Pink Panther Party

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Punish Yourself
Nom de l'album Pink Panther Party
Type Album
Date de parution 19 Octobre 2009
Style MusicalElectro Industriel
Membres possèdant cet album48

Tracklist

1. ...Than a Thousand Suns 02:08
2. Shiva Only Is God 04:53
3. End of the Western World 05:56
4. (My Name Is) Legion 04:33
5. A Russian Lullaby 02:10
6. Zmeya 05:35
7. Born in Thorns / Torn to Pieces 05:57
8. Deadmeatpetroleum 01:22
9. This Is My Body, This Is My Gasoline 04:09
10. Satan Buddies 04:17
11. You Ain't Got Me 04:42
12. Welcome to Now 10:35
Total playing time 56:22

Chronique @ Razort

26 Octobre 2009
Après toutes ces sorties Black Metal nous sommes plus que réjouis de retrouver une bombe d'un autre genre Metal Industriel et nous sommes d'autant plus réjouis en constatant qu'il s'agit de nos français de Punish Yourself ! Trois ans après l'étonnant "Gore Baby Gore", une nouvelle venue vient casser la baraque, la "Pink Panther Pary". Et malgré la pochette un peu répulsive pour certains (le style BD, les couleurs, les personnages... bref, ça c'est vous qui voyez), le son est franchement plus que satisfaisant !

Une intro héritée du précédent "Cult Movie" (album posé et complètement différent passé un peu sous les yeux de tout le monde) nous laisse entrer dans cette fête qui démarre en trombe avec "Shiva Only Is God".
Et ça sonne presque comme du Rammstein ! Carré, électronique, simple et puissant... De l'industriel quoi ! Mais les Punish Yourself ont un truc en plus par rapport aux allemands... Ce sont tous ces effets, ce synthé', ces ambiances mécaniques et surtout ces rythmes punks loin d'être morts !

"Punk" seulement ? Et bien à l'occasion de la fête de la Panther Rose, des pistes comme "(My Name Is) Legion" sonnent presque Techno. De quoi se mettre la misère sans avoir bu une goutte de bière... (La rime n'était pas volontaire !)
Bien entendu, tout le monde n'apprécie guère ce genre de musique électronique, et c'est bien pour ça que le son saturé des guitares s'en mêle. Un mélange qu'on qualifierait de "sexplosif" (comme une certaine locomotive, renchériront les fans) !

Et ce nouvel album semble d'ailleurs retourner au source de leur plus belle réussite. Tout sonne comme un nouveau "Sexplosive Locomotive" sorti il y a 5 ans déjà. Les différences avec "PPP" sont très certainement ces quelques pistes d'ambiance qui annoncent les gros titres dont "Zmeya" fait partie inhérente. Peut-être sont-ce les violons qui lui procurent sa singularité par rapport aux autres ? En tout cas elle nous avait fait saliver quand le groupe la publia quelques mois auparavant sur la page de leur MySpace.

Le son bourrin n'est plus vraiment au rendez-vous, ne vous attendez pas à retrouver tout de suite un "Gimme Cocaine" effrené. PY a trouvé son style définit, une sorte de maturité héritée de "Gore Baby Gore" qui ne cesse de donner de belles choses.
Un arrêt sur la courte "Deadmeatpetroleum"... Une consonnance latine comme pour donner une image assez ancienne au mot "pétrol" (il faut être complètement chinois pour ne pas remarquer qu'il s'agit de ce mot dans le titre)... Et qui dit "ancien" dit aussi "bond dans le futur" ! Nous entrons dans la société musicale futuriste si propre au groupe...

Ministry, peut-être la deuxième grosse influence de PY... du moins on pense à l'ancienne formation américaine sur "This Is My Body, This Is My Gasoline". Ce titre continue sur la jettée de la précédente piste... Une ambiance assez noire qui nous plongerait presque dans un futur anarchique, un monde dépravé où êtres hybrides et humanoïdes se cotoieraient dans une petite salle de concert insalubre, pogotant sur un sol collant de Kronenbourg... ou d'autres choses !

Rien de bien spécial par la suite, la fête continue et on sent la fin de l'album arriver... Rien de spécial à dire exceptée peut-être pour l'étonnante "Satan Buddies", piste musicale entièrement électronique et toute droit sortie d'un réacteur nucléaire : violente ! De quoi satisfaire ceux qui auraient pu s'ennuyer dans cet album.
Puis tout se termine doucement, sur près de 10 minutes.

En conclusion, un album vraiment bon qui mélange tous les styles que Punish Yourself a su développer ces dernières années. Des influences avant tout Indus et Punk mais aussi Jazz, Rock et Techno, nous prouvant une fois de plus l'ouverture d'esprit et le talent des toulousains. Un coup de coeur pour cette rentrée !

++
Chronique publiée depuis
http://www.myspace.com/_razort_

5 Commentaires

11 J'aime

Partager
Trndblck - 27 Octobre 2009: J'avoue avoir un peu de mal avec l'album pour le moment.

La pochette est assez hideuse, ça c'est un fait, mais au fond on s'en fout pas mal.

Musicalement, il manque tous ces riffs démentiels et super accrocheur, comme on le trouve sur Sexplosive Locomotive, mais aussi Disco Flesh ou Gore Baby Gore. D'ailleurs j'ai du mal à voir la comparaison avec Sexplosive Locomotive, ce PPP m'apparaît bien différent, à commencer par le son. C'est effectivement ce qui m'a dérouté au début et que je commence néanmoins à "kiffer grave", un son plus épais, plus heavy, donnant ainsi une atmosphère plus sombre. Ce son me fait penser au tout premier album d'ailleurs (Feuer Tanz System), et ce rapproche aussi très bien d'un Rammstein (même si je connais mal ce groupe), puisque le son sonne beaucoup plus "metal".
Alors certes, on retrouve tout le génie des Punish, à savoir ce génialissime mélange de machine et de punkitude, jusqu'au boutiste et cependant maîtrisé à merveille. Mais pour l'instant la sauce ne prend pas, ce qui surprend puisque les autres albums ont tendance à être très vite accrocheur.

Pour l'instant je reste indécis, les autres albums me paraissant meilleurs, ce qui n'enlève cependant rien à l'intérêt de ce PPP.
J'ai néanmoins à l'esprit que l'album peut être vu comme un mélange de tout ce que sait faire Punish, peut-être faut-il ainsi un peu plus d'écoute pour le savourer pleinement (car a priori tout est là). A voir donc...
Razort - 27 Octobre 2009: Il faut toujours prendre le temps d'écouter plusieurs fois un album pour saisir certaines choses qui ne nous ont pas paru évidentes à la première écoute. C'est également ce que je compte faire, mais globalement je reste sur une bonne impression.
bouch - 27 Octobre 2009: Après écoute de cet album, je peux en tirer que c'est la dynamite en barres et que je ne me suis pas ennuyer une seule fois pendant l'écoute de cette nouvelle galette des toulousains !!!
Sinon bonne chronique très claire et qui transpose très bien ce qu'est ce "Pink Panther Party" !!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire