Programmed to Consume

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Abysmal Dawn
Nom de l'album Programmed to Consume
Type Album
Date de parution 17 Mai 2008
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album106

Tracklist

1.
 Programmed to Consume
 04:21
2.
 Compulsory Resurrection
 04:10
3.
 Twilight's Fallen
 05:29
4.
 Grotesque Modern Art
 03:11
5.
 A Remission of Life
 03:46
6.
 The Descent
 04:18
7.
 Aeon Aomegas
 01:42
8.
 Cease to Comprehend
 04:49
9.
 Walk the Path of Fire
 05:41

Durée totale : 37:27


Chronique @ Fabien

19 Septembre 2008
Fort d’un premier album d’une étonnante maturité, Abysmal Dawn décroche directement un contrat avec le puissant label Relapse Records. Sans modifier l’alchimie de From Ashes, Le groupe californien emmené par Charles Elliot retourne ainsi aux studios Shiva Industries, pour les sessions du successeur Programmed to Consume, débouchant sur sa sortie en mai 2008, muni d’une nouvelle illustration du maître Par Olofsson.

Comme l’indique la réitération de l'ingénieur du son et du dessinateur, Programmed to Consume se situe dans la lignée de son prédécesseur. Les nouveaux titres d’Abysmal Dawn sont toujours aussi techniques, équilibrées & nuancées, bénéficiant de rythmiques bétons et d'un riffing d’une précision exemplaire. En outre, les jeux de guitares de Charles Elliot et Jamie Boulanger, souvent en décalage d’un ton, se complètent à la perfection, permettant de nuancer et d’enrichir considérablement les compositions.

Programmed to Consume s’étend cette fois sur une durée allongée à 37 minutes, permettant à Abysmal Dawn de varier davantage son style, tout en le peaufinant dans les moindres détails, depuis la puissance des riffs de Compulsory Resurrection & Cease to Comprehend, la beauté des soli de Modern Art, l’envoutement acoustique de l’interlude Aeon Aomegas, jusqu’aux atmosphères blackisantes de Path of Fire. Par ailleurs, le chant guttural pur de Charles Elliot complète admirablement le tableau, alliant une rage à une incroyable profondeur, n’ayant d'égal que les growls d’Akerfeldt au sein de Bloodbath. Les paroles se situent en outre dans un registre spirituel intelligent & posé, renforçant la sobriété du concept d'Abysmal Dawn.

Parfaitement enregistré, Programmed to Consume dégage ainsi un deathmetal d’une puissance et d'un équilibre étonnants, aux atmosphères d'une grande richesse. Tout en restant moderne dans son approche, l'album possède parallèlement une légère teinte old school qui confère beaucoup d'accroche à ses compositions, ainsi facilement mémorisables malgré la complexité de nombreux plans. Avec un tel talent et un tel potentiel créatif, Abysmal Dawn compte sans conteste parmi les valeurs sûres du deathmetal US, manquant seulement d'un soupçon de folie pour se hisser définitivement au tout premier plan.

Fabien.

4 Commentaires

14 J'aime

Partager
Fabien - 03 Fevrier 2009: Rassure-toi, Plus c'est argumenté, mieux c'est.

Avec du recul, Programmed to Consume reste l'un de mes albums favoris de 2008, et Abysmal Dawn, l'une des formations envers lesquelles je porte le plus d'espoir. Je conseille également le premier album From Ashes, un peu plus court, mais vraiment tout aussi bon.

Fabien.
LeBlaireau - 08 Juillet 2010: Un peu tard pour découvrir ce groupe, j'écoute leur petit premier, From Ashes en boucle depuis une semaine. Lire cette chronique ne fait q'élever ma hate de recevoir Programmed to Consume que j'ai commandé hier soir. Je suis certain de ne pas être décu!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire