In Keeping Secrets of Silent Earth: 3

Liste des groupes Metal Progressif Coheed And Cambria In Keeping Secrets of Silent Earth: 3
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Coheed And Cambria
Nom de l'album In Keeping Secrets of Silent Earth: 3
Type Album
Date de parution 08 Octobre 2003
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album61

Tracklist

1. The Ring in Return 02:08
2. In Keeping Secrets of Silent Earth: 3 08:13
3. Cuts Marked in the March of Men 05:01
4. Three Evils (Embodied In Love And Shadow) 05:11
5. The Crowing 06:40
6. Blood Red Summer 04:13
7. The Velorium Camper I: Faint of Hearts 05:22
8. The Velorium Camper II: Backend of Forever 05:23
9. The Velorium Camper III: All the Killer 04:16
10. A Favor House Atlantic 03:53
11. The Light & the Glass 09:40
12. 21/13 09:46
Total playing time 1:09:24

Acheter cet album

Coheed And Cambria


Chronique @ AmonAbbath

14 Mai 2009
Quelle musique pouvait bien se cacher sous cette appellation étrange, et derrière un nom d'album encore plus mystérieux? Coheed And Cambria est né des cendres de plusieurs projets (Toxic Parents, Beautiful Loser, Shabűtie) dont Claudio Sanchez, actuel leader, principal compositeur, chanteur et guitariste de ce groupe, a fait activement partie. Vous l'aurez compris, le garçon ne chôme pas. Enfin, garçon, il faut voir la bête : bâti comme un bûcheron, tatoué de partout et arborant une masse capillaire imposante. Il est également le créateur d'une série de comics, The Amory Wars, dont les héros répondent aux doux noms de Coheed et Cambria. On y voit plus clair? Il s'agit d'une histoire de science-fiction qui est également le lien entre l'ensemble de leurs albums, d'où des paroles qui parfois paraissent dénuées de sens. Le projet comics et le groupe ont également un logo officiel commun, qui représente l'alignement des planètes dans l'univers Amory Wars.

Voilà pour la petite histoire. Passons à la musique. Très conceptuelle, elle est toutefois classée de manière assez réductrice dans la catégorie ''émo''. Mais on y retrouve depuis toujours de nombreux éléments tant Metal que Rock, Pop, ou encore Punk. Le précédent album ne sortait guère des sentiers battus, les chansons étaient assez faciles d'accès, et suivaient le schéma de base couplet, refrain, couplet 2, refrain, break, refrain. Cette fois ils sont bien plus variés avec de nombreux passages différents pour chaque chanson, et beaucoup de refrains différents sur l'album.

D'un point de vue strictement musical, le groupe a une identité propre, due notamment à une utilisation complémentaire et très efficace des deux guitares qui passent leur temps à se répondre sans s'égarer dans des fioritures inutiles (pas encore de véritables solos sur cet album, mais des grattes plus qu'intéressantes), mais aussi et surtout à cette voix de monsieur Claudio Sanchez. Douce ou criarde, aigue, elle fut qualifiée de ''voix de canard écrasé'' (plaisanterie pour les fans, méchanceté pour les détracteurs). Pas très glorieux, je vous l'accorde, mais une fois que l'on entre dans le concept, ce timbre vocal est une bénédiction. Le son quant à lui est celui d’un album de rock plutôt classique, mais limpide, ce qui tranche un peu avec la suite de leur carrière, résolument plus Hard-Rock voire Heavy par moments.

Pour revenir au côté conceptuel, les titres The Velorium Camper I: Faint of Hearts, The Velorium Camper II: Backend of Forever, The Velorium Camper III: All the Killer de cet album sont une seule et même mini saga nommée The Camper Velorium, une subtilité que l’on retrouvera sur les deux productions suivantes.

Épique, progressif, Rock, Metal, Coheed And Cambria intègre à merveille tous ces styles et renouvelle un genre fatiguant en changeant de rythme sans cesse. La musique est variée, tout le contraire de ce qu'offre généralement l'étiquette qu'on lui a collée. Ce disque est indispensable à ceux qui, musicalement, n'ont peur de rien tant qu'il y a un réel travail de composition.

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire