Order of the Shadow : Act I

Liste des groupes Electro Black Psyclon Nine Order of the Shadow : Act I
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Psyclon Nine
Nom de l'album Order of the Shadow : Act I
Type Album
Date de parution 12 Novembre 2013
Produit par
Style MusicalElectro Black
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. Act I : Consecration
2. Shadows Unveiled
3. Suffer Well
4. Glamour Through Debris
5. Come and See
6. Afferte Mihi Mortem
7. Use Once and Destroy
8. Remains of Eden II
9. But, With a Whimper
10. Order of the Shadow (The Heretic Awakened)
11. Take My Hand While I Take My Life
12. Act I : Penance
13. The Saint and the Valentine

Chronique @ Sken

28 Décembre 2013

Shadows Unveiled

Psyclon Nine est une formation américaine qui sillonne le paysage électro et metal depuis l'an 2000. Le quintet californien au look résolument improbable proposait à l'origine un électro dark auquel sont venues se greffer diverses influences au fil des albums, du black, de l'indus... Ce cinquième opus arrive quatre ans après "We the Fallen" (un délai somme toute assez long) et prolonge la coopération avec le label Metropolis Records. Treize titres, cinquante minutes et un artwork fidèle à l'imagerie du groupe, entre poésie florale et lumière solaire (non non je rigole !).

Si vous ne connaissez pas Psyclon Nine, il y a de fortes chances que la premier contact avec la formation américaine vous surprenne (en mal ou en bien). En vérité, le groupe évolue désormais clairement dans les sphères industrielles. Il est facile de s'en convaincre, entre une batterie déshumanisée, mécanique et quantité de riffs saccadés et lourds ( "Afferte Mihi Mortem" ou les ultra-efficaces "Glamour Through Debris" et "Use Once and Destroy"). Il faut ajouter à cela les vocaux majoritiairement criards et blackisants de Nero Bellum et on obtient assez rapidement une ambiance suffocante qui devrait autant attirer que rebuter les auditeurs. L'ambiance est assez difficile à décrire, imaginez-vous une "usine hantée" et vous aurez peut-être la meilleure vision de la musique de Psyclon Nine, appuyée par quantité de samples (cris, bruitages mécaniques...).

Cependant sur cet album, le groupe prend également soin d'aérer sa musique dont l'aspect oppressant serait surement devenu éprouvant sur cinquante minutes d'affilée. Cette variété salvatrice n'est pas apportée par les différents interludes (quatre parenthèses tout aussi sombres et soufrées) mais par l'intégration d'éléments inattendus. D'une part on retrouve quelques riffs mélodiques à la tonalité épique du plus bel effet, notamment sur "Suffer Well" (apportant une "lumière" considérable) ou l'excellent et bien nommé "Take My Hand While I Take My Life", à la douce mélancolie et au pessimisme communicatif. Enfin, les californiens ont le souci du final et nous gratifient d'un ovni par rapport au reste de la galette avec "The Saint And The Valentine". Je me permets de parler plus en détail de ce superbe titre, intro poignante à la guitare acoustique, couplets au chant clair à la délicieuse coloration gothique et un riff mélancolique beau à en pleurer. On a même le droit à un solo (!) aussi plaisant qu'inattendu. Le tout pour un final d'une intensité peu commune.

En fin de compte Psyclon Nine livre un disque de très bonne qualité. Toujours plus avant dans l'indus, le groupe cultive ces ambiances dérangeantes qui correspondent bien à l'esprit de ses membres. Espérons que cet effort sincère puisse trouver son public, le talent des californiens méritant vraiment d'être reconnu.

14 Commentaires

9 J'aime

Partager

randolphcarter - 29 Décembre 2013: Depuis quand l'Indus c'est du Metal?
Vrael - 31 Décembre 2013: Ouais, cette chro m'avait aussi bien plu parce que tu m'as confirmé qu'avant de faire ce metal indus que je leur connais, ils faisaient vraiment de l'aggrotech - ils sont classés comme groupe d'EBM/aggrotech sur wikipedia, et je voyais pas trop où (dans cet album). Un peu comme si j'avais juste écouté les deux derniers Dawn of Ashes et que j'étais là 'meuuh, electro indus, ça ? =s'
Vrael - 31 Décembre 2013: Aha c'est le cas de le dire, quand on fait de l'EBM racé et qu'on passe au black melo tout ce qu'il y a de plus banal, c'est pas forcément pour le mieux (Dawn of Ashes) ! Heureusement, Psyclon Nine a réussi la fusion des deux genres avec brio.
666belzebuth - 31 Décembre 2013: c'est plus métal que d'autres! merci de m'avoir fait découvrir ca. au passage, je conseil T3CHN0PHOB1A pour ceux qui aime ce mélange
http://www.youtube.com/watch?v=FOtjiMYUJ_s
ou pour "plus metal" il y aussi crossfaith:http://www.youtube.com/watch?v=Yu1CgWt26VI
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire