurd" est, selon mon avis, l'une des plus belles ballades de Deep Purple (avec "Sometimes I Feel Like Screaming"). Cette chanson est superbe grâce au son clair de la guitare. "Don't let go", "Kiss tommorow goodbye" et "MTV" sont dans le même rythme assez rock. "Junkyard blues" est très différente du reste de l'album, elle est trop longue pour ce qu'il y a dedans. L'album se termine avec "Before time began", une sorte de ballade qui monte (un petit peu) en vitesse.
En résumé, un album agréable à écouter mais décevant car ces maîtres du Hard Rock sont passés dans l'ombre et n'auront plus la même reconnaissance qu'ils avaient il y a une vingtaine d'années...

4 Commentaires

1 J'aime

Partager
Krueger - 13 Novembre 2006: Aprés les avoir vu pour la deuxiéme fois, le 9 novembre au Zénith de Toulouse, j'ai étais agréablement surpris par les nouveaux morceaux, le l'en demain je suis parti courir acheter ce nouvel album.
Je n'ai pas étais déçu, bien au contraire le groupe a beaucoup évolué, les compos sont plus mélodieuses, progressives et atmosphériques (cf: "clearly quite absurd", "rapture of the deep") mais gardent toujours un bon groove et de l'énergie (cf: "Wrong man" et "money talks").
NOOKY78 - 04 Septembre 2011: pas du tout d'accord le grand DEEP PURPLE reste toujours le meme avec bien sur ces evolutions tres bon album peu de groupes peuvent ce vanter d'avoir vendu autant d'albums pendant plus de trente ans !!!
Albireo - 22 Mai 2013: L'écoute de cet album m'ennuie... Pourquoi ? Je ne sais pas.

Depuis leur reformation, Deep Purple inspire chez moi alternativement l'ennui et l'admiration...

Là, c'est l'ennui. Je trouve que cet album souffre d'un manque énorme d'inspiration et les chansons s'enchaînent sans âme, sans génie ; juste ce style inimitable mais qui ici, à mes oreilles, sonne complètement galvaudé.

Dommage....
angus107 - 02 Septembre 2015: Je viens de me remettre cet album que j'avais complètement zappé.Pfff, quel ennui.Morceaux similaires, aucunes inspirations. Coté synthé,je suis gaté, mais coté guitares ??? Avoir un guitariste de la trempe de Steve Morse pour entendre cela, quel gachis !!! Vais vite le remettre dans ma discothèque et me remettre un petit In Rock.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire