No World for Tomorrow

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Coheed And Cambria
Nom de l'album No World for Tomorrow
Type Album
Date de parution 2007
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album65

Tracklist

CD
1. The Reaping
2. No World for Tomorrow
3. The Hound (Of Blood and Rank)
4. Feathers
5. The Running Free
6. Mother Superior
7. Gravemakers and Gunslingers
8. Justice In Murder
- The End complete -
9. I - The Fall of House Atlantic
10. II - Radio Bye Bye
11. III - The End Complete
12. IV - The Road and the Damned
13. V - On the Brink
DVD
1. The Making of No World Tommorow
2. Mother Superior
3. Cuts Marked In the March of Men
4. A Favor House Atlantic
5. From Fear Through the Eyes of Madness
6. The Suffering
7. Always & Never / Welcome Home
8. Tour Photo Album

Acheter cet album

Coheed And Cambria


Chronique @ AmonAbbath

15 Mai 2009
Voici donc le Volume Two du diptyque Good Apollo, I'm Burning Star IV, simplement intitulé "No World for Tomorrow". Nous remarquerons en premier lieu un artwork plus proche de l'univers bande dessinée ("comics") dont Claudio Sanchez, notre homme à la voix si particulière, est le créateur. Cela n'en est pas moins très attrayant, agréable à regarder. Mais que nous réserve cette fois Coheed And Cambria dans sa volonté d'égaler non seulement le Volume One sorti deux ans avant celui-ci, mais aussi l'album In Keeping Secrets Of Silent Earth : 3 qui lui date de quatre ans?

Une fois encore, une piste d'introduction acoustique nous permet de (re)faire connaissance avec le chant étonnant de Sanchez. Puis vient la chanson titre de l'album, très directe et efficace. Comme toujours, les guitares se complètent bien, leur accouplement donnant naissance à des airs complexes et entraînants. La musique paraît tout de même plus dépouillée que sur le précédent opus, moins de nappes de synthé par exemple. Il s'agit là d'une pure chanson de Hard Rock.

The Hound (Of Blood And Rank) entreprend ensuite de démontrer ce que sera réellement l'album. On retrouve les claviers, mêlés à des orchestrations bien senties, voire jouissives par moments. Sanchez est partout, sa voix emporte chaque morceau comme jamais. Il n'a plus rien à prouver, et cette liberté, qui est un élément crucial, est désormais la marque de fabrique de Coheed And Cambria. Le style musical ayant tout de même bien varié depuis les débuts, on pourrait être désorienté, pourtant, au-delà du soin apporté à un son peaufiné au maximum, les changements restent cohérents et ce grâce au point de repère que constitue la voix de Sanchez.

Bien des éléments de cette galette pourraient s'avérer frustrants : le côté progressif est beaucoup moins présent (exception faite des titres "The End Complete" , et "On The Brink"), l'efficacité des morceaux semble primer. Une touche FM plane tout au long de l'album, le tout est moins subtil qu'avant. Mais la qualité est là et c'est le principal, même si l'on est en droit de s'inquiéter pour l'avenir face à cette simplification, et a un rendu plus accessible de la musique du groupe(Seigneur, faites qu'ils ne tombent pas dans la tentation de l'appât du gain qui consisterait à ne proposer plus que de la musique trop évidente). En effet, les morceaux s'enchaînent sans que l'on ne puisse se lasser, et au risque de me répéter, la prestation de Sanchez est fabuleuse, il maîtrise à la perfection ses capacités vocales, qu'il doive se montrer rageur (The End Complete) ou calme (Mother Superior) voire triste (The Road And The Damned, déchirante mais magnifique ballade).

On n'échappe pas, comme sur les deux albums précédents, à la mini saga musicale cette fois nommée "The End Complete" et divisée en cinq parties, qui contiennent plusieurs des grands moments de ce CD (l'enchaînement The End Complete, The Road And The Damned et On The Brink).

La tension ne retombe jamais, chaque morceau est excellent, ce qui explique que ma cote pour ce Volume Two soit si haute. Je préfère toutefois certains anciens morceaux tels le terrible Welcome Home, Apollo I : The Writing Writer ou encore The Crowing. Malgré la quasi-disparition de ce qui faisait le charme des opus précédents, la musique du groupe est renouvelée, elle a évolué une nouvelle fois. La patte Coheed And Cabria est toujours bien présente, pour l'instant gage de qualité, espérons que ça dure.

19/20.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Coheed And Cambria


Autres albums populaires en Metal Progressif